Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 19:11

http://www.libertaland.com/wp-content/uploads/2011/12/ouvrier-alstom.jpgDans une commune d’Auvergne, la pensionnaire d’un pensionnat mixte est violée et tuée par un autre pensionnaire qui y avait été admis dans l’ignorance de ses antécédents de délinquant sexuel.

Dans le Midi, divers braquages à la kalachnikov ont lieu dans la même semaine et font plusieurs victimes. Des faits extrêmement graves qui peuvent certes motiver le déplacement d’un ministre, la promesse des sanctions, l’annonce de nouvelles mesures et le déchainement de la presse

Dans la Meuse, un train en pleine vitesse surprend une équipe d’une dizaine d’ouvriers travaillant sur la voie, faisant trois morts. Mais on n’annonce ni visite de ministre ni mesures de sécurité, peu de détails dans la presse autre que la presse lorraine, et pourtant ! La voie sur laquelle travaillaient ses ouvriers ne servait qu’à des essais ponctuels de nouveaux matériels et il semble qu’en arrivant à leur chantier, on ne les ait pas prévenus qu’un essai allait avoir lieu. Il semble que les techniciens qui devaient procéder à cet essai d’une rame prototype ignoraient tout autant l’existence de travaux sur la ligne où ils devaient rouler à grande vitesse. Des faits qui pouvaient inciter les autorités et la presse à s’interroger et à faire quelques suggestions.

Je me souviens aussi du peu d’émoi suscité à l’époque par le fait que des inspecteurs du travail avaient été accueillis à coups de fusil par le propriétaire d’une exploitation agricole utilisant des clandestins.

 

Lu dans l’Humanité Dimanche

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 12:29

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2011-03/2011-03-09/article_marine_lepen.jpgLa candidate de l’extrême droite a choisi son cœur

de cible : les désespérés de la politique

 

La patronne du Front national a le sens de la mise en scène. Elle a choisi les anciennes terres industrielles de Lorraine pour mieux faire croire qu’elle voulait porter la parole et défendre les intérêts de la classe ouvrière, ceux que les sociologues appellent les oubliés ou les invisibles de la société française. Et si, pour faire bonne mesure, Mme le Pen dénonce, comme à son habitude, « L’UMPS » et « le pacte sacré entre une droite affairiste et immorale et une gauche boboïsée et corrompue qui a laissé (les Français) sur le bord de la route », force est de constater que, dans son viseur, elle a en priorité les forces de gauche. Au thème des couches populaires abandonnées et trahies par la gauche, elle ajoute cependant celui de la corruption et de l’affairisme, s’appuyant sur les affaires qui secouent le PS dans les Bouches-du-Rhône et le Pas-de-Calais.

Reste que la patronne du FN tape là où cela fait mal lorsqu’elle fait de Gandrange « un nom qui symbolise à lui seul leurs renoncements successifs ». Et de se poser comme celle qui fait «  le choix des oubliés contre les marchés, les banques devenues folles, les technocrates non élus ».

Grâce à l’UMP et à Claude Guéant, la candidate FN n’a même plus besoin d’en faire des tonnes sur les « dangers » de l’immigration. Elle peut concentrer son intervention politique sur les domaines « sociaux ». Elle n’en fait pas mystère, son objectif est de renforcer l’influence du FN dans les couches populaires et chez les ouvriers où elle capte déjà près d’un quart des votants.

« La bataille est engagée entre elle et nous. Nous allons rendre visible aussi son déguisement, que ce soit sur l’augmentation du SMIC, le blocage des loyers, ou la taxation des revenus du capital dont elle ne parle pas ».

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 22:52

http://www.cyrilalmeras.com/cartes-gratuites/IM6EA_-carte-bonne-annee-2012-feu-artifice.jpg

Notre idéal, nos combats,

Nos luttes quotidiennes portent

Toujours l’espoir d’une vie  meilleure

 

Meilleurs vœux de bonheur,

De santé, de paix et de fraternité

Pour 2012

Image1-copie-1

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 10:47

http://www.evelynedidier.fr/sites/evelynedidier.fr/IMG/jpg/QA20100126-04-didier.jpgLa sénatrice communiste vient d’interpeller le ministre de l’Industrie, Eric Besson, à propos de la désindustrialisation de la France. Dans le viseur de la sénatrice-maire de Conflans en Jarnisy, « le groupe ArcelorMittal qui accélère les délocalisations de production  d’acier vers les pays où les règlementations environnementales et sociales lui permettent d’accroître encore ses bénéfices ». L’élue a ainsi demandé des garanties au gouvernement quant« à la remise en marche et la modernisation des hauts fourneaux P3 et P6 de Florange (en Moselle) ainsi que le maintien de l’activité sidérurgique en Lorraine ». Autant de questions soulevées auxquelles Eric Besson a répondu qu’ArcelorMittal s’était engagé « à ce qu’il n’y ait pas de fermeture à terme de ces hauts fourneaux ».

Si Mittal le dit, on ne peut que le croire.

Demandez aux anciens salariés de Gandrange !

 

Vu dans le RL du dimanche 18 décembre 2011

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 10:30

358px-KPRF.svg2. Nationalisation des secteurs clés de l'économie et de l'industrialisation pour une