Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 15:05

Après le mariage pour tous et la pilule du lendemain en remplacement de l’hostie du dimanche, un nouveau coup s’abat sur l’Église de France : la CGT s’est implantée chez le personnel laïque de l’évêché de Metz.

Il y a près de 150 salariés dans ce diocèse, de l’employé de ménage au bibliothécaire, payés par l’État, statut particulier des cultes en Alsace-Moselle oblige, mais dirigés par l’évêque. En vrai patron de droit divin, ce dernier refuse d’organiser des élections professionnelles, de constituer un CHSCT, d’accéder à toute revendication, etc. Mais les militants de la CGT ne se découragent pas et ils ont rendu publique l’attitude de leur patron mitré.

Plus fort que changer l’eau en vin, l’évêque de Metz est-il en passe de transformer les sacristies mosellanes en soviets ?

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 15:04

Lorsqu’on lance une recherche Internet sur les emplois non déclarés, on aboutit rapidement sur une page du ministère du Travail traitant des sanctions liées au travail illégal. On peut y apprendre que « sont interdits par la loi : le travail dissimulé ; absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletins de paie, dissimulation d’heures de travail… […] et encore l’emploi irrégulier de travailleurs étrangers ». ll s’agit, poursuit l’article, « de situations délictuelles passibles de lourdes sanctions : sanctions pénales, exclusion des aides publiques… ».

Or c’est très exactement la situation rencontrée au sein de plusieurs ministères, et révélée récemment par un rapport des inspections générales des finances, des services judiciaires et des affaires sociales. 50 000 emplois au noir rémunérés à l’heure, non assujettis aux cotisations sociales et retraite. La Justice, à elle seule, en emploie 40 000, surtout comme traducteurs ou interprètes, y compris à des postes sensibles comme les écoutes téléphoniques.

La réglementation impose que « même non déclaré ou en situation illicite d’emploi lorsqu’il est étranger, le salarié possède des droits dont il peut réclamer l’application ». C’est bien ce que ces travailleurs sans statut tentent de faire, souvent isolés face à un employeur juge et partie.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 15:03

Invitée à France Inter le 15 septembre, Marine Le Pen a déclaré, à propos des migrants syriens qu’elle comparait la veille encore aux « invasions barbares du 4e siècle » : « si j’étais habitante d’un pays en guerre (...), je me battrais, je me battrais (...), je me battrais, je ne partirais pas dans un autre pays », en précisant : « pendant la Seconde Guerre mondiale, il y avait sûrement énormément de Français qui avaient de bonnes raisons de fuir les Allemands et pourtant ils sont allés se battre contre les Allemands ».

De quoi parle Le Pen ? De la campagne de 1939-1940, où nombre de gradés, proches de l’extrême droite, se sont distingués par leur rapidité à fuir le champ de bataille, car ils n’avaient pas envie d’en découdre avec les nazis dont ils souhaitaient surtout qu’ils s’attaquent à l’Union soviétique.

A-t-elle oublié la défaite de 1940, quand huit millions de Français ont fui le nord du pays pour échapper aux armées nazies, accueillis dans le sud comme des réfugiés d’aujourd’hui ?

Pense-t-elle à la Résistance ? En 1940, le gros de l’extrême droite, ses ancêtres politiques, avait salué l’arrivée de Pétain comme une « divine surprise », ne trouvant rien à redire à la collaboration. Les plus ultras estimaient que le vieux maréchal n’en faisait pas assez et finirent par revêtir l’uniforme nazi. Quant à ceux qui, à droite, rejoignirent la Résistance, ils attendirent souvent de voir d’où venait le vent.

Chez les amis des Le Pen, on se trouve toujours un oncle ou un cousin « mort en déportation ». Mais on oublie en général tous les autres qui applaudissaient à l’internement des Juifs, des communistes et des étrangers.

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 15:02

Déclaration après la victoire d'Alexis Tsipras et de Syriza aux législatives en Grèce.

Avec 35,47 % des voix, Syriza et d’Alexis Tsipras viennent de sortir vainqueurs des législatives en Grèce. Une nouvelle fois, le peuple a rejeté les précédentes formations de l’ancien régime. Il est déterminé à résister coûte que coûte aux créanciers.

