Dimanche 13 juillet 2014 à partir de 19 heures à Jarny

http://feuxd-artifices2012.e-monsite.com/medias/images/vignette-feu-dartifice.jpgLa section du PCF tiendra un stand  au square Toussaint

à proximité de l'espace Gilbert Schwartz

Au Menu:

Pasta Asciuta ...   (1 Pasta, 1 boisson & 1 fromage)

Au prix de 7 euros

le café sera offert par la section du PCF  

 

VENEZ NOMBREUX  EN FAMILLE ET AVEC VOS AMIS

PASSER UNE AGREABLE SOIREE SOUS LE BARNUM DE LA

SECTION DU PCF DU JARNISY

 


LE CAPITALISME PRÉFÈRE : « LA GUERRE DES PAUVRES CONTRE LES PAUVRES »

À LA LUTTE DE CLASSE

UNE MANIÈRE DE PÉRÉNISER SA DOMINATION

Dimanche 16 mars 2014 7 16 /03 /Mars /2014 19:41

Capture-copie-1.PNG

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 12 mars 2014 3 12 /03 /Mars /2014 20:22

5-copie-2.jpg Nadia Portheault aurait dû être candidate du FN aux municipales mais avec son mari, elle a rendu sa carte.

«Marine Le Pen, elle paraît plus humaine que d’autres politiques. Pour nous, c’était la droite nouvelle et pas l’extrême droite. On ne croyait pas ce que les journalistes disaient. On pensait qu’elle était différente de son père car elle était invitée dans toutes les grandes émissions politiques. Les couillons comme nous ne vérifient pas » : Nadia Portheault est encore déçue comme une amante éconduite. Elle et son mari Thierry, ont milité au Front National et en sont revenus, comme le titre du livre qu’ils publient aujourd’hui (1).

Nadia devait être tête de liste d’une commune du Lot-et-Garonne pour les élections municipales et a jeté l’éponge en novembre. Avec son mari, ils sont lassés et dégoûtés par les propos racistes et anti-gaulliste qu’ils entendaient dans les réunions. Nadia est d’origine algérienne et Thierry est un gaulliste pur jus : des CV qui ne collaient pas dans ce FN du Sud-Ouest « où les partisans de l’Algérie française sont très nombreux ».

Un livre pour expliquer

« Si les nouveaux adhérents qui viennent pour défendre la laïcité et pour plus de sécurité, allaient comme nous aux réunions, le FN perdrait la moitié de ses adhérents », assure Thierry.

Le couple, médiatisé en novembre quand ils ont rendu leurs cartes, a été vite ostracisé par le clan frontiste. « On a tout entendu », disent-ils, blasés, mais touchés. Écrire un livre leur a paru la seule issue. « Avant, les articles ou les livres des journalistes infiltrés au FN ne nous touchaient pas. Car il parlait du FN d’avant que l’on pensait une époque révolue. Et puis au FN, on est convaincu que les journalistes ne disent pas la vérité car ils protègent le système », affirme Nadia.

Les quelque 600 listes présentées aux municipales par le FN et le Rassemblement Bleu Marine ne les étonnent pas. Ils en étaient il n’y a pas si longtemps. Mais Thierry Portheault ne prédit pas de vague bleu marine. Tout en reconnaissant qu’il s’est souvent trompé…

Lu dans le Républicain Lorrain du 12/03/2014

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 mars 2014 2 04 /03 /Mars /2014 19:07

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/actu/societe/salon-de-l-agriculture-hollande-rassure-et-annonce-des-mesures-160145/1664412-1-fre-FR/Salon-de-l-agriculture-Hollande-rassure-et-annonce-des-mesures.jpg Comme chaque année, le salon de l'Agriculture a ouvert ses portes. Et ils sont venus, ou vont venir, ces politiciens cultiver l'électorat ! Et c'est à qui restera le plus longtemps, goûtera le plus de spécialités, trouvant tout délicieux. Oublié le régime minceur, Hollande a enfourné charcuterie, fromage, vin et viande dès 7 heures du matin et « tâté le cul des vaches », comme on disait de Chirac.

