Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 12:58

Cinq jours après la terrible tuerie de Nice, qui a vu les vies de 84 femmes, hommes et enfants fauchées et des centaines d'autres blessées ou marquées pour toujours, notre nation reste endeuillée et profondément choquée. Cette folie terroriste aveugle a plongé le pays dans un angoissant questionnement sur les motivations du meurtrier Mohamed Lahouij-Bouhlel et sur les moyens de faire face à la terreur que cherchent à imposer de tels actes

 

Au chagrin s'est mêlée depuis la colère devant les polémiques et les surenchères indécentes auxquelles se sont livrés sans recul nombre de responsables politiques...

   

... Dès le 15 juillet, le Parti communiste français a refusé ce manque de dignité en appelant à la solidarité et au respect des familles endeuillées, en demandant le temps nécessaire à l'enquête et à la réflexion pour évaluer les nouvelles mesures à prendre face au palier franchi dans l'horreur. D'autres, singulièrement à droite et à l'extrême droite, ont préféré faire assaut de déclarations irresponsables et de surenchères sans fondement. Oui, nous le redisons avec force, contre la marée nauséabonde de tous les démagogues, il va falloir raisonner, penser pour pouvoir agir mieux et plus efficacement contre la menace terroriste grandissante, contre la violence criminelle qui se pare d'alibis ou de mobiles religieux ou politiques, et contre les haines et les divisions.

 

Le gouvernement a décidé, sans débat, de prolonger l'état d'urgence, sous la pression de la droite et de l'extrême droite qui veulent durcir encore le régime d'exception.

 

Or, force est de constater que l'état d'urgence n'a pas permis d'éviter le carnage de Nice, dans une ville que les élus de droite ont faite laboratoire de leurs expérimentations sécuritaires.

 

Avant d'annoncer précipitamment sa prolongation, le président de la République venait de la déclarer inutile en indiquant que les lois récemment votées après son déclenchement permettaient de prendre le relais. Le risque s’accroît donc d'une dérive répressive sans efficacité pour la sécurité de nos concitoyen-ne-s, et d'une atteinte à nos libertés publiques fondamentales.

 

Nos groupes parlementaires ne voteront donc pas cette prolongation.

 

Nous appelons en revanche à une réorientation profonde de nos politiques nationales, européennes et internationales. La lutte contre l'action terroriste et l'insécurité du monde est inséparable de la reconstruction d'une nouvelle civilisation commune à toute l'humanité.

 

Riposter à la violence terroriste et au projet politique meurtrier et dictatorial de Daesh, par la seule voie militaire, par l'engagement de notre pays dans une logique de guerre aveugle, sans stratégie politique visant le retour de la paix et de la sécurité internationale est une grave erreur. Elle alimente la propagande de Daesh sur les esprits qu'il domine.

 

Tous les promoteurs et artisans de la logique de « guerre des civilisations », depuis Daesh jusqu'à ceux qui prétendent la combattre sur le même terrain, entraînent notre pays et l'humanité dans une voie sans issue.

Les communistes appellent à résister à cette logique meurtrière, à faire reculer ensemble les violences, les haines et les politiques de la peur.

 

Nous avons, ensemble, la capacité de rejeter le terrorisme et tout ce qui le nourrit, ici en France et ailleurs dans le monde où les guerres et le chaos qu'elles entraînent lui servent de terreau pour son développement.

 

La France doit enfin accepter de réviser en profondeur ses choix internationaux pour des évolutions de paix au Proche-Orient et en Afrique. Les peuples du Proche-Orient et d'Afrique y aspirent profondément ; ce sont eux et les forces démocratiques et pacifiques que la France doit soutenir avec ardeur.

 

Ici en France, il est temps de déclarer l'état d'urgence sociale afin de stopper les politiques d'austérité (baisse des dotations aux collectivités locales, suppression de services et de personnel) et de déployer des moyens sans précédent de présence de l’État et des services publics dans tous les territoires de la République.

 

Sécurité de proximité, éducation, santé publique, accompagnement psychiatrique, prévention, aide psychologique, lutte contre les violences faites aux femmes, contre les trafics mafieux… sont des priorités d'une urgence absolue

 

C'est seulement dans ce cadre nouveau que les efforts immenses faits par les services de sécurité, de police et de gendarmerie, dont il faut saluer le dévouement, trouveront leur pleine efficacité.

 

Au-delà, c'est un autre avenir de développement et de solidarité, un avenir d'humanité commune, qu'il faut mettre à l'ordre du jour, en France, en Europe et dans le monde. Nous ne voulons plus de ce monde de l'argent, des concurrences et des guerres, qui nourrit tous les égoïsmes et les racismes.

 

Contre le déferlement de haine et de démagogie qui ouvrent aujourd'hui la voie aux populismes en tous genres et aux extrêmes droites violentes et xénophobes, les communistes œuvreront sans relâche pour que notre peuple, et toutes celles et ceux qui ont choisi la France pour y vivre, puissent débattre sereinement et démocratiquement de ces enjeux majeurs.

 

2017 sera pour cela une année cruciale durant laquelle nous ne laisserons pas le débat politique se rouler dans la fange.

 

Notre pays mérite mieux, afin de construire un dialogue avec les forces démocratiques du monde pour une humanité de paix, d'égalité et de partage.

 

Pierre Laurent - Paris le 19 juillet 2016

 

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 12:54

Elle se déroule les 26, 27 et 28 août à Angers.

C'est un moment important pour la visibilité du parti, mais aussi pour la formation de ses militants.

Pour s'inscrire, lien ci-joint : http://universite-ete.pcf.fr/89234

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 12:53

Elle se déroulera à Champigneulles au lieu dit "Les fonds de Toul", Route du souvenir français, samedi 23 juillet à 18h.
La fédération est invitée à y participer, par les Maires de Champigneulles et Auboué.
Une gerbe sera déposée pour la fédération.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 20:43

C'est Alain JUPPE qui signe cette déclaration dans l'immédiat après drame, sans même avoir attendu le minimum de résultats de l'enquête.

Que nos menteurs habituels du Front National se gavent d'une telle récupération politicienne  ne peut étonner personne.

Que sur le coup de la colère ou de l'émotion un certain nombre de nos concitoyens cherchent une responsabilité politique à ce qui doit être considéré comme  inacceptable ne doit étonner personne.

Mais qu'un responsable politique de l'expérience et de l'âge de monsieur JUPPE, présidentiable à souhait, puisse, comme tant d'autres,  ainsi céder à l'aveuglement et/ou au calcul politique est particulièrement grave et dangereux.

Ces propos sont graves.

J'aimerai que ceux qui les tiennent nous expliquent comment un gouvernement, quel qu'il soit, peut empêcher un enragé de s'emparer d'un camion et de foncer dans une foule quand et où que ce soit.

Comment accuser ainsi alors même que le criminel en question n'est pas connu des services spécialisés ? Et pour cause, il n'aurait  manifesté jusqu'au moment de son passage à l'acte aucun signe de radicalité. 

D'ailleurs, s'il s'agit bien d'un acte d'une barbarie inouïe, s'agit-il véritablement d'un attentat au sens propre du terme ?

Les résultats de l'enquête devraient nous éclairer. Même si, bien-sûr, nous pouvons d'emblée affirmer que les messages haineux et les appels aux meurtres des ennemis de notre démocratie, les intégristes musulmans des Daesch et autres Al Quaida,  constituent le terreau de ce type de folies inhumaines.

Ces propos sont dangereux.  

Rendre le gouvernement directement et précisément responsable de ce drame risque de se retourner contre un prochain gouvernement, quel qu'il soit.

Il ne sera pas à l'abri d'un prochain camion fou. Et alors, que restera-t-il comme perspective pour protéger notre territoire : la loi du talion, l'appel à la vengeance, quelques ratonnades et l'abandon de nos valeurs républicaines ?

L'extrême droite n'attend que cela !

La colère et la douleur de tout un peuple n'autorisent pas des responsables politiques, par aveuglement ou par calcul, à réagir de façon aussi grave et dangereuse.

Cette colère et cette douleur doivent renforcer notre détermination à défendre en toute lucidité et en toute légalité les valeurs de notre République dans la perspective d'une société de justice sociale et de respect mutuel.