Depuis l’annonce de ce succès, François Hollande et tous les dirigeants européens s’empressent à le féliciter. Mais derrière toutes ces louanges, il y a beaucoup de contrevérités et de mensonges. En effet, ils étaient tous signataires de l’accord du 13 juillet d’une extrême violence, pour refuser le référendum et imposer de nouvelles mesures d’austérité, de privatisation et de mise en cause de la souveraineté.

Après cette victoire incontestable d’Alexis Tsipras, nous devons aider le peuple grec à retrouver sa dignité et sa souveraineté nationale, mises sous tutelle de la troïka.

La déclaration en trompe l’œil de François Hollande nous rappelle que nous n’avons rien à attendre d’un Président qui applique les mêmes politiques que Schroder et Blair.

Nous sommes à un moment crucial. Il est temps d’engager de grandes confrontations en France et en Europe pour faire sauter le mur de l’oligarchie financière et briser le tabou de l’euro. Il est temps de remettre en cause les traités de Lisbonne et de Maastricht.

Pour nous progressistes, la leçon grecque nous intime à sortir de cette illusion de changer l’Europe de l’intérieur. Nous ne pouvons plus nous contenter de ces discours à l’eau tiède qui tentent de nous enliser. Ce capitalisme cynique et sans pitié doit être remis en cause.

Un grand mouvement populaire, puissant et déterminé, en France et en Europe, est indispensable pour faire sauter les corsets de fer imposés aux peuples, qui corrompent la vie des gens et nourrissent les extrêmes droites et les intégrismes.

André GERIN

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 13:43
Journée internationale de la paix...

Lundi 21 septembre 2015 à 20h, Place Claude Arnoult à Thionville, devant l'autel pour la Patrie...

Nous serons présents pour allumer des bougies pour la Paix en cette journée commémorative...

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 20:17
LA PÉTITION CONTINUE...

Lundi 7 septembre dès l’aube, des camarades de la section se sont installés devant l’entrée de la gare de Jarny afin de proposer leur pétition contre toutes suppressions de trains en Lorraine.

Malgré la fraîcheur matinale qui régnait sur la région, un débat chaleureux et convivial s’est établit entre les usagers et les camarades présents.

De nombreux usagers les ont remercié d’être à leurs côtés et ont exprimé l’incompréhension de vouloir supprimer des trains et de les remplacer par des bus.

En 1 heure 30, 164 usagers ont signé la pétition.

LA PÉTITION CONTINUE...
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 20:58
ASSEMBLÉE DE RENTRÉE OFFENSIVE

De très nombreux camarades se sont réunis ce samedi matin 5 septembre 2015 à la Maison du Peuple à Jarny autour de leur secrétaire de section afin d’évoquer les principaux sujets d’actualités de cette rentrée : émigration, pétition sur le devenir du transport ferroviaire en Lorraine et en particulier sur le Jarnisy (rappelons que 48 lignes ont été supprimées en Lorraine)

Concernant les élections régionales, les camarades ont conforté à l’unanimité leur vote du 30 mai en se prononçant pour une large liste « d’Union populaire » autour de notre Parti, excluant toute alliance avec le Parti socialiste.

La réunion terminée, les débats ont continué autour d’un excellent buffet campagnard préparé par notre camarade Malou

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 17:58

Déclaration de Pierre Laurent

Secrétaire national du PCF, président du Parti de la Gauche Européenne

lors de la 31ème édition de la fête des communistes de Béziers-

en résistance à la haine du FN-

samedi 5 septembre 2015

Face à ce que l'on appelle le drame des migrants, en réalité le drame de centaines de milliers de réfugié-e-s qui fuient la guerre, le chaos, et la misère, notre colère et notre émotion sont immenses. Pour les communistes, la première des urgences est sans tergiverser la solidarité et le devoir d'accueil.

Tous ces derniers mois, souvent bien seuls parmi les formations politiques, nous avons combattu des discours pleins d’égoïsmes et de haine, en exigeant le changement de politique de la France et de l'Europe. J'avais alerté, après la visite des camps de réfugiés près de Kobané, à l'automne 2014, sur la détresse de ces milliers de réfugiés alors entassés dans ces camps sans aucune aide internationale. Nos appels sont restés lettre morte. Nous dénonçons depuis des mois la construction de murs tout autour de l'Europe forteresse, des murs en durs, et des murs dans les têtes, un dangereux cocktail de haine et de fils barbelés. Et nous avons sans cesse questionné : quel monde inhumain sommes -nous en train de construire ?

