Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 18:25

Les sociétés exploitant les autoroutes dégagent chaque année des bénéfices, notamment depuis leur privatisation en 2006. Les membres du PCF prônent une renationalisation. Ils sensibilisaient hier les automobilistes.

 
 

D ès lors qu’il y a un ralentissement de la fréquentation des autoroutes, on fait supporter la différence aux collectivités et aux usagers », démarre Yilmaz Bora, secrétaire départemental du PCF en Meurthe-et-Moselle. Hier après-midi, en compagnie d’Évelyne Didier, sénatrice de Meurthe-et-Moselle, Patrick Abate, sénateur de Moselle, et de militants issus du Pays de Briey, de Longwy, de Nancy ou encore de Pont-à-Mousson, ils ont distribué des tracts pour alerter les automobilistes sur le nouveau plan de relance autoroutier. Et c’est le péage de Beaumont-Moineville qui a été choisi.

Les militants sont venus défendre le projet de renationalisation. « Les autoroutes ont été "vendues" progressivement, dans l’idée de rembourser la dette publique », situe Évelyne Didier. En 2015, un premier plan de relance de 3,2 milliards d’euros concrétisait le partenariat entre autorité publique et secteur privé en encourageant la modernisation du parc autoroutier. Un second plan d’un milliard d’euros a été lancé par François Hollande en juillet dernier. « Les concessions autoroutières dégagent 9 % de bénéfices chaque année. Quelle entreprise peut se targuer de ça ? Quand l’État a décidé de vendre, il s’est privé d’1,5 milliard d’euros de recettes annuelles. »

« Faire en sorte que l’idée chemine »

Cette distribution de tracts intervient au milieu d’autres actions. « Nous sommes aussi en contact avec des associations d’automobilistes, entre autres. Notre objectif est de faire en sorte que cette idée chemine depuis la population jusqu’aux sommets de l’État. »

Toutefois, pour renationaliser, il faudrait casser les contrats en cours et payer des pénalités. « On pourrait très facilement avoir recours à un prêt, qui serait remboursé avec l’argent des péages, dont le droit de passage serait diminué. En 2028, tout serait payé. »

 

RL 29/10/2016

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article

commentaires