Dimanche 13 juillet 2014 à partir de 19 heures à Jarny

http://feuxd-artifices2012.e-monsite.com/medias/images/vignette-feu-dartifice.jpgLa section du PCF tiendra un stand  au square Toussaint

à proximité de l'espace Gilbert Schwartz

Au Menu:

Pasta Asciuta ...   (1 Pasta, 1 boisson & 1 fromage)

Au prix de 7 euros

le café sera offert par la section du PCF  

 

VENEZ NOMBREUX  EN FAMILLE ET AVEC VOS AMIS

PASSER UNE AGREABLE SOIREE SOUS LE BARNUM DE LA

SECTION DU PCF DU JARNISY

 


LE CAPITALISME PRÉFÈRE : « LA GUERRE DES PAUVRES CONTRE LES PAUVRES »

À LA LUTTE DE CLASSE

UNE MANIÈRE DE PÉRÉNISER SA DOMINATION

Dimanche 4 mai 2014 7 04 /05 /Mai /2014 20:29

http://arpro2.sdv.fr/phorepl/2010/2010.0319/1.0.283309249.jpgInstallé depuis mardi matin devant les portes de l’entreprise de sous-traitance automobile, Edscha, le piquet de grève n’est pas près d’être levé sur la zone de la Chénois, à Briey. Hier, dans l’attente d’un geste de la direction et après avoir reçu les soutiens d’élus locaux, les grévistes ont en effet décidé de maintenir leur mouvement «   jusqu’à nouvel ordre ». au risque de provoquer du chômage technique à la Sovab, ils ont majoritairement refusé de livrer, même au compte-goutte, l’usine Renault de Batilly où est fabriqué le Master.

Au cœur du mouvement : un plan qui prévoit notamment le licenciement du tiers des effectifs, la perte de la prime d’ancienneté et l’augmentation du temps de travail. « Tant que nous n’aurons rien de concret, nous resterons devant le portail », ont confirmé les représentants syndicaux (CFDT et CFTC)

Le parti communiste du Jarnisy apporte tout son soutien à ces travailleurs en lutte.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 3 mai 2014 6 03 /05 /Mai /2014 13:00

http://www.veja.it/wp-content/uploads/2010/11/tosi01g.jpg« Toute association ou citoyen lambda surpris à donner ou à distribuer de la nourriture à des personnes sans domicile fixe dans le centre historique de Vérone risque désormais une amende de  25 à 500 euros », révèle le quotidien suisse « le Temps ».

Le décret a été signé mardi 22 avril par Flavio Tosi, maire depuis 2012 et membre du parti d’extrême droite de la Ligue du Nord. Il est valable jusqu’au 31 octobre prochain.

« Ce décret semble destiné à contrer l’action de l’association Ronda della Carità qui organise des soupes populaires nocturnes », analyse « la Repubblica ».

Pour Flavio Tosi, qui ne voit « aucun manquement à l’esprit chrétien », c’est un choix de vivre dans la rue, et il ose déclarer « qu’ils sont à l’origine de véritables dommages hygiéniques et environnementaux »….

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 24 avril 2014 4 24 /04 /Avr /2014 08:59

http://a406.idata.over-blog.com/0/24/81/01/Manifestations/1er-mai.jpg

Depuis maintenant 2 ans le gouvernement tourne le dos aux salarié(e)s, aux précaires … à toutes celles et ceux qui portaient en 2012 une exigence de changement.

Casse du droit du travail, de la protection sociale, des services publics … Hollande poursuit voire amplifie la politique de son prédécesseur.

Valls nommé 1er ministre, confirme ces choix d’austérité salariale dans le public comme dans le privé.

Il annonce de façon précise de nouveaux milliards d’euros d’aides aux entreprises, encore une fois sans aucun contrôle ni engagement en termes d’emplois et de salaires. Le transfert d’une partie des cotisations sociales vers la fiscalité au prétexte d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés modestes est un leurre.

C’est une baisse supplémentaire de la rémunération du travail. « Zéro charge » pour les salaires payés au SMIC, c’est condamner des millions de salariés aux bas salaires.

Le pacte de responsabilité avec les 30 milliards de cadeaux au patronat reste maintenu.

 

 En 2010 des millions de salariés se sont mobilisés contre le recul de leurs droits à la retraite à côté de la CGT. C’est le chemin de la rue que nous devons retrouver, seule perspective pour imposer une politique qui réponde aux attentes du monde du travail.

L’urgence est d’engager un mouvement social d’ampleur pour s’opposer frontalement à la politique du gouvernement. C’est par la convergence des luttes de tous les salariés, avec toutes les organisations syndicales que nous réussirons.

Le 1er Mai, n’est pas un jour férié comme les autres. Après la répression sanglante de salariés en grève à Chicago pour la journée de 8 heures le 1er mai 1886, le 1er mai est devenu partout dans le monde la journée internationale de lutte des travailleurs !

FAISONS DE CE 1er MAI LE TREMPLIN POUR UNE MOBILISATION SOCIALE D’AMPLEUR !

La CGT de Moselle appelle Tous les salariés et leur famille à manifester le 1er mai 2014 à 10h30 place République à Metz !

 

 Pour gagner une autre répartition des richesses !

 Pour créer des emplois !

 Pour gagner une augmentation générale de tous les salaires et pensions !

 Pour pérenniser et développer notre système de protection sociale !

 Pour garantir et améliorer nos services publics !

 Pour le retrait du pacte de responsabilités !


+ DE SALAIRES + D’EMPLOIS = + DE COTISATIONS POUR ASSURER LA PERENNITE DE NOTRE SYSTEME DE RETRAITES ET UNE PROTECTION SOCIALE DE HAUT NIVEAU.

 

Pour continuer la Journée de revendications dans la convivialité, venez participer à la 20ème édition de la Fête du Chiffon Rouge 1 à Woippy.

1 Les billets sont en vente auprès des militants locaux de votre entreprise.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 11 avril 2014 5 11 /04 /Avr /2014 22:37

http://lecercle.lesechos.fr/sites/default/files/smic.jpgLe Smic est régulièrement la cible d’attaque de la part des économistes néolibéraux. Fin 2012 déjà, un rapport du groupe d’experts chargés de faire des recommandations au gouvernement sur le sujet proposait une remise en cause de son indexation actuelle et avançait comme pistes possibles d’évolution une régionalisation ou la création d’un « Smic jeune ». Mais ce sont les déclarations le 2 avril sur LCP de Pascal Lamy, ex directeur de l’Organisation mondiale du commerce et adhérent de longue date du Parti socialiste, qui ont fait le plus sensation. Que nous dit-il ? Qu’à ce « niveau de chômage, il faut aller vers plus de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic (…) un petit boulot, c’est mieux que pas de boulot ».

Le débat sur le Smic est donc relancé et il faut une fois de plus reprendre l’argumentation face aux contrevérités qui nous sont régulièrement assénées. Le Smic remplit trois fonctions : limiter la grande pauvreté salariale, garantir le pouvoir d’achat et lutter contre les inégalités salariales. Toute augmentation du Smic permet à la fois une diminution de l’éventail des salaires et une réduction des inégalités salariales entre les femmes et les hommes car les femmes sont près de deux fois plus souvent au SMIC que les hommes. S’attaquer au Smic, c’est donc s’attaquer aux femmes. Alors que le gouvernement affiche l’ambition de réduire les inégalités salariales entre les sexes, et alors qu’elles ne diminuent plus depuis le milieu des années 1990, c’est au contraire une nette revalorisation du Smic qui serait indispensable pour réduire ces inégalités.

Malgré donc le fait que le Smic ait été fort malmené ces dernières années, notamment en l’absence de coup de pouce sous le quinquennat précédent et malgré le coup de pouce dérisoire (0,6 %) accordé en 2012 par François Hollande, il reste une garantie essentielle au vu de son mode automatique de revalorisation chaque année : revalorisation du montant de l’inflation majoré de la moitié des gains du pouvoir d’achat ouvrier. Par ailleurs, il faut remarquer que la garantie de progression du Smic protège aussi les salariés des branches professionnelles à bas salaires, qui sont des branches où prédominent les femmes, en bloquant la baisse éventuelle des minimas conventionnels.

Un des arguments avancés pour s’attaquer au Smic est que son montant trop élevé serait contraire à l’emploi. Il faut déjà avoir une bonne dose de cynisme pour affirmer qu’un salaire  net de 1 128 euros par mois serait trop élevé.

La raison essentielle de l’augmentation du chômage n’est pas le coût du travail, mais les politiques d’austérité qui aggravent la crise.

Il est d’ailleurs assez paradoxal que Pascal Lamy propose d’instaurer en France des « petits boulots », suivant en cela la politique menée en son temps par Gerhard Schröder qui a abouti à une augmentation considérable de la pauvreté, au moment même où l’Allemagne vient d’instaurer un salaire minimum pour justement lutter contre les petits boulots.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 9 avril 2014 3 09 /04 /Avr /2014 20:47

9-copie-1.jpgLe local de la LDH était prêté par la mairie depuis plus de 10 ans. La nouvelle municipalité veut les en déloger. En effet, à Hénin Beaumont, la Ligue des droits de l'Homme perd son local. Le nouveau maire Front national d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a décidé que la Ligue des droits de l'Homme ne pourra plus bénéficier du local qui était mis à sa disposition par la commune. Il reproche à la LDH d'être politisée et hostile à son équipe.

Après avoir mené une campagne tout en modération, en pragmatisme et sans idéologie - disait-il lui-même, Steeve Briois ne semble donc finalement pas résister à l'envie de prendre une mesure pour le coup très politique.

C'est un local de 20 m² situé au rez-de chaussée avec une grande vitrine où s'affichent des messages citoyens. On peut y lire les résultats d'un récent concours de poésie sur le thème de l'égalité des droits.

Ce local de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) est à quelques pas seulement de l'hôtel de ville d'Hénin-Beaumont. Il appartient d'ailleurs à la mairie qui depuis une dizaine d'années le laissait librement et gratuitement à disposition de la LDH, à laquelle les différentes municipalités versaient aussi une subvention : 300 euros par an.

La LDH devra quitter les lieux 

Mais pendant la campagne des dernières élections municipales, la Ligue des droits de l'Homme s'était clairement prononcée contre l'extrême droite. Depuis plus longtemps encore, elle s'opposait au Front national à Hénin-Beaumont. Le nouveau maire de la ville, Steeve Briois, a donc souhaité réagir, et a annoncé qu'il mettait fin au prêt du local, le jugeant "injustifié". La LDH devra donc rapidement quitter les lieux.

"La Ligue des droits de l'Homme est une association politisée. Dès l'instant où elle s'immisce dans la vie municipale avec des a priori, on compte les liens", se justifie Steeve Briois.

"C'est un premier dérapage"

Les responsables de cette association de défense des droits de l'homme ne s'attendaient pas à travailler en très bonne entente avec le nouveau maire FN. Mais ils accusent tout de même le coup face à une telle mise en demeure de quitter les lieux. Alain Pruvot, président de la section locale, explique que "c'est la première fois [qu'il] entend un maire tenir des propos semblables". "C'est un premier dérapage, c'est évident. Nous allons proposer de mettre en place 

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 8 avril 2014 2 08 /04 /Avr /2014 19:50

http://www.combattrelacrise.fr/wp-content/uploads/2012/11/baisser-sa-consommation-%C3%A9lectrique-une.jpgLe Conseil d’Etat devrait prochainement annuler la décision gouvernementale de juillet 2012 de limiter à 2% la hausse de l’électricité. Ce sont les petits fournisseurs concurrents d’EDF, comme Direct énergie, qui se sont plaints auprès du Conseil d’Etat car ils demandaient davantage. Et le Conseil d’Etat va certainement « régulariser » la situation avec en plus (en moins pour nos porte-monnaie) un effet rétroactif, pour compenser  le manque à gagner.

Mais déjà indépendamment de cette décision, l’électricité a augmenté de 5% en août 2013    et doit à nouveau augmenter de 5% également en août 2014. La décision très probable du Conseil d’Etat et les hausses déjà réalisées et annoncées sont absolument scandaleuses

EDF se plaint des tarifs insuffisants, notamment à cause des dépenses importantes nécessitées pour  la maintenance du parc nucléaire. Cependant malgré ces dépenses, EDF a réalisé plus de 3 milliards d’euros de bénéfices en 2011 et en 2012. Elle a donc de quoi assurer la maintenance des centrales nucléaires sans augmenter ses tarifs.

Quant aux petits fournisseurs concurrents d’EDF leur démarche est d’autant plus scandaleuse qu’ils ne produisent  quasiment pas d’électricité. L’électricité. L’électricité dont ils disposent leur est vendue par EDF, suite à la loi NOME. Puis ils la revendent aux clients, en essayant de gagner sur la transaction. Ce sont donc de purs parasites. Et ce sont eux qui crient le plus fort pour qu’on augmente les tarifs !

Déjà les hausses passées et prévues étaient injustifiées, mais la nouvelle hausse qui se profile, probablement entérinée par le Conseil d’Etat, organisme à la botte du patronat, sera un racket d’Etat.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 5 avril 2014 6 05 /04 /Avr /2014 16:53

«  Dédiabolisé » par les médias qui en font la promotion sur les plateaux et les antennes, aidé par l’UMP qui banalise ses idées haineuses, par un PS qui favorise son ascension en ne respectant pas ses engagements et en imposant une politique d’austérité au peuple, le FN, parti d’extrême droite, avec à sa tête une « gouroute » qui utilise des stratégies propagandistes dignes, des pires années sombres d’avant-guerre en Allemagne, le FN et ses nervis se sentent pousser des ailes.

 

Et pourtant, malgré ses efforts pour afficher une image respectable et pseudo sociale, le FN n’a pas changé. Le Front national n’a rien oublié de son histoire et de ses racines. Il est bel et bien le parti de l’extrême droite française, qui va chercher dans l’entre-deux-guerres, le pétainisme et l’antigaullisme, une partie de ses inspirations.

Le nouveau FN continue ainsi à copier-coller  de nombreuses propositions du FN de Jean-Marie Le Pen. Il dessine une France ultralibérale et autoritaire, dépouillée de droits sociaux et démocratiques. Certains de nos concitoyens se trompent gravement en votant pour le FN, car la cause de la crise n’est ni leurs voisins, ni les jeunes que la société rejette à ses marges dans la discrimination et la précarité, ni les immigrés jetés sur les routes par le capitalisme mondialisé qui les affame.

Cette crise économique amplifiée par les politiques d’austérité, touche durement les salariés, les privés d’emplois, les retraités, alors qu’ils n’en sont en rien responsables. Elle menace en particulier l’avenir des jeunes, des plus pauvres. Les inégalités, la précarité, l’insécurité sociale augmente gravement : cela impacte le vivre ensemble et les solidarités. Tous ces éléments favorisent la montée du mouvement Bleu Marine et du FN, c’est bien un programme antisocial et liberticide que développe le FN. Son projet est un attrape-tout inapplicable.

Marine Le Pen tente d’installer l’idée qu’elle serait plus moderne, ancrée dans son temps, et que c’est un nouveau FN qu’elle a mis en place.

Le FN prône avant tout une France du repli sur soi et de l’autarcie.

 

Sur l’euro : Rien ne garantit que la sortie de l’euro, qu’un retour sur le passé, un repli sur soi, soit de nature à assurer les intérêts des salariés, des privés d’emplois, des retraités. Dans le contexte actuel, la sortie de l’euro risque d’augmenter les taux d’intérêts, ce qui n’est pas favorable à l’investissement. Reste que le scénario proposé par le FN semble extrêmement amateur. Rien n’est prévu pour éviter le retour à la spéculation sur les changes, qui existait en Europe avant l’euro, et qui pourrait dès lors resurgir.

Sur la dette : Le Pen, affirme comme la plupart de ses concurrents le fameux « UMPS » qu’elle vilipende sans cesse, que la dette est un danger pour l’économie française. Il n’est donc pas question d’engager une politique de relance, mais bien au contraire de conduire une purge dans les comptes publics, accompagnée d’une restructuration de la dette. La leader frontiste veut réduire à zéro le déficit d’ici 2018. Parmi les moyens figurent jusqu’à 70 milliards d’euros d’économies. Il s’agirait donc d’engager un plan de rigueur jusqu’à trois fois supérieur à ceux de l’UMP et du PS. De ces 70 milliards d’euros, surgit un chiffre miracle parfaitement fantaisiste : 40 milliards pour les seules dépenses liées à l’immigration et la sortie de la zone euro.

Système fiscal: Sous couvert de simplifier, « d’optimiser et de rendre plus juste » le système fiscal, le FN souhaite aussi supprimer l’Impôt Sur les Fortunes, et instaurer une « contribution sociale aux importations ». Il s’agit en réalité d’une TVA sociale déguisées comme le préconisait Nicolas Sarkozy, avec une hausse de TVA de 3% sur les biens importés. Reste à savoir comment faire pour cibler les produits importés car bien des produits « made in France » contiennent en réalité des pièces ou des éléments importés.

Sur la sécurité : Pour le FN la faute à la hausse continue de l’immigration. Une fois de plus, le FN dresse un tableau apocalyptique sur la délinquance, ne reste plus qu’à en attribuer la responsabilité à la hausse continue de l’immigration vers la France, et la solution saute aux yeux : il faut, selon le FN, « stopper les flux migratoires vers la France ».

Le FN et la place des femmes : le programme du FN ne fait aucune place aux femmes en tant qu’individus autonomes : il les réduit à un rôle maternel et les cantonne au foyer (derrière vos casseroles Mesdames), en faisant des citoyennes de seconde zone. Dans la droite ligne du Front National depuis trente ans. Il prône encore et toujours, une politique familiale nataliste traditionnelle, tournée vers le passé. Silence sur les inégalités salariales. Déremboursement des « IVG de confort » : la femme est renvoyée à son statut de reproductrice sur le sujet de l’avortement. Ce qui laisse entendre qu’aujourd’hui, les femmes seraient obligées d’avoir recours à l’IVG et ne seraient plus libres de disposer de leur corps ; la lutte contre le droit à l’avortement est l’un des chevaux de bataille favori du FN.

 

« Pas une proposition sur les bas salaires et les retraites »

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur ce brouet inapplicable qui est porteur d’une guerre civile. Les remises en cause fondamentales des droits et libertés des citoyens, le pétainisme social, l’exacerbation de la priorité nationale articulée à une persécution des étrangers ou des Français d’origine étrangère sont autant de garanties de mettre le pays à feu et à sang. L’isolement d’une France barricadée derrière ses frontières, ayant rompu avec l’Europe, donc indirectement avec les autres puissances démocratiques, est un autre danger funeste.

Enfin le désastre économique programmé et la ruines de pans entiers de notre économie rendraient simplement insupportable au pays une telle thérapeutie.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 17:47

Deux villes belges, Arlon et Farciennes ont annoncé hier qu’elles suspendaient leurs relations officielles avec les communes françaises, Hayange et Beaucaire, avec qui elles se sont jumelées et qui se sont dotées dimanche d’un maire du parti d’extrême droite Front national.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 1 avril 2014 2 01 /04 /Avr /2014 13:30

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a5/Pierre-Laurent.jpgFrançois Hollande n'a pas écouté le message des Français. A part le Premier Ministre, rien ne change. La nomination de Manuel Valls à la tête du gouvernement est précipitée. C'est est une fuite avant, un choc pour les électeurs de gauche qui ont manifesté leur mécontentement et leur désarroi lors du scrutin municipal. Une nouvelle fois, François Hollande tourne le dos à la gauche. 

Le Président maintient le cap de l'austérité. Le pacte de responsabilité reste la priorité. La réduction de 50 milliards d'euros de dépenses publiques et la baisse des impôts et des cotisations sont incompatibles avec les efforts annoncés en faveur de la santé, de l'éducation et de la jeunesse. D'ailleurs le Président est resté très flou. Aucune mesure concrète. Le pacte de solidarité c'est du vent !

 

Si François Hollande avait vraiment écouté les Français, il aurait annoncé un grand plan de justice fiscale et sociale, des investissements pour les services publics, la hausse du SMIC, un soutien aux collectivités locales, l'interdiction des licenciements boursiers.....bref, une politique de gauche! A un mois et demi des européennes il aurait du engager le bras de fer avec Bruxelles pour libérer le pays du pacte budgétaire. Décidément le Président de la République n'entend que de l'oreille droite.

 

J'appelle solennellement l'ensemble des forces et des militants de gauche qui ne se reconnaissent pas dans les choix de François Hollande, à se rassembler et à travailler ensemble à l'émergence d'une alternative à gauche. Ne laissons pas le champ libre à un retour de la droite. Je donne rendez-vous à tous ces femmes et hommes de gauche le 12 avril prochain pour un grand rassemblement populaire et citoyen pour un sursaut politique plus que jamais nécessaire.

 

Pierre LAURENT, secrétaire national du 

Parti communiste français

31 mars 2014

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 13:34

http://www.voxnr.com/c_images/icono/1311/flamme_originale_1.gifLe FN fait les choux gras de la presse. 43% de temps de parole en un mois sur BFMTV. Partout le même refrain revient en boucle : l’évènement des municipales, ce serait le FN. Mais quelle crédibilité accorder à ce parti lorsque l’on s’aperçoit qu’en réalité les candidats qu’il présente ne sont pas au courant ?

Comment un parti peut-il prétendre gérer des villes quand les listes qu’il présente sont bidonnées ? Exemple, le Grand-Quevilly, près de Rouen, où 22 personnes pensaient avoir signé une pétition au lieu d’un acte de candidature. A Enghien- les-Bains, dans le Val d’Oise, c’est carrément une femme décédée qui était sur la liste.

Cette manière de fonctionner montre le peu de cas que le parti de Mme Le Pen fait des règles démocratiques et le peu de cas qu’il fait des électeurs dont il sollicite les suffrages.

Des méthodes qui prouvent, s’il le fallait, la réalité du FN : un parti de menteurs et de tricheurs

Lu dans l’Humanité Dimanche

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

VISITEURS:

 

000Image2-copie-1

 


compteur pour site web


compteur visite

 

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/37792.jpg

Rejoignez le PCF...

http://adhesion.pcf.fr/

http://idata.over-blog.com/2/53/73/56//Adh-sion.jpg

 

AGENDA



PERMANENCES
Maison du Peuple de Jarny 

*****

Tous les vendredis
de 16h à 18h

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles

LOGO RESEAU NATIONAL

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés