Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 12:56

http://a396.idata.over-blog.com/200x290/5/12/26/59/8marsURSS.jpgComme le combat pour l'égalité raciale, pour les droits des travailleurs : les communistes ont toujours été en première ligne du combat pour l'égalité homme-femme.

 

Ce sont eux qui sont à l'origine de journée internationale de la femme le 8 mars.

 

La fondatrice du Parti communiste allemand Clara Zetkin a créé la Journée des femmes en 1910. La date du 8 mars trouve son origine dans la grève des ouvrières de Petrograd en mars 1917, pendant la révolution russe.

 

Lénine, en 1921, rend hommage à cette lutte avec un symbole montrant la place centrale de l'émancipation des femmes dans le projet communiste.

 

En 1921, l'URSS est le premier Etat à reconnaître la Journée de la Femme. Il faudra attendre en France les années 70 pour atteindre ce que l'URSS a accordé dans les années 1920 : égalité salariale totale, droit à l'avortement, suppression de la tutelle du mari.

 

En 1977, l'ONU officialise la date soviétique du 8 mars comme Journée internationale de la femme. 

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 12:26

http://img191.imageshack.us/img191/3942/blog2nm.jpgAvec l’annonce du printemps, et malgré l’absence de panneaux d’affichage libre sur le Jarnisy, les communistes ont fait refleurir la faucille et le marteau sur les murs dans le Jarnisy.

Cette campagne d’affichage continuera tout le long des semaines à venir.

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 12:22

Image1444445milliards d’euros

C'est le montant total des prêts accordés par l'État à PSA depuis 2009.

8000 suppressions d'emplois annoncées.

 

165millions d’euros

C'est le montant des aides publiques perçues par Renault en 2011.

7 500 suppressions d'emplois annoncées

 

820 000euros

C'est ce que coûte au contribuable un trimestre de chômage partiel imposé aux salariés de Florange.

 629 suppressions d'emplois annoncées.

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:56

http://www.trtfrancais.com/fotograf/haberler/detay/hugo-chavez-se-remet-de-son-operation_trt-francais-6201.jpgTraduction PB pour lepcf.fr

Le Bureau politique du parti communiste du Venezuela, ressentant une profonde tristesse suite au décès de notre président Hugo Rafael Chávez Frías, leader incontesté du processus bolivarien au Venezuela, en Amérique latine et dans le monde, exprime sa ferme conviction de continuer à élever le drapeau de la lutte pour la révolution socialiste et l’unité révolutionnaire populaire.

Le président Hugo Rafael Chávez Frías s’est, durant toute sa vie, dévoué à la construction et à la défense du pays, allant à la conquête d’une société de justice et de liberté pour les travailleurs du Venezuela, d’Amérique latine et du monde, face à l’impérialisme mondial et ses laquais.

Il est incontestable que notre camarade président a toujours assumé avec une discipline révolutionnaire exemplaire et désintéressement, la tâche difficile et exigeante de mener notre pays à travers les sentiers de la construction d’une société plus juste, en faisant l’engagement de sa vie.

Le Bureau politique du Parti communiste du Venezuela condamne la politique de guerre et de manipulation des médias entreprise par les secteurs réactionnaires du Venezuela, sous la direction de l’impérialisme américain, le principal ennemi de la classe ouvrière et de tous les travailleurs.

Nous appelons le peuple vénézuélien, les forces révolutionnaires politiques et sociales, à resserrer les rangs, à rester alertes et vigilants face aux prétentions de l’impérialisme à créer le chaos et l’instabilité dans notre pays. Nous devons donc faire preuve d’un haut niveau d’organisation et de mobilisation disciplinée de notre peuple, dans toutes les instances créées ces dernières années.

Nous adressons à ses plus proches et à ceux qui l’aimaient beaucoup, l’expression de notre solidarité et de nos condoléances, en particulier à ses fils et sa fille et aux autres parents.

Le Bureau politique rend hommage au camarade président Hugo Rafael Chávez Frías, cadre révolutionnaire qui rester à jamais dans l’imaginaire collectif de notre pays comme un exemple de force, de dévouement, de courage et de grandeur révolutionnaire.

Nous appelons le peuple vénézuélien à poursuivre ses efforts pour que le courage, la force, le désintéressement et l’amour infini pour l’humanité propres à la conduite et à l’action révolutionnaire du camarade président Hugo Chavez, soient pour maintenant et pour toujours, un exemple pour notre peuple et les nouvelles générations de combattants pour la vie.