En période électorale, il ne faut rien négliger. Même s'il y en a moitié moins qu'il y a vingt ans, il reste un peu plus de 500 000 exploitations agricoles en France, dont les trois quarts sont de petites exploitations individuelles : 340 000 exploitations familiales et un peu moins de 150 000 sociétés, dont 110 000 GAEC et EARL (entreprises agricoles à responsabilité limitée, qui peuvent être individuelles). Sur l'ensemble, une petite moitié, 235 000, inférieures à 20 hectares, cultivent moins de 5 % du sol, tandis qu'à l'autre pôle les 4 % les plus grosses cultivent à elles seules le cinquième des terres.

Le secteur est donc dominé par les grosses exploitations, céréalières notamment, alors que la majorité des agriculteurs vivent souvent difficilement de leur propre travail et de celui de leur famille : 70 % du travail est réalisé au sein de la famille, les salariés ne représentant que 29 % du travail fourni. Et ces agriculteurs sont des travailleurs coincés entre leurs fournisseurs et la grande distribution.

Dans sa tournée de salon, Hollande a commencé par la traite des vaches, car les producteurs de lait revendiquent. Le prix du lait varie fortement et, lorsqu'il augmente comme c'est le cas en ce moment, les agriculteurs se plaignent que les grosses sociétés agro-industrielles comme Lactalis ou les grands distributeurs comme Leclerc et Carrefour ne le leur payent pas plus cher. Et il en va de même pour la viande de porc ou les fruits et légumes.

Hollande a demandé à son ministre de l'Agriculture d'y veiller... Une information qui ne va pas rassurer les producteurs de lait et autres, quand on connaît le penchant du gouvernement pour les plus riches.

Alain LECAIRE

Par PCF du Jarnisy 54 - Publié dans : Politique nationale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 mars 2014 2 04 /03 /Mars /2014 19:01

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/Flag_of_Ukraine.svg

Les milliers de manifestants, qui se sont soulevés à Kiev et en ont payé le prix du sang, ont précipité la fuite et la destitution de Ianoukovitch. On ne peut que se réjouir de la chute de ce président corrompu, capable de tirer sur son propre peuple.

Mais est-ce que la population d'Ukraine aura droit à une évolution démocratique ? Si la population aspire à mettre fin au règne de ces crapules qui se succèdent au pouvoir depuis que le pays est indépendant, elle ne doit pas compter sur les forces politiques qui sont à l'œuvre.

Il y a dix ans, la population avait déjà renversé le pouvoir en place, avec ce qui fut appelé la « révolution orange ». Elle avait placé ses espoirs dans les partis d'opposition et fut déçue, au point de faire revenir au pouvoir un Ianoukovitch !

Faire tomber un dictateur est une chose, mais c'est maintenant que les intérêts contradictoires s'affronteront. Seules les forces politiques organisées savent ce qu'elles veulent et sont capables de peser. Ceux qui aspirent à se battre sans avoir réfléchi à la direction qu'ils veulent prendre sont voués à servir de masse de manœuvre aux autres.

Et en Ukraine, c'est peu dire que les politiciens qui se disputent le pouvoir ne représentent pas les intérêts des petites gens. Les uns agitent le rapprochement avec l'Union européenne, les autres le nationalisme. Mais, qu'ils soient pro-européens ou prorusses, tous se préparent à gouverner pour les plus riches qui dominent l'économie, les fameux oligarques qui ont fait fortune en parasitant ou en accaparant les entreprises étatisées grâce à leurs liens avec le pouvoir.

Les Timochenko ou les Klitchko ne sont là que pour perpétuer le règne de ces oligarques. Klitchko, connu pour ses talents de boxeur, est un homme d'affaires prospère, gendre d'un ex-président ukrainien réputé pour sa cruauté et sa corruption.

Quant à Ioulia Timochenko qui dirige le principal parti d'opposition, il n'y a que les journalistes occidentaux pour la présenter comme « l'incarnation du rêve démocratique » ! Elle est née et a grandi au sein de la haute bureaucratie et a su en profiter au point d'être surnommée la « princesse du gaz ».

Sacrée femme la plus riche d'Ukraine, elle a été par deux fois Premier ministre. Et elle a gouverné comme ses prédécesseurs, étalant une cupidité qui n'a rien à envier à celle d'un Ianoukovitch.