 

Patrick ABATE

Maire de Talange

Sénateur de La Moselle

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 20:40
"Ensemble nous ferons reculer les violences aveugles, les haines, la peur" 
 

Notre pays tout entier vit des heures douloureuses après le massacre de 84 femmes, hommes et enfants perpétré à Nice par un homme au volant d'un semi-remorque lancé en trombe sur la Promenade des Anglais alors que tant de familles, de jeunes,

d'enfants des quartiers populaires et de toute la ville, des touristes, étaient venus fêter ensemble la Fête de la Fraternité, notre fête nationale.

Notre nation endeuillée, profondément choquée, est saisie d'effroi et de chagrin. La solidarité des habitant-e-s de Nice et des environs, la réactivité des forces de l'ordre et des services de secours sont remarquables : aucun d'entre nous n'est prêt à céder à la peur ni à la haine.

Je veux m'incliner devant la mémoire des disparu-e-s, présenter à leurs familles et amis les condoléances du Parti communiste français, et les assurer de notre soutien, de celui de nos élus et de nos militants. Mes pensées se tournent vers les 18 blessés qui sont encore dans un état d'extrême gravité et les dizaines de blessés qui ont été atteints en souhaitant que leur vie soit sauvée, et leur dire que nous sommes tous à leurs côtés dans cette épreuve aussi tragique que profondément injuste.

Comme tous nos concitoyens et tou-te-s celles et ceux qui ont choisi la France pour y vivre, j'ai le coeur brisé par cette abomination.

Il n'y a aucune justification, et encore moins de fatalité, aux meurtres de masse quels qu'en soient les motivations et mobiles.

L'heure n'est pas aux polémiques politiciennes stériles mais à l'enquête et à l'aide aux victimes, à la solidarité et la fraternité.

Le Parti communiste français et ses militants seront vigilants et mobilisés pour qu'à Nice comme partout en France, la solidarité avec les victimes et leurs familles et le soutien dont les habitant-e-s de Nice et des Alpes Maritimes ont besoin soient sans faille.

C'est dans le rassemblement des femmes et hommes de paix de notre pays qu'ensemble nous ferons reculer les violences aveugles, les haines, la peur.

 
Pierre Laurent
secrétaire national du PCF
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 20:37

Aujourd'hui à 15h, cinq syndicalistes sont convoqués au commissariat de Longwy pour des
faits remontant au 28 mai 2016. Ce jour-là, plusieurs centaines de manifestants du secteur
occupaient la RN52 pour se faire voir, se faire entendre et alerter la population sur les dangers de la Loi travail dite Loi El Khomri, face à un gouvernement resté sourd à une mobilisation massive et une opinion majoritairement opposée au projet de loi.
Cette convocation s'inscrit dans un contexte de radicalisation et de "jusqu'au-boutisme"
d'un Exécutif qui, en plus d'imposer par le 49-3 un texte que tout le monde rejette, a fait monter la tension pendant toute la mobilisation contre la Loi travail par un niveau de répression du
mouvement social inédit dans la période récente.
La fédération de Meurthe-et-Moselle du PCF apporte tout son soutien aux syndicalistes
convoqués et demande à ce qu'aucune poursuite ne soit engagée contre eux. Plus que jamais, le gouvernement doit retirer son texte et un grand débat national doit s'engager pour définir de
nouveaux droits pour les salariés et trouver les solutions pour lutter efficacement contre le
chômage.
Le PCF et ses parlementaires proposent de rassembler une nouvelle majorité à l'Assemblée
et dans la société autour de lois sur la sécurisation des parcours professionnels ou sur la limitation des écarts de revenus au sein des entreprises, permettant une autre répartition des richesses.
Nancy, le 12/07/2016
Bora YILMAZ
Secrétaire départemental du PCF 54

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 21:38

Toujours autant déterminés dans la lutte contre toutes les injustices, nous continuons le combat avec force et engagement.

Notre stand du 13 juillet au Square Toussaint, à sa façon, fait partie intégrante de ces combats.

