Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 17:06

http://www.politis.fr/local/cache-vignettes/L475xH315/20110503-Melenchon-Laurent-014a4.jpgAdhérer au Front de Gauche sans adhérer à un parti, telle est la question posée par certains (qui ?). Là on peut penser qu’il s’agit de schizophrénie, ou sinon ça y ressemble fortement.

En effet, "on" ne veut pas adhérer à un parti mais "on" veut adhérer au Front de Gauche, c’est de fait en faire un parti. Parlons net, ce n’est pas innocent, rentrent là par la fenêtre ceux qui sont sortis par la porte, désavoués, en décembre 2007 car, soyons sérieux, vous en avez rencontré beaucoup de ceux qui veulent "adhérer au Front de Gauche sans adhérer à un Parti", combien sont-ils ?

Faire ça, c’est revenir d’une façon ou d’une autre aux comités anti-libéraux de triste mémoire. C’est un piège redoutable ! Les expériences espagnoles et italiennes devraient faire réfléchir pour le moins.

Prendre ses responsabilités, c’est adhérer à un parti ou une organisation ou sinon être "compagnon de route" et participer aux assemblées citoyennes locales. Comme l’a écrit le philosophe André Tosel, je cite "(…) pratiquer un réalisme utopique et raisonné sans céder aux illusions lyriques qui ont conduit à écrire que - le Front de Gauche déchaîne l’espoir, l’action, la fureur de vivre -".

C’est une illusion de croire qu’il y a une demande importante d’adhésions au Front de Gauche sans adhésion à l’un des partis le composant.

Par contre, oui, il y a eu des adhésions aux partis, et en particulier de gens s’engageant consciemment au Parti Communiste Français, et ayant fait ce choix délibérément et en connaissance de cause.

Attention là, l’insistance de certains à reposer cette question comme une litanie alors qu’elle n’est, dans les faits, posée que de façon marginale, semble pour le moins suspecte.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 05:47

http://media.melty.fr/article-1005995-ajust_614/khodorkovski-pussy-riot-punk-priere.jpgNous refusons le bâillon à  la libre expression

Dimanche deux membres des Pussy Riot se sont enfuies de Russie, afin d’échapper à des poursuites judiciaires. Les trois autres punkettes du groupe ont été condamnées à deux ans de camp pour  « hooliganisme » et « incitation à la haine religieuse », pour avoir chanté une prière anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

Que peut-on dire, à part que c’est inadmissible ? Deux ans de camp, c’est impensable. Ça rappelle dans une petite dimension, quand Léo Ferré s’est fait censurer des chansons sous De Gaulle. Ou le licenciement de Stéphane Guillon, plus récemment. Quand on ne peut plus s’exprimer, se moquer, on n’est plus en démocratie. Et quand bien même les Pussy Riot auraient touché à la religion ! Quand bien même ! C’est du même ordre que la lapidation qu’on fait aux femmes. Les gens sont trop timides par rapport à ça. Il faudrait des pétitions pour sortir ces jeunes filles de là. On ne peut pas tolérer ce genre d’attitude en Europe. Au Chili, à l’époque de Pinochet, on avait été jusqu’à couper les doigts d’un guitariste. Quand on s’en prend à la liberté d’expression à ce point-là, on n’est plus en démocratie.

C’est une dictature.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 17:23

Image144444Le gouvernement vient de faire une série d’annonces à propos de PSA et de l’automobile. A la suite de celles-ci, le Parti communiste a pris position et pense qu’on devrait arrêter d’arrondir les angles car dans les décisions du gouvernement Ayrault, les communistes  ne voient rien d’essentiel qui permette de mener une véritable politique industrielle.

Il se contente de multiplier les expertises en acceptant, de fait, la décision de Peugeot et prolonge le raisonnement politique en matière d’accompagnement et de reconversion.

Curieusement, le mot d’ordre de la campagne électorale made in France, a presque disparu du langage étatique. Allons-nous assister au syndrome de Vilvoorde comme au temps de l’époque du gouvernement Jospin ? Pour les communistes, c’est une position inacceptable !

Nous ne pouvons pas nous contenter seulement de renouveler, même si tout cela est utile, notre soutien aux salariés de PSA et à toute la filière automobile, car nous sommes bien loin du compte.

Ce que le monde du travail et le pays attendent dans ce domaine de l’industrie, est d’une toute autre ampleur afin de ne pas revivre les expériences du passé.

Dans ce contexte, le Parti communiste français doit apparaître comme la grande force critique et constructive pour que la gauche réussisse enfin, pour empêcher à tout prix la fermeture de l’usine d’Aulnay, pour s’opposer bec et ongle aux suppressions d’emplois, en menant une bataille idéologique féroce et casser le dogme du coût du travail et de la compétitivité capitalistique.