Aujourd'hui, enfin, grâce à l'engagement citoyen devant l'insoutenable, grâce aux initiatives de nombreuses forces démocratiques en Europe, grâce à l'engagement du Pape et au changement de posture de certains États Européens, les verrous de l'égoïsme sont en train de sauter. Nous saluons le réveil des consciences, et toutes celles et tous ceux qui en sont les artisans. Le temps a été trop long, il a coûté trop cher en vies humaines : 29000 morts en Méditerranée et aux portes de l'Europe.

Aujourd'hui la France doit s'engager en actes et pas seulement en mots. Nous demandons que notre pays :

- respecte la convention de Genève sur les réfugiés et mette aux normes du Haut Commissariat aux Réfugiés de l'ONU des centres d'accueil en doublant leurs capacités.

- mette en place des dispositifs de soutien médico-social, des parcours d'insertion professionnelle et de scolarisation des enfants dans le respect des droits des enfants tel qu'il est défini par la convention de l'ONU

- soutienne la mise en place du réseau des villes solidaires lancé par la mairie de Barcelone et les villes françaises qui s'y engagent

-remette à plat les politiques de visas de l' UE et demande l'abrogation de la directive de Dublin

- dote de nouveaux moyens Frontex pour assurer un accueil digne des migrants avec la mise en place de parcours plus sûrs.

Les élus communistes, les villes à direction communiste, qui ont une grande tradition d’accueil des réfugiés et migrants et ont déjà pris de nombreuses initiatives ces derniers mois, vont s'engager avec plus de force encore dans ce devoir de solidarité, en faisant partager leurs expériences.

J'appelle tous les communistes français à s'inscrire dans toutes les initiatives citoyennes, locales, départementales, régionales, nationales et internationales de solidarités concrètes. La fête de l'Humanité s'annonce comme un grand moment de mobilisation.

Nous exigeons également de la France qu'elle cesse d'alimenter les logiques de guerre qui sont à l'origine des terribles drames et du chaos que fuient ces réfugiés. La France semble s'engager dans une nouvelle escalade sans aucun mandat de l'ONU, tandis qu'elle reste silencieuse face à la répression du gouvernement Erdogan contre les kurdes. La France doit d'urgence prendre de nouvelles initiatives pour des solutions de paix dans toute la région. La France, dont la responsabilité est engagée dans la déstabilisation de la Libye et les engrenages guerriers de la région, doit changer la nature et les objectifs de son engagement.

Le 21 septembre est la journée mondiale pour la Paix. Cette année, nous appelons à en faire une grande journée d'actions et de mobilisations, pour la Paix, la solidarité avec tous les migrants, dans tout le pays.

Face à la tragédie inhumaine que nous vivons, les communistes se sentent pleinement engagés pour la paix, contre la guerre et la barbarie, pour la solidarité et l'accueil des réfugiés dans notre pays, la France

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 18:52

Le 11 septembre, les travailleurs de la Smart à Hambach en Moselle seront consultés par la direction par référendum sur un retour éventuel aux 39 heures.

La question des 39 heures vient au moment où, au retour des congés, la direction a annoncé sept vendredis non travaillés de suite. D’un côté il faudrait travailler plus, de l’autre la direction fait chômer… du grand n’importe quoi !

Les 39 heures que voudrait imposer le groupe Mercedes dont dépend Smart ne seraient pas payées 39 heures : la direction propose en échange une prime de 120 euros brut mensuels et une prime annuelle de 1 000 euros. Ce que répercutent moins les médias, c’est que ces primes s’accompagnent d’un gel des salaires pendant cinq ans !

Du côté des travailleurs, la majorité est contre faire du travail non payé : passer aux 39 heures reviendrait à une augmentation du temps de travail de 12 % pour une hausse de salaires de 6 %. Employés chez Mercedes ou chez les sous-traitants, tout le monde sait et voit que Mercedes est riche à milliards, ce qui n’empêche pas le groupe de faire un véritable chantage à l’emploi concernant l’avenir de l’usine de Hambach – construite à coups de subventions publiques il y a vingt ans.