La situation est grave, les luttes se développent et ouvrent une nouvelle perspective, pour la sécurité sociale, pour les services publics, en s’appuyant sur la lutte des cheminots contre la « réforme ferroviaire », la défense et la reconquête des monopoles publics gagnés à la Libération, l’industrie, une remise en cause du marché capitaliste et la revendication de nationalisations démocratiques.

Notre Stand s’inscrit dans cette logique, mais c’est aussi un grand moment de rencontres, d’échanges, de fraternité, de solidarité et de gastronomie, vous y trouverez une merveilleuse pasta aciutta maison préparée par nos cuisiniers !

 

Venez nombreux, Vive le PCF !

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 15:32

Les permanences des vendredis du 15 juillet au 12 août 2016 ne seront pas assurées : la première permanence de rentrée se tiendra le vendredi 19 août 2016 de 16h à 18h à la Maison du Peuple de Jarny. Ce jour se tiendra aussi une réunion du bureau de section à partir de 18h.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 15:25

Une nouvelle fois, nous nous sommes battus jusqu’au bout contre le cynisme, les pressions… et la loi Travail. 56 député(e)s de toute la gauche et des écologistes ont accompagné cette démarche. Ils continuent ensemble.

Nous, parlementaires des gauches et écologistes à l’Assemblée nationale, considérons que le deuxième recours à l’article 49-3 de la Constitution, par un gouvernement issu de la gauche, sur un texte portant réforme du Code du travail, est un acte très grave.

Nous ne pouvons accepter cet acte autoritaire confisquant le débat démocratique autour d'un projet de loi pour lequel le Gouvernement n'a pas reçu de mandat de ses électeurs.

Depuis plusieurs mois, les débats autour de ce projet de loi ont provoqué dans notre pays une profonde tension sociale. Comme une majorité des Français, nous nous sommes opposés aux risques graves d’atteinte à notre modèle social que comporte ce texte, à la consécration de l’inversion de la hiérarchie des normes et à la remise en cause du principe de faveur en droit du travail, qui généraliseront la possibilité pour une entreprise de recourir au moins disant social et de réduire le pouvoir d’achat des salariés (par exemple en abaissant la majoration des heures supplémentaires).

Nous nous sommes également opposés à d’autres mesures dangereuses, comme la facilitation des licenciements économiques, les accords dits « offensifs » de développement de l’emploi et la réduction des missions de la médecine du travail, avec un droit à l'inaptitude désormais moins protecteur.

Les parlementaires opposés au projet de loi, ou simplement inquiets de certaines de ses dispositions, ont à de nombreuses reprises ces dernières semaines, et jusqu’au dernier moment, manifesté une volonté de dialogue et de retour à la négociation. La majorité des syndicats ont également exprimé des propositions sérieuses d’évolution du texte.

A l’heure où notre pays traverse une profonde crise démocratique, où le fossé entre les citoyens et les gouvernants ne cesse de se creuser, la réponse de l’exécutif est une brutale fin de non-recevoir. Ce deuxième recours à l’article 49-3 adresse ainsi au pays, à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés, le message d’un pouvoir oubliant les valeurs communes. Il prive le Parlement de son droit le plus essentiel : débattre et se prononcer sur un projet de loi portant sur un sujet aussi déterminant pour le quotidien de nos concitoyens que le Code du travail.

Dans ce contexte, la motion de censure que nous déposons se veut une réponse démocratique et responsable, face au coup de force de l’exécutif et au recours inacceptable à cet instrument de contrainte du Parlement qui n’a plus sa place dans une constitution du XXIème siècle.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 20:15
"Que demande le Peuple ?".....

......

Vous en avez assez de voir la parole populaire méprisée, ignorée, trahie.

Le Parti communiste français lance une grande consultation citoyenne dans le pays pour débloquer la situation. Pour avoir un grand débat public, faire émerger les exigences populaires, ouvrir des solutions face à la crise. Un grand débat pour donner votre avis sur la France, l’Europe, le monde.

Vous voulez être entendus!

Prenez la parole !

Avec la Section du Parti Communiste du Jarnisy présente sur le Marché le 9 juillet 2016 à partir de 10h et au Stand PCF le 13 juillet 2016 à partir de 17h.

Pour la grande consultation citoyenne, "Que demande le Peuple ?"

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article