Non le coût du travail n’est pas trop élevé en France. C’est un mensonge !

Oui PSA est déjà trop mondialisé malgré le maintien de l’emploi en France, qu’il a bien mieux satisfait que Renault. Mais la famille Peugeot a donné beaucoup de dividendes à ses actionnaires et cela, toujours au détriment de l’investissement productif.

Nous devons dire Non, trois fois Non à la fermeture d’Aulnay, Non aux suppressions d’emplois.

Oui à la mise en place volontariste et contraignante d’une politique de relocalisation industrielle pour Peugeot, Citroën et pour Renault bien sûr. Oui à une politique de reconquête des filières mécaniques pour l’automobile, le poids lourd et les cars et bus, garrottée par les grands donneurs d’ordres.

C’est là que se trouve le cœur du débat national pour l’avenir économique de la France car nul ne pouvait ignorer, à gauche comme à droite, que le plan social Peugeot-Citroën allait être une boucherie.

Demain, à qui le tour ?

Nous, communistes, croyons sincèrement que la situation impose une initiative large, unitaire, exceptionnelle du parti communiste français au niveau national ; une bataille qui concerne l’avenir du pays, de nos enfants et des générations futures et qui peut intéresser des centaines de milliers de français qui pourraient s’inscrire dans le développement d’un mouvement populaire d’une ampleur sans précédent avec tous ceux qui veulent défendre l’industrie nationale.

Ce que nous avons fait pour le Non victorieux à la Constitution européenne en mai 2005, ne sommes-nous pas capables de le faire pour l’industrie ? Car nous savons que des centaines de militants syndicaux socialistes, communistes, républicains, beaucoup de militants responsables historiques dans l’automobile, sont prêts à être partie prenante d’une grande bataille politique salutaire.

C’est sans attendre qu’il nous faille préparer la riposte du pays et obliger le gouvernement Ayrault à revoir sa copie sous peine de faire entrer la gauche dans une nouvelle impasse suicidaire.

Le parti communiste peut être utile au pays avec toutes les forces de gauche et de progrès. Personne n’a envie, demain ou après-demain, qu’il y ait des réveils douloureux car nous avons déjà donné le 21 avril 2002.

Août 2012

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:08

9-copie-1.jpg10.jpg

Samedi 25 aout, alors que tout le monde n’est pas encore de retour de vacances, les communistes de la section du Jarnisy se sont installés dès 10 heures sur le marché de Jarny pour distribuer un tract à la population du Jarnisy expliquant la situation  des travailleurs de PSA Citroën (suppression de 8 000 emplois à Aulnay sous-bois en Seine Saint Denis qu’envisage la direction).

500 tracts ont été distribués et 288 signatures de soutien en 1 heure 30.

Un échange et un accueil très chaleureux de la part de population envers nos militants présents

11-copie-1.jpg12-copie-1.jpg

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:40

http://info.francetelevisions.fr/video-info/ref/images/2012/S30/NANC_1720872_260720121154_F3.jpgL’association mosellane d’aide aux personnes âgées (Amapa) acteur majeur dans le secteur, est en redressement judiciaire depuis le 26 juillet. Sa disparition, cinquante  ans après sa création, donnerait un coup de massue à la région : plus de 2 000 emplois sont concernés, dans l’aide à domicile et en établissements (l’Amapa gère sept Ehpad en Moselle), pour 12 000 bénéficiaires. La CGT dénonce le manque d’aide du conseil général et de l’Etat et demande une table ronde pour le maintien de l’emploi, le 18 septembre.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique regionale
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 18:38

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/pussy-riot_1_0.JPGIl a fallu que ce week-end, quand nous n’étions préoccupés semblait-il, devant nos télés, que de la vague de chaleur annoncée, des juilletistes classés rouge dans le sens des départs et des aoutiens orange, que tombe l’incroyable verdict frappant  les trois jeunes chanteuses punk des Pussy Riot. Deux ans de camp pour une chanson dans une église contre Poutine. Double sacrilège. L’Eglise orthodoxe qui ne connait pas la clémence et le président russe qui ne connait pas la démocratie. Deux ans de camp, pour ce qui ici quand bien même le France n’est pas exemplaire, vaudrait à peine une amende et une protestation de l’Eglise ! Une sanction « disproportionnée », c’est la réaction officielle de la France. C’était quoi la bonne proportion ? Un an de camp, six mois ?... Au Maroc, le jeune rappeur Mouad Belghouat est en prison depuis un an.

Hier encore, on apprenait qu’en Tunisie un troisième spectacleen moins d’une semaine avait été empêché à Bizerte par des militants salafistes armés de bâtons et de sabres, qu’en Israël des intégristes juifs entendaient interdire aux femmes de chanter et que, tandis que le pouvoir tunisien veut faire des femmes une « complémentaire »de l’homme, ces mêmes intégristes juifs veulent, entre autres traitements, les reléguer au fond des bus dans les transports en commun…

Où sont passées les voix de la justice, de la raison et de la tolérance ? Et faut-il ajouter à ce tableau d’un seul week-end et à la poursuite de la guerre en Syrie les préparatifs bel et bien confirmés d’une guerre d’Israël contre l’Iran. Alors, dans ce monde, la France est-elle impuissante ou a-t-elle un rôle à jouer ?  La droite entend se poser en donneuse de leçons. Elle est malvenue après la Libye, l’Afghanistan, les tentatives, à l’intérieur, de division des français au nom de la religion. Mais la France de Lumières, des droits de l’homme, de la laïcité, est toujours écoutée dans le monde. Elle doit parler fort et clair et délivrer bien plus que des images de bonne élève des marchés financiers.

C’est cela une France de gauche.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 20:34

Image144444Après les élections présidentielle du mois de mai 2012, suivis des élections législatives, qui ont vu la victoire de la gauche réformiste et le départ de Sarkozy (ce président qui a fait tant de mal à notre pays tout au long de ces cinq dernières années).

Les vacances étaient les bienvenues pour bon nombre de camarades, malheureusement les années se suivent et se ressemblent. Nombreux sont ceux qui n’ont pas pu partir en vacances par manque d’argent, ou frappé par la maladie et le chômage.

Durant ces deux mois d’été, des coups terribles ont été portés par le patronat à l’encontre des travailleurs. Des milliers de suppressions d’emplois programmés dans les prochains mois, de nombreux sites de production vont fermer leurs portes pour raison de délocalisation, ou manque de rentabilité financière d’après les actionnaires de la haute finance.

Les travailleurs déjà durement touchés par le chômage qui continue à augmenter mois après mois. Et comme chaque année pendant la période estivale les prix à la consommation n’ont cessé d’augmenter (électricité, gaz, essence etc…. etc…….) entraînent une chute importante du pouvoir d’achat et cela malgré le coup de pouce dérisoire du SMIC (6 euros en plus)  accordé par le gouvernement.

 

Cher(e) camarade, nous sommes maintenant à quelques jours de la rentrée et le rythme de la vie va reprendre son cours politique.

Dans la perspective de notre congrès qui aura lieu au mois de  février 2013, un travail politique important nous attend après l’aventure sans lendemain du Front de Gauche.

Je rappelle que depuis la création de ce dernier notre parti a perdu la moitié de ses conseillers régionaux (95) et de très nombreux conseillers généraux, ainsi que la perte de plus de 10 députés aux dernières élections législatives.

Il est temps de se rassembler entre tous les communistes afin de faire une véritable analyse politique sur tous ses échecs électoraux de notre parti depuis la création du Front de Gauche.

Nous devons être présents partout auprès des travailleurs en lutte, et, nous réappropriés le symbole qui est le nôtre «  être le Parti aux services des travailleurs »

Les dirigeants du PCF qui pensent que « la matrice historique des partis communistes »est dépassée en ont le droit. Qu’ils en tirent les conséquences et laissent le PCF aux communistes ! Pour nous le capitalisme est toujours le système d’exploitation du monde, en tirant des milliards de profits en France. Pour nous, le Parti communiste est toujours le meilleur outil politique révolutionnaire dans la lutte des classes. Sa raison d’être est intacte. Pour nous, la perspective révolutionnaire porte toujours le nom de socialisme.

Camarades, reprenons notre parti, le PCF, en main !

 

Jean Baus

Secrétaire de section

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 06:10

http://photo.europe1.fr/infos/international/afrique-du-sud-policier-mine/21940707-1-fre-FR/afrique-du-sud-policier-mine_scalewidth_630.jpg34 mineurs grévistes ont été tués jeudi lors d'un violent affrontement avec la police à la mine de Marikana en Afrique du Sud.

La fusillade a été brève mais intense. Des images montrent des policiers faire feu en direction des manifestants, dont plusieurs se sont effondrés dans un nuage de poussière.

"Nous vivons comme des animaux"

Les grévistes réclamaient d'importantes augmentations de salaire.

Dans la journée, la direction de la mine leur a intimé l'ordre de reprendre le travail vendredi, menaçant de licencier les récalcitrants.

Face au refus des mineurs de se disperser, la police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Il n'était pas clair immédiatement si et dans quelles circonstances les forces de l'ordre ont utilisé des balles réelles.

Les télévisions ont montré ensuite des policiers en gilets pare-balle, visiblement tendus, pointant les canons de leurs fusils sur des hommes allongés au sol, certains peut-être déjà morts.

.

"Nous sommes exploités, ni le gouvernement ni les syndicats ne sont venus à notre aide", avait déclaré l'un d'eux mercredi, Thuso Masakeng, "les sociétés minières font de l'argent grâce à notre travail et on ne nous paye presque rien. Nous ne pouvons pas nous offrir une vie décente. Nous vivons comme des animaux à cause des salaires de misère".

Les mineurs vivent dans des taudis accolés à la mine, sans eau courante.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 19:25

http://www.la-cle-pour-l-allemand.com/modules/upload/upload/europe_drapeau400x274.jpgEn déclarant le nouveau traité européen (TSCG) compatible avec notre loi fondamentale, le Conseil constitutionnel participe à l’opération de banalisation et d’évitement de tout débat sur les gravissimes conséquences qu’induirait l’application de ce traité coécrit par M. Sarkozy et Mme Merkel. Vouloir ainsi camoufler le transfert total de la souveraineté budgétaire de l’Etat vers des autorités extérieures au pays revient à cacher le déni qui se prépare contre la démocratie.

Depuis l’avènement de la République, l’une des prérogatives principales des parlements nationauxest de décider des budgets des nations. C’est l’essence même de notre contrat social. Avec le traité, le Parlement perdrait ce pouvoir essentiel. Le principe d’équilibre budgétaire dit règle d’or focalise l’attention. Mais le traité ne s’arrête pas là. Nos concitoyens doivent savoir que son application donnerait à la Commission européenne, organisme non élu, non démocratique, les pleins pouvoirs sur les Etats nations. Elle pourrait décider d’abaisser autoritairement le déficit structurel de l’Etat, mais aussi contrôler ceux de la Sécurité Sociale, des collectivités locales, des entreprises publiques à un niveau très en de ça de ce qui était prévu dans les traités de Maastricht et de Lisbonne. La barre serait désormais abaissée à 0,5% des richesses produites. Les projets de loi des finances seraient transmis à la Commission de Bruxelles avant tout débat à l’Assemblée nationale. Un mécanisme de correction automatique des budgets serait arbitrairement instauré, des sanctions imposées aux Etats qui n’appliqueraient pas consciencieusement l’austérité. Les autorités  européennes vérifieraient et corrigeraient les budgets tous les six mois. Le comble est de voir le Conseil constitutionnel décider lui-même d’abandonner ses propres prérogatives de contrôle budgétaire pour les transférer à la Cour de justice européenne ! C’est un coup de poignard contre la République ! Il a pour objectif fondamental d’imposer l’austérité à perpétuité pour le monde du travail et de la création afin d’enrichir les puissances d’argent. Il s’agit, pour les tenants du traité, de se prémunir des réactions populaires en faisant porter la responsabilité de choix intolérables sur des institutions supranationales.

 

Au-delà d’un pacte d’austérité budgétaire, le traité contient aussi en son titre IV un outil permettant à des autorités extérieures d’intervenir sur les choix économiques des gouvernements. L’aberrante décision du Conseil constitutionnel nous oblige à redoubler d’efforts pour obtenir un vrai débat sur le contenu du traité et ses implications négatives sur la vie quotidienne des populations. Cet oukase destiné, selon son article 16, à devenir la loi fondamentale de l’Europe, va constituer un cadenas austéritaire contre toute politique de gauche. Ne laissons pas faire !

C’est trop grave pour qu’il soit adopté en catimini à la faveur d’une séance spécialedu Parlement fin septembre. Un référendum est indispensable. Dans l’immédiat, le réclamer avec force dans l’unité aidera nos concitoyens à mieux prendre conscience de ce qui se trame dans leur dos

 

PATRICK LE HYARIC

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:35

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/9731343916702.jpgLe ridicule le dispute à l’irrespect. De quoi d’agit-il ? D’une statut. Elle a été  érigée à Nogent-sur-Marne et représente Carla Bruni-Sarkozy sous les traits d’une ouvrière. Voilà la femme du monarque déchu statufiée à l’image des grands personnages de l’histoire.

En outre, choisir un ancien mannequin et de surcroît riche héritière, est absurde et constitue un outrage pour le monde ouvrier. Pourtant tout n’est pas négatif. Le secteur touristique pourrait en tirer profit en organisant une visite autour de ce monument symbolisant la bêtise

Vu dans l’HD

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article