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 01:00

http://img401.imageshack.us/img401/6112/8mars.pngElles

«  Quand sera brisé l’infini servage de la femme, quand elle vivra par pour elle et par elle, l’homme – jusqu’ici abominable- lui ayant donné son renvoi, elle sera poète, elle aussi ! La femme trouvera de l’inconnu ! Ses mondes d’idées différeront-ils des nôtres ? Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses ; nous les prendrons, nous les comprendrons. »

 Arthur Rimbaud

 lettre du 15 mai 1871

 

Tu cherches à te prouver que tu as bien combattu pour la liberté, et que tu n’as rien à te reprocher. Du moment que tu as dénoncé le capital qui empeste au fond du libéralisme comme un cadavre au fond d’un puits. Que tu as proposé un chemin réaliste….

La société ne sera pas libre si les femmes n’y sont pas intégralement libérées. Réduire, puis abolir l’exploitation, sera-ce suffisant pour libérer les femmes ?

Pas plus que des hommes il n’existe des femmes en dehors de la société. Dans la société des exploiteurs la femme subit toutes les contraintes de l’exploitation.

Ils affectent de dénoncer la violence. Existe-t-il pire violence que l’humiliation quotidienne imposée, aujourd’hui, à des millions de salariés et à leurs familles ?

Féminin ou masculin, il est beau, l’individu dans la société capitaliste ! Encerclé, bloqué, détérioré…..

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 20:45

http://img405.imageshack.us/img405/9562/blog1zs.jpgEncaisser les coups sans rien dire, en baissant la tête, ne fait que préparer les coups suivants. Quant à prendre des coups en les justifiant, comme l’on fait les dirigeants de la CFDT, de la CGC, et la CFTC, il n’y a rien de pire ! Cela revient à trahir les intérêts des travailleurs.

200 000 personnes dans l’action en France, des dizaines de milliers de salariés résistent contre cet accord de régression social signé le 11 janvier! Notre Code du Travail est mis à mort !!

Ce 5 mars 2013, à Metz, plus de 3 000 manifestants dans la rue dont de nombreux camarades de la section du Jarnisy ont refusé d’être sacrifié sur l’autel de la crise et ont dénoncé les profits engrangés par les grands groupes du CAC 40, nous prouvons que des travailleurs n’acceptent pas ce projet  anti ouvriers, nous prouvons par notre lutte que le monde des travailleurs est capable de se lever et rendre les coups !

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 20:26

pcfAvant le congrès, pendant celui-ci, la volonté de la direction du PCF a été de donner l’image d’un parti rassemblé, unifié. Jusqu’à considérer que 100% des congressistes avaient voté pour la liste, faisant l’impasse sur les 92 bulletins nuls (donc comportant des ratures) et exprimant de fait un désaccord.

Laissant les conférences de sections, départementales, débattre des points qui posent question et font divergence, tant sur le texte que sur les nouveaux statuts, le congrès lui-même n’a pas permis un véritable débat, un approfondissement.

Le fait qu’il n’y ait qu’une seule liste au CN, présenté comme le respect de la diversité dans le parti, ne suffit pas pour autant à gommer les divergences, les désaccords.

En présentant le travail de la commission du texte, Pierre Darrhéville a, en préambule, renvoyé à plus tard la réflexion sur ce qu’est le communisme « de nouvelle génération » ainsi que sur le socialisme.

Des intervenants demandant qu’un débat et qu’un vote ait lieu sur cette question n’ont pas été entendus.

Même chose en ce qui concerne le bilan du Front de Gauche. FG dont les congressistes auront pris connaissance de la « Feuille de route » ainsi que des « structures » dont il entend se doter, dans les pochettes, sans qu’un débat n’ait lieu et la encore malgré des interventions dans la salle sur cette question. On pourrait prendre d’autres points, comme par exemple l’UE et l’Euro, dont le rôle est pourtant au cœur des outils mis en place par le capitalisme pour assurer sa domination et pour lesquels la direction continue de penser qu’une issue pour les peuples pourrait avoir lieu dans ce cadre là. D’ailleurs un paragraphe a été ajouté pour préciser les conditions dans lesquelles nous allons mener la bataille électorale des européennes en 2014. Tous derrière le PGE.

En ce qui concerne les statuts, la direction n’a accepté aucune des modifications importantes demandées, comme celle concernant la répartition de la cotisation, de la place de la cellule, ou encore pour les villes de plus 20.000 habitants, le contrôle par le national du choix des candidat pour les élections, dans le cadre de la cohérence nationale (derrière il y a entre autre la question de la répartition entre les différentes forces politique composant le FG).

Des petites phrases ajoutées ça et là transforment même de manière importante certains points, sans que le débat n’ait pu avoir lieu dans les sections, fédérations. C’est le cas par exemple du calcul de la représentation pour les congrès, conférences, basé non plus sur les adhérents, mais sur les adhérents à jour de cotisation à l’ADF.

Dans tout congrès, l’espace pour faire entendre une voix différente est restreint, dans celui-ci il était quasiment inexistant. Une seule séance de débat général, le jeudi après-midi, tout le reste des débats c’est fait autour des amendements sur les textes.

Dans son discours de clôture, en revendiquant la suppression du marteau et de la faucille, rappelant au passage qu’il était directeur de l’Humanité quand la décision a été prise de les enlever de la Une, Pierre Laurent a clairement fait le choix de construire le communisme de « nouvelle génération » en opposition avec celui du 20ème siècle.

Puisque les présidents de séance, les rapporteurs des différentes commissions, ont souvent pris comme prétexte, pour ne pas prendre en compte une modification, que l’idée en traversait le texte, je terminerais en disant que ce qui a traversé ce congrès, c’est la volonté de la direction de continuer, sans tenir compte de la diversité qui s’est exprimée dans le parti, à transformer le PCF en le vidant de sa substance marxiste, révolutionnaire.

Tout n’est pas joué, les communistes sont nombreux en France à être opposés à une telle orientation. Tout n’est pas joué parce que devant les coups du capitalisme, l’existence d’un PCF en capacité d’être porteur d’une alternative, de ruptures avec les choix faits par la droite et la sociale-démocratie est indispensable.

Lu sur le blog de Venissieux

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 19:59

http://aulnaycap.files.wordpress.com/2012/12/psa_manif.jpgAprès avoir fait signer une pétition de soutien dans le Jarnisy aux travailleurs de PSA Aulnay (plus de 350 signatures), le bureau de section du Parti Communiste Français a décidé d’apporter un premier soutien financier de deux cents euros à ces travailleurs en lutte, afin de leur permettre de continuer leur combat et d’empêcher la fermeture de leur usine avec à la clé 8 000 suppressions d’emplois chez PSA Citroën

« Il faut rouvrir le dossier du pire plan social de l’histoire automobile »

Pour soutenir financièrement les grévistes sans salaire depuis le 16 janvier, vous pouvez leur envoyer un don de soutien à l’ordre de : Soutien aux salariés de l’automobile du 93 et à envoyer à l’adresse suivante :

Soutien aux salariés de l’automobile du 93, 19-21, rue Jacques Duclos 93600 AULNAY SOUS BOIS

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 14:55

http://www.parti-socialiste.fr/static/styles/full_largeur/public/9108/deces-de-stephane-hessel-vos-reactions.jpg?itok=79BLP90MIl nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société des sans–papiers, des expulsions, des soupçons à l’égard des immigrés, pas cette société où l’on remet en cause les retraites, les acquis de la Sécurité sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous aurions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil national de la Résistance.

A partir de 1945, après un drame atroce, c’est une ambitieuse résurrection à laquelle se livrent les forces présentes au sein du  Conseil national de la Résistance.

Rappelons-le, c’est alors qu’est créée la Sécurité sociale comme la Résistance le souhaitait, comme son programme le stipulait : ‟un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail ‟ ; ‟ une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours. Les sources d’énergie, l’électricité et le gaz, les charbonnages, les grandes banques sont nationalisées. C’est ce que ce programme préconisait encore, ‟ le retour à la nation des grands moyens de production monopolisés, fruit du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques” ; ‟l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie”.

L’intérêt général doit primer sur l’intérêt particulier, le juste partage des richesses créées par le monde du travail primer sur le pouvoir de l’argent. (…)

Une véritable démocratie a besoin d’une presse indépendante ; la Résistance le sait, l’exige, en défendant ‟ la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères”. C’est ce que relaient encore les ordonnances sur la presse , dès 1944. Or c’est bien ce qui est aujourd’hui en danger.

La Résistance en appelait à ‟la possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l’instruction la plus développée”, sans discrimination ; or les réformes proposées en 2008 vont à l’encontre de ce projet.(…)

« C’est tout le socle des conquêtes sociales de la Résistance qui est aujourd’hui remis en cause. »

Stéphane Hessel

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 18:54

Image144444Aujourd’hui, dans tout le pays, des dizaines de milliers de salariés « ne lâchent rien ». Ils continuent de s’opposer à la restructuration ou à la fermeture de leur entreprise pour empêcher les milliers de licenciements directs et indirects qu’elles entraînent.

 

Pas un jour, pas une heure sans que les salariés d’Arcelor Mittal, de Renault, de PSA, de Sanofi, de Virgin, de Candia, de Doux, de Pétroplus, de Good Year, d’Alcatel Lucent, de la Banque de France, de France Télévision, de Fralib, de Pilpa, et tant d’autres dans de plus petites entreprises ne fassent la une des journaux locaux et des journaux télévisés.

 

Les salariés résistent, parce qu’ils refusent de voir leur outil de travail détruit alors qu’aucun motif économique ne le justifie. Ils ne veulent pas, et ils ont raison, être les « dindons de la farce » des revirements stratégiques des grands groupes ou des brusques ruptures de contrats commerciaux par les donneurs d’ordres ! Ils ne veulent pas, et ils ont raison, avoir pour seule perspective, pour eux et leur famille, la précarité et l’inscription à Pôle emploi !

 

Ils refusent à juste titre d’être sacrifiés sur l’autel de la crise, alors que les grands groupes continuent

d’engranger toujours plus de profits : l’an dernier, les entreprises du CAC 40 ont versé 40,9 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires, soit 5 % de plus que l’année précédente. à cela, s’ajoutent 172 milliards d’euros d’aides diverses, que le gouvernement a encore complété au beau milieu des négociations sur l’emploi par un chèque « crédit d’impôt » de 20 milliards d’euros !

À l’issue des négociations sur l’emploi qui ont duré près de 4 mois, le Medef a réussi, le 11 janvier 2013, à conclure un accord avec trois organisations syndicales. Et les parlementaires sont sommés de retranscrire cet accord dans une loi, dont le projet sera présenté le 6 mars au conseil des Ministres.

 

Non à l’accord de régression sociale du 11 janvier !

 

Les confédérations CGT et FO (qui représentent plus de salariés que les trois organisations syndicales signataires) ont refusé de signer cet accord de régression sociale. Elles appellent ensemble, et c’est une première depuis de nombreuses années, à l’action dans toute la France le 5 mars.

 

 

L’affaire est sérieuse.

 

Au cœur de l’accord est donnée la possibilité à l’employeur, avec des syndicats « consentants » au sein de son entreprise, de passer des accords sous prétexte de difficultés « conjoncturelles » pour organiser des mutations forcées, pour accélérer et rendre plus facile les licenciements, faire en sorte qu’ils soient beaucoup moins coûteux et le moins contestables possibles par les salariés (articles 15, 18 et 20 de l’accord).

 

Et pour mettre tout le monde au pas, toutes celles et ceux qui refuseraient l’application d’un accord de mobilité forcée seraient licenciés pour… motif personnel !

 

Par contre, il n’y a rien de neuf dans l’accord pour aider les chômeurs, pour aider les salariés qui en ont le plus besoin à accéder à des formations qualifiantes.

 

En fait, le Medef obtient les moyens d’empêcher les salariés des grandes entreprises qui peuvent encore résister visiblement, mais aussi ceux des petites et moyennes entreprises, menacés de ruptures conventionnelles ou de plans de « départs volontaires », de mener les combats qu’ils mènent pour la défense de leur travail, de leur emploi et de leur entreprise. Tout cela pour gagner «en compétitivité», c’est à dire travailler plus avec des salaires gelés et avec moins de salariés.

Cet accord est un marché de dupes ! Il est dangereux pour les salariés ! Tout le droit social conquis par les luttes des salariés depuis des dizaines d’années est remis en cause.

 

C’est effectivement un « nouveau modèle économique et social», en rupture avec celui existant aujourd’hui en France. C’est celui du libéralisme, celui où le salarié se retrouve seul face à son patron, celui où les salariés et leurs représentants doivent dire « oui » à tout « avec le revolver sur la tempe », comme si leur salaire ou leur emploi était la cause des difficultés économiques.

 

Ce n’est pas en facilitant les licenciements qu’on sécurise et développe l’emploi ! Il n’y a pas besoin de plus de flexibilité en France. Elle fait déjà des ravages dans tous les secteurs, dans le privé comme dans le public ! Partout en Europe, l’austérité à l’abîme et les salariés au chômage !

Les exigences du Medef ne peuvent pas faire la loi ! Les élus de la République ne doivent pas retranscrire l’accord tel quel ! Faisons leur savoir ! Faisons-nous entendre !

 

La section du PCF du Jarnisy invite la population à venir à cette manifestation

du 5 mars

à 14 heures 30 place Mazelle

à Metz

 

Pour les personnes qui n’ont pas de moyens de locomotion, un co-voiturage est organisé devant la Maison du Peuple à Jarny (en face de la gare SNCF)

DEPART A 13 HEURES PRECISES

Repost 0
Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article