Mercedes prétend que la production de la Smart à Hambach n’est pas rentable, mais au final la rentabilité de la division voitures du groupe Daimler (Mercedes et Smart) a encore beaucoup augmenté l’an dernier, passant de 7 % à 9,4 %. Et Daimler affiche un bénéfice au deuxième trimestre de 3,8 milliards, en hausse de 54 % !

Pour gagner plus d’argent, Mercedes a développé le nouveau modèle de Smart en commun avec Renault et de nombreux composants sont communs avec la nouvelle Twingo de Renault produite à Novo Mesto en Slovénie. Un temps Mercedes avait rêvé de revendre à Renault son usine mosellane mais Renault est plus spécialiste des fermetures d’usines que des rachats d’installations.

Les 39 heures à la Smart font partie d’une véritable campagne, complaisamment relayée par les médias, contre les travailleurs et pour l’augmentation de la compétitivité. Cette compétitivité a explosé à Hambach comme ailleurs : 2 300 travailleurs – y compris les nombreux sous-traitants – produisaient des Smart au début de l’usine (inaugurée en 1998) alors qu’il n’en reste plus que 1 600 aujourd’hui avec une production en hausse.

En tout cas, les travailleurs n’ont aucune raison de céder au chantage patronal à la compétitivité qui n’est qu’une aggravation de l’exploitation. Ce qui est en cause n’est pas la compétitivité des usines, mais la rapacité des actionnaires. Les travailleurs ont toutes les raisons de dire non à cette nouvelle attaque patronale.

Lu dans LO

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 19:50

A l'attention de la Direction fédérale de Meurthe et Moselle


Chers Camarades,
Lors de la conférence régionale des communistes de l'ACAL qui s'est tenue à Vandoeuvre le 27 Juin dernier, les communistes des différentes fédérations et sections de notre parti ont choisi d'orienter leur stratégie politique en vu des prochaines élections régionales, sur une candidature de rassemblement de la gauche avec comme chef de fil un communiste, confirmant ainsi le choix fait lors d'un vote (à la demande de la notre fédération) par les adhérents dans les sections quelques temps auparavant.
A juste titre ils ont réaffirmé qu'ils étaient présents et déterminés à changer l’orientation politique de notre pays et qu'ils refusaient d'entretenir encore et encore des relations complaisantes à l'égard des acteurs politiques qui cautionnent honteusement les manœuvres austéritaires mises en place par le gouvernement.

Les Communistes ont souhaité une rupture avec le parti socialiste et nous nous en félicitons.
Mais, comme à l'accoutumée, notre direction fédérale s'obstine à ne pas vouloir entendre et respecter le choix fait par les communistes. Notre direction fédérale s'obstine à vouloir refaire voter l'ensemble des camarades.
Elle n'en fait qu'à sa tête et travaille pour changer les orientations décidées par la majorité des communistes de notre fédération et de l'ACAL toute entière.
Depuis cette conférence régionale, nous déplorons que les seuls documents reçus de notre fédération concernant les futures échéances électorales sont, la lettre de Patrick Hatzig à Pierre Laurent (lui demandant d'intervenir sur le choix des Communistes de l'ACAL) et le courrier de Roger Tirlicien qui demande aux communistes d'accepter la « main tendue » de Jean-Pierre Masseret (Parti Socialiste).
Chers Camarades, l'heure est venue de travailler tous ensemble en respectant l'orientation souhaitée et de cesser toutes entreprises visant à contredire la parole des communistes.
Par conséquent nous exhortons notre fédération à respecter et à œuvrer en ce sens afin de redonner une dynamique crédible aux choix des communistes de manière à répondre pleinement aux attentes de nos concitoyens.

Il est grand temps de redonner à notre parti la place qu'il doit avoir.
Avec nos plus fraternelles salutations.

Pierrick SPIZAK
Secrétaire de la Section de Villerupt
Eric MONNINI
Secrétaire de la Section de Jarny
Pierre-A. VIRGILIO
Secrétaire de la Section de Thil

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article