Autant la population n'a rien à attendre de ces gens-là, autant c'est sur eux que comptent les dirigeants occidentaux et Poutine pour stabiliser au plus vite la situation politique. Malgré leurs différends et leurs rivalités, ils ont hâte d'en finir avec la mobilisation et sont pressés de remplacer l'équipe d’Ianoukovitch par une autre.

Mais il n'est pas dit que la situation ne leur échappe pas. Car c'est l'extrême droite qui sort renforcée de ces trois mois de mobilisation. Le Maïdan a été tenu pendant des semaines par des groupes armés d'extrême droite, dont certains se revendiquent ouvertement du nazisme et misent sur le chauvinisme, y compris à l'intérieur du pays, contre les russophones, les Juifs, les Roms, les minorités en général.

Et ce sont eux qui profitent actuellement de la vacance du pouvoir pour s'installer, qui dans les commissariats, qui dans les mairies, et se sont autoproclamés garants du maintien de l'ordre. Leur politique consiste à dresser les gens les uns contre les autres en fonction de leur langue ou de leur religion. Et, au-delà du risque de la partition de l'Ukraine, cette politique peut pousser la population vers une impasse sanglante.

La vitesse avec laquelle la Yougoslavie s'est décomposée et a plongé dans l'ignoble épuration ethnique montre que l'engrenage est toujours possible, et qu'une fois lancé par les démagogues, il est bien difficile de l'arrêter.

L'avenir n'est pas écrit, mais il appartient aux forces politiques organisées. Face à l'impasse que constitue le retour de personnages ressemblant comme deux gouttes d'eau à Ianoukovitch et face à la menace que recèlent les agissements des forces nationalistes d'extrême droite, la population et les travailleurs n'ont d'autre choix que de s'organiser, de se rassembler et de faire prévaloir une politique qui leur soit favorable.

La chute d’Ianoukovitch, comme celle de Ben Ali ou de Moubarak, démontre que, quand une population est déterminée à s'opposer à un pouvoir corrompu, elle en a les moyens. Si les travailleurs sont décidés à ne pas se laisser faire, ils en ont la force, à condition qu'ils soient capables d'affirmer leurs exigences contre les oligarques et les grandes puissances et de peser sur la vie politique dans le sens de leurs intérêts.

 

LUTTE OUVRIERE N°2378 DU 28 FEVRIER 2014

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 23 février 2014 7 23 /02 /Fév /2014 12:24

Image144444Après son échec en 2008 avec la liste PS ! Pierre Déclès est devenu un pur produit de la droite, celle qui rend heureux les spéculateurs et plonge de plus en plus d’entre nous dans la galère !! Dans le cadre de la future liste ¨Jarny en Action¨, saupoudré de quelques colistiers de l’époque Nachbar-Duhr, coupable d’une gestion dramatique pour notre ville !! (Fermeture de la piscine, augmentation des impôts locaux, délabrement et image négative de notre ville avec un endettement sans précédent de la commune).

Il veut mener campagne  pour les municipales en  prônant « la transparence, la proximité, la confiance et l’honnêteté ». Très courageusement, ce candidat ne souhaite pas porter l’habit du MODEM  – qui n’est certes plus très glamour – mais reste encensé sur le site départemental 54.  Pour les prochaines élections, Pierre Déclès veut donc avancer à visage masqué – la transparence et l’honnêteté, c’est maintenant! Mais réfléchissons un peu sur un programme de  réduction des dépenses Publiques qu’il revendique  pour baisser l’impôt. En fait un programme de Droite !!

Supprimer l’embellissement de la ville, supprimer la culture, supprimer l’éclairage publique, supprimer l’entretien des routes et des trottoirs, supprimer le ramassage des ordures ménagère, supprimer le tri, supprimer les subventions aux clubs sportifs, supprimer le salage en hiver, supprimer le chauffage dans les écoles, supprimer l’aide pour surmonter les handicaps, supprimer le prêt des  locaux municipaux aux associations, supprimer les festivités dans notre belle ville, supprimer les salles de quartier, supprimer la propreté de votre ville, supprimer les aides aux anciens………etc. C’est le retour aux années 90 où Jarny a déposé le bilan !!!

Il faut assumer ses convictions, c’est un signe de liberté et c’est surtout une marque de respect vis-à-vis de ceux qui vont apporter leurs suffrages. Bien que celui-ci affirme « ne dépendre d'aucun parti politique », on relèvera que la composition de sa liste, montre qu'il ne s'agit en fait que d'une association cache-sexe du MODEM.

On voudrait embrouiller les citoyens que l’on ne s’y prendrait pas autrement. A quoi ressemble sa campagne ? Non pas à une course démocratique, mais surtout à un jeu de dupes.

Le premier choix d’un élu est d’être honnête et transparent vis à vis de ses électeurs. Il faut avoir le courage de ne pas avancer masqué. Le courage c’est le prix de la dignité !

Mr Déclès, les Jarnysiens n’ont pas la mémoire courte, ils sauront, dès le 23 mars 2014, marquer leurs volontés de poursuivre la construction d’une ville de progrès en votant pour la liste de Jacky Zanardo 

Le bureau de section du PCF

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 17 février 2014 1 17 /02 /Fév /2014 19:30

4-copie-2.jpg Une fête de six jours dans trois lieux prestigieux de Paris, près de 1000 invités, dont des ténors de l'industrie, des vedettes internationales et des stars de Bollywood, 45 cuisiniers, plus de 10 000 fleurs dispersées, un décor traditionnel indien époustouflant. Le mariage de la fille de Lakshmi Mittal, Vanisha Mittal, avec le businessman Amit Bhatia, restera dans l'histoire comme le mariage de la démesure. En juin 2004, il est passé par le château de Versailles, le Jardin des Tuileries et à l'Intercontinental de Paris. Douze Boeings avaient été loués spécialement pour transporter les invités de l'Inde vers la France. Chacun avait bénéficié d'une invitation de 20 pages reçue dans des boîtes en argent et composée de poèmes indiens. Le plus beau jour de la vie de Vanisha Mittal aura coûté 90 million de dollars soit environ 67 millions d’euros.

Pendant 3 ans, le sidérurgiste ArcelorMittal a supprimé les emplois par milliers dans toute l’Europe, mais continué de faire financer par l’État ses heures de chômage partiel. Pour le seul premier trimestre 2012, le sidérurgiste a ainsi octroyé 190 000 heures chômées aux 2 500 salariés de Florange (Moselle). L’heure étant subventionnée à hauteur de 4.33 euros, cela représente quelques 820 000 euros pris en charge par la collectivité, soit plus de 9 000 euros par jour.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 11 février 2014 2 11 /02 /Fév /2014 17:52

http://photo.europe1.fr/mediacenter/emissions/europe-midi-votre-journal-wendy-bouchard/les-chomeurs-ont-ils-trop-de-droits3/29087735-1-fre-FR/Les-chomeurs-ont-ils-trop-de-droits.gif« Doit-on accepter de gagner moins pour garder son boulot ? » Voilà la débat auquel j’ai été convié récemment sur Europe1. Quand les médias en arrivent à des « débats » là-dessus, c’est que le patronat triomphe. Il prétend même vous faire une « faveur » : si on réduit votre salaire net et brut, c’est pour votre bien. Sinon on vous flanque à Pôle-emploi.

Voulez-vous qu’on vous coupe un bras ou deux ? Voulez-vous être précaire plutôt que chômeur ? Voulez-vous habiter sous les ponts ou dans un mobile home ? Voulez-vous lécher le sol du métro pour 1 euro de l’heure ou rien ? Et de nous citer un rarissime exemple d’un salarié en Italie qui a perdu 20% sur la fiche de paie pendant 2 ans mais aurait gardé son job et retrouvé son salaire antérieur. « À meilleure fortune » aime dire Laurence Parisot en ce cas. Sans préciser combien patrons et actionnaires empochent en « contrepartie ». La « meilleure fortune », c’est pour eux : 210 milliards de dividende en un an. Et le législateur devrait l’appuyer : si l’impôt prenait 50% des dividendes dans les 3 ans qui viennent, non seulement il n’y aurait plus de problèmes budgétaires, mais 3 millions d’emplois de plus seraient possibles. On reviendrait à meilleure fortune pour tous.

Voilà un bon « pacte de compétitivité »

La chronique de Gérard Filoche

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 10 février 2014 1 10 /02 /Fév /2014 18:36

http://www.bfmtv.com/i/580/290/867472.jpgLe pacte de « responsabilités » est le plus gros mauvais coup contre les salariés depuis des années : 35 milliards d’euros, correspondant à la fin du financement des allocations familiales par les cotisations sociales patronales. Pour faire avaler ce « gros morceau », vieille lune du Medef, le pouvoir de « gauche » a mis les formes. Il s’y prend par étape, sur fond de propagande sur la « compétitivité » et de prétextes européens. Les exonérations de cotisations patronales n’ont jamais créé d’emplois : même leurs économistes n’arrivent pas à le montrer.

Côté cadeaux aux patrons, il a fait passer fin 2012, le « Crédit d’impôt compétitivité », le CICE, 20 milliards d’euros par an en 2015, presque sans opposition, sans mobilisation. Il s’agit pourtant de faire rembourser par le contribuable – salariés, retraités avant tout – 6% des salaires (inférieurs à 2500 euros par mois). D’ici 2016, le CICE sera complété ou sera fondu dans un nouveau dispositif exonérant le patronat des cotisations familiales : 15 milliards de plus pour eux.

Côté sacrifices aux salariés et aux familles, les allocations ne sont plus revalorisées au rythme des salaires. Leur caractère universel est remis en cause par des plafonds de plus en plus bas. Le CICE est financé par des hausses considérables de TVA qui pèsent en moyenne de 170 euros par an par foyer (6,5 milliards au total et ce n’est qu’un début). La TVA antisociale que Sarkozy n’a pas réussi à imposer est instaurée. D’autres coupes budgétaires suivront, notamment contre les politiques du logement et de la petite enfance.

Toutes ces attaques, ces provocations au monde du travail, à ceux qui vivent déjà de plus en plus difficilement depuis des années, donnent un point de convergence des luttes concret, rassembleur, sinon des syndicats d’accompagnement, d’une majorité large du monde du travail.

Bien sûr, communistes, nous sommes pour un changement radical de politique, pour une remise en cause globale (et non une simple « remise à plat » et réorientation) des 230 milliards d’euros d’aides au profit. Mais il faut engager le mouvement sur un point qui fédère et développe les luttes immédiatement. Nous payons trop cher les illusions semées d’un changement de majorité politique avec l’alternance. Le rapport de force contre la casse de la retraite à 60 ans et le retrait de la loi Woerth en 2010 a été gâché.

Rassemblons les salariés, les familles contre les pertes de pouvoir d’achat, les hausses de TVA, la casse des allocations familiales ! Dans ce cadre, dénonçons et exigeons la fin du CICE !

Le pacte de « responsabilités » n’est pas négociable, contre telle ou telle contrepartie : exprimons son rejet sans conditions !

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 8 février 2014 6 08 /02 /Fév /2014 12:20

1-copie-2.jpgLundi 3 février 2014 dès l’aube de nombreux camarades de la section du PCF de Jarny ont pris la direction de Saint-Avold, pour apporter leurs soutiens aux 5 camarades de la CGT employés à la mairie de cette ville.

Depuis la création de la section syndicale CGT, ceux-ci subissent des répressions de la part du maire de cette localité de Moselle (ex : changement de service, mises au placard et pour les non titulaires fin de leur contrat CDD)

Ce jour, ce maire a été traduit en justice au tribunal de Sarreguemines pour atteinte à la liberté syndicale.

Le verdict sera rendu le 17 mars à 1 semaine des élections municipale.


2-copie-3.jpg

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 février 2014 5 07 /02 /Fév /2014 19:02

3-copie-2.jpgDe nombreux travailleurs du Jarnisy étaient présents jeudi 6 février à la manifestation à metz à l’appel de la CGT.

Cette journée d’action était une expression collective pour montrer notre hostilité à la politique menée par le gouvernement mais aussi aux cadeaux faits au patronat.

Aujourd’hui, en moyenne, un travailleur du privé travaille 45 jours par an rien que pour les dividendes des actionnaires.

Par PCF du Jarnisy 54
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

VISITEURS:

 

000Image2-copie-1

 


compteur pour site web


compteur visite

 

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/37792.jpg

Rejoignez le PCF...

http://adhesion.pcf.fr/

http://idata.over-blog.com/2/53/73/56//Adh-sion.jpg

 

AGENDA



PERMANENCES
Maison du Peuple de Jarny 

*****

Tous les vendredis
de 16h à 18h

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles

LOGO RESEAU NATIONAL

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés