Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 20:15
"Que demande le Peuple ?".....

......

Vous en avez assez de voir la parole populaire méprisée, ignorée, trahie.

Le Parti communiste français lance une grande consultation citoyenne dans le pays pour débloquer la situation. Pour avoir un grand débat public, faire émerger les exigences populaires, ouvrir des solutions face à la crise. Un grand débat pour donner votre avis sur la France, l’Europe, le monde.

Vous voulez être entendus!

Prenez la parole !

Avec la Section du Parti Communiste du Jarnisy présente sur le Marché le 9 juillet 2016 à partir de 10h et au Stand PCF le 13 juillet 2016 à partir de 17h.

Pour la grande consultation citoyenne, "Que demande le Peuple ?"

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 16:10


La section du PCF du Jarnisy participera à la manifestation contre la fusion des intercommunalités du 29 juin prochain à 17h devant la sous préfécture de Briey. Un covoiturage sera assuré devant la Maison du Peuple de Jarny avec départ à 16h30.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 16:06

L'ampleur du désaveu doit conduire à la refondation de l'UE

Les citoyens britanniques viennent de voter à 51,9 % pour sortir de l'Union européenne. C'est un nouveau choc révélateur de l'ampleur du désaveu populaire vis-à-vis de l'UE néolibérale. Le temps est venu de refonder l'UE, de construire une Union de peuples et de nations libres, souverains et associés, tournée vers le progrès humain et la justice sociale. Cette nouvelle Union, et les nouveaux traités qu'elle appelle, doivent se construire sous le contrôle des peuples européens.

Le déni répété de cette exigence depuis le référendum de 2005 sur le Traité constitutionnel européen jusqu'au coup d’État financier contre la Grèce, a conduit l'Europe dans le jusqu'au-boutisme libéral et donné des ailes à l'extrême droite. La stratégie de David Cameron et l'accord passé avec la Commission européenne ciblant les populations immigrées ont libéré les forces les plus xénophobes au Royaume Uni. Même dans sa formation politique, Cameron a été pris à son propre jeu. Pour les classes populaires britanniques, le changement de gouvernement qui s'annonce à l'automne, encore plus à droite, veut dire plus d'austérité, plus de soumission aux marchés, plus de tensions et de racisme dans la société.

Nous refusons le faux dilemme imposé par les partisans de l'austérité, entre l'enfoncement dans la crise sociale et l'autoritarisme, ou la dislocation sur fond de rivalités nationalistes. Il y a une autre option, celle de la reprise en main du projet européen par la gauche. Une lutte cruciale pour notre avenir à tous est engagée entre la droite ultralibérale de Boris Johnson alliée à l’extrême droite de Marine Le Pen et l'alliance de toutes les forces de gauche et de progrès qui refusent l'austérité. Nos regards se tournent vers l'Espagne, ou le résultat de dimanche pourrait ouvrir un espoir dans le camp progressiste. Les communistes français seront plus que jamais au côté des peuples, de la gauche du Royaume Uni et d'Irlande, dans la période complexe et instable qui s'ouvre. Avec nos alliés, nous travaillerons sans relâche à la construction de l'Europe du développement social, économique et écologique, respectueuse des souverainetés nationales.

La campagne présidentielle et législative de 2017 doit être l'occasion d'un grand débat populaire sur la politique de la France en Europe. Il n'y a rien à attendre de Hollande et Sarkozy qui ont été les artisans de l'Europe austéritaire. La question du changement politique à gauche, dans un grand pays comme le nôtre se pose plus que jamais. Le PCF entend y contribuer dès maintenant, en construisant un pacte d'engagements commun qui contienne une politique concrète et offensive pour un gouvernement de la France qui soit au combat sur la scène européenne.

Pierre Laurent
Secrétaire national du PCF
Paris, le 24 juin 2016

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 21:41

Le gouvernement persiste à ne pas vouloir entendre le cri du peuple !
Il essaie par toute sa puissance médiatique de discréditer les mouvements d'opposition !
Il utilise de basses manœuvres politiques pour sauvegarder les apparences !Ensemble...salariés, jeunes, retraités, précaires, privés d'emploi, nous allons manifester jeudi 23 j
uin 2016..
C'est notre avenir et celui de nos enfants qui se jouent !

La section du PCF du Jarnisy s'associe pleinement à cette journée de grève et de manifestations ; un covoiturage est organisé, rendez-vous à 13h00 devant la Maison du Peuple de Jarny.

DÉPART DE LA MANIFESTATION
14H30 PLACE DE LA RÉPUBLIQUE A M
ETZ

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 21:21

1 300 000

PARIS - LE 14 JUIN : UNE MARÉE HUMAINE VENUE DES QUATRE COINS DE LA FRANCE

A DÉFILE CONTRE LA LOI TRAVAIL

 

La loi Travail qu'aucune promesse électorale n'avait annoncée, est antisociale. Depuis deux mois le peuple de France, dans la rue, sur les places,par pétition ou dans les sondages réclame son retrait. Même à l'Assemblée nationale, il n'y a pas de majorité pour la voter. Seuls, le Medef, le PS et la CFDT la soutiennent. Elle doit être retirée.

 

Loin de s’essouffler, la mobilisation du 14 juin a été énorme. De toutes les régions, de toutes les professions, des dockers aux hospitaliers en passant par les artistes et les chauffeurs de taxi, plus d'un million sont venus manifester le 14 juin à Paris. Ils doivent être entendus.

 

Le bon sens doit l’emporter

La force des manifestations du 14 juin a montré le caractère déraisonnable des calculs politiciens qui parient sur « l’essoufflement » du mouvement social contre la loi El Khomri. Plus d’un million de manifestants encore ce 14 juin, une mobilisation multiforme, de nouvelles journées prévues les 23 et 28 juin, assurément la manifestation nationale n’avait rien d’une tournée d’adieu.

Un conflit social majeur

C’est un conflit social qui porte loin. Plusieurs dimensions en attestent. Une dimension européenne car les dispositions les plus nocives du projet de loi sont directement encouragées par des orientations de la Commission Européenne pour plus de précarité sur tous les marchés du travail européens. La présence de plusieurs délégations syndicales européennes à la manifestation du 14 le montre. C’est aussi un conflit à la dimension professionnelle et interprofessionnelle. A la différence des mouvements contre les réformes des retraites, ce mouvement social du printemps 2016 comporte à la fois la dimension interprofessionnelle de contestation de la loi El Khomri mais fait également des revendications de professions confrontées à des blocages de salaires, des diminutions d’effectifs, ou des fragilisations de statut. (conducteurs routiers, cheminots, artistes et techniciens du spectacle, contrôleurs aériens, …) sans entamer la détermination du mouvement global, comme l’espérait le gouvernement.

 

La lutte fait converger la remise en cause des politiques d’austérité. Elle a replacé la question sociale au cœur de l’actualité et oblige au débat sur une alternative de rupture avec les politiques d’austérité. Il se poursuivra sous des formes évolutives, même si le gouvernement allait au bout de son passage en force.

 

L’impasse politique

Ce projet de loi est aussi un révélateur de la crise politique profonde. Non seulement les dispositions du gouvernement sont minoritaires dans l’opinion et celui-ci n’a pas, non plus, de majorité pour le faire valider à l’Assemblée Nationale, mais le projet de loi illustre une rupture accrue entre le pouvoir socialiste et son assise populaire. Jusqu’au ministre Le Guen qui s’égare, à la façon d’un (mauvais) chroniqueur du Figaro, en ne voyant dans le mouvement social que « les convulsions d’une gauche radicale qui n’a jamais digéré l’échec du communisme ». Ou le ministre Le Foll, désavoué chez lui dans la Sarthe, par l’échec des candidats socialistes face au tandem FDG-Eelv, bien qu’ayant courtisé les électeurs de droite en vantant une « gauche raisonnable » face aux « blocages » de la rue.

 

La discussion parlementaire au Sénat ne montre nullement que cette loi est une « loi de gauche » comme tente de le faire valoir la ministre El Khomri face aux amendements de la droite sénatoriale. Au Sénat, la droite montre surtout qu’elle n’a que ses pas à mettre dans les pas de la « philosophie » du projet de loi, pour le porter plus loin dans le même sens vers l’ultralibéralisme. Dans une interview, Philippe Martinez a pointé les articles du texte au cœur de  l’inacceptable du projet : celui sur la hiérarchie des normes, les plans de sauvegarde de l’emploi, le référendum d’entreprise et la médecine du travail.

 

Le bon sens doit l'emporter, même s'il semble que Manuel Valls n'en prenne pas le chemin en parlant d'interdire les prochaines manifestations. On ne soigne pas la fièvre en cassant le thermomètre. La démocratie et l’intérêt général invitent à tourner la page de l’obstination antisociale du pouvoir.

 

PCF, 2 place du Colonel Fabien 75019 PARIS – www.pcf.fr

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:26
Festival du film social et ouvrier de Piennes..

.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 22:46
Fête de l'Humanité 2016...

La fête de l'Huma 2016 se déroulera les 09, 10 et 11 septembre prochain au parc de la Courneuve.... Les vignettes, bon de soutien, sont à votre disposition au prix unitaire de 25 Euros; n'hésitez pas à contacter un membre du bureau de notre section du PCF.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 21:51
Retrait de la loi el-khomri...

Gattaz, Hollande et Valls, ce sont eux les casseurs de droits - Retrait de la loi el-khomri...

► Alors que la mobilisation s'amplifie, le gouvernement s’arque-boute sur une loi dont personne ne veut, hormis le Medef et le Parti socialiste.

► Poursuivons la mobilisation pour le retrait de la loi Travail et ouvrons la brèche pour une alternative

Pierre Gattaz, patron du Medef - Une stratégie d'injures et de calomnies pour ne plus parler du contenu de la loi

Dans un entretien publié dans le journal "Le Monde", Pierre Gattaz se livre à une charge d'une brutalité inouïe contre le mouvement social en général et plus particulièrement contre les militants et responsables de la CGT mobilisés contre la loi El Khomri.

Il s'agit bien plus que d'une surenchère patronale.

Un tel niveau d'injures et de calomnies n'est pas qu'une simple "sortie de route" du président du MEDEF mais bel et bien une stratégie qui vise, dans un moment décisif, à ne plus parler du contenu d'un texte, rejeté par les salariés, le parlement et l'opinion publique.

Ne tombons pas dans ce piège. Plus que jamais, le patronat, Medef en tête, doit rendre des comptes sur l'utilisation des 40 milliards d'euros. Après le Pin's, Gattaz a fait le pire en laissant les grands patrons et les actionnaires se gaver. Parlons d'une véritable sécurisation des parcours professionnels, de l'emploi, de la formation, des salaires.

Si Pierre Gattaz a basculé dans un registre de guerre civile, c'est qu'il voit bien que le "compromis historique" signé avec Hollande et le gouvernement est contesté de partout, qu'il il a provoqué d'immenses dégâts sociaux et économiques, qu'il est donc urgent d'allumer des contre-feux.

Il choisit la terre brûlée, nous préférons semer une espérance par la mobilisation et la construction d'une alternative de gauche à loi loi El Khomri.

Grèves, blocages, actions… la mobilisation contre la loi Travail s'amplifie.

Le gouvernement doit entendre et retirer la loi.

Le PCF est solidaire de toutes ces initiatives. Les parlementaires du Front de gauche ne lâchent rien pour obtenir son retrait.

Face au bras de fer qui est engagé, réussir le 14 juin, c'est donner du poids aux exigences et aux revendications populaires qui s'expriment dans la rue, sur les places et dans l'opinion.

C'est aussi donner de la voix aux parlementaires du Front de gauche à l'Assemblée nationale et au Sénat qui ne lâchent rien pour obtenir le retrait du projet de loi.

MANIFESTATION NATIONALE
contre la loi Travail
MARDI 14 JUIN
PARIS

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 14:55
Cérémonie à la stèle de Valleroy le 22 mai 2016...

La Section PCF du Jarnisy était présente devant la Stèle de Valleroy pour rendre un vibrant hommage aux 54 jeunes soldats soviétiques morts en captivité durant la Seconde Guerre Mondiale dans les mines de Lorraine.

Une gerbe est déposée par le Secrétaire de Section au pied de la stèle en mémoire de ces martyrs.

 

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 18:40
Article du Républicain Lorrain - Congrès de section...

.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article