Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 20:20
SOCIAL LES RETRAITES MANIFESTENT A BRIEY

Jeudi après-midi, une centaine de retraités de tout le Pays-Haut se sont retrouvés devant la sous-préfecture de Briey pour parler de l’amélioration de leur pouvoir d’achat. Pour la 6e année, les retraites sont gelées.

Bas du formulaire

O n se voit tous les jours en ce moment ! » Sur le parking qui borde la sous-préfecture de Briey en ce jeudi, les retraités affluent. Ils répondent à l’appel national de la Journée de défense du pouvoir d’achat. La veille, ils s’étaient retrouvés sur les pavés de Metz pour manifester contre le projet de loi El-Khomri concernant la réforme du Code du travail. « Si nous déjà nous avons des petites retraites, eux, qu’auront-ils ? », souffle le Jarnysien Jean Baus, secrétaire des retraités de la fonction publique à la CGT. Sur les grilles du bâtiment administratif, les manifestants ont accroché une banderole : "Retraités maltraités, ça suffit".

Une délégation a été reçue par François Proisy, sous-préfet de Briey. Une huitaine de personnes a exprimé ses revendications, à commencer par Jean Billon, responsable de l’Union syndicale des retraités de Meurthe-et-Moselle. « C’est la 6e année que les retraites ont été gelées. Nous demandons donc une revalorisation immédiate de 300 €. » En octobre dernier, elles ont été augmentées de 0,1 %. « C’est véritablement du foutage de gueule ! » Le groupe souhaiterait que retraites et pensions ne soient plus calculées sur l’inflation mais sur l’évaluation des salaires. On évoque une moyenne de 900 € par retraité. Parfois moins. Jean-Louis, responsable des cheminots retraités du Jarnisy, soulève la question des pensions de réversion pour les veuves. « Malgré les promesses de 2008 de remonter le taux à 60 % de la retraite de leurs maris, elles restent à 50 %. Je connais des veuves qui ont entre 650 et 690 € pour vivre. » À la table, on réclame 75 %.

Des soins médicaux de moins en moins accessibles

Pour Mauricette, retraitée de la fonction publique et membre de la FSU, il faut aussi parler de la dépendance. « Certaines maisons de retraite réclament la déclaration d’impôts des enfants de la personne qui va y résider et celle de ses petits-enfants. Il va falloir penser à une prise en charge, car les jeunes vont devoir supporter des frais énormes à l’avenir. »

Pour Patrick, retraité cheminot à Longwy, le tour de table ne doit pas se terminer sans discuter du coût des soins. « Une fois que les factures sont payées, si on peut les payer, il ne reste rien pour les frais de lunettes ou de dents. Ces soins deviennent de moins en moins accessibles. »Tous opinent lorsque l’un d’eux rappelle que tous les ans, ils demandent les mêmes doléances. « Ce ne sont pas des retraites que l’on touche. C’est une aumône. » Le sous-préfet a promis de transmettre les revendications.

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article

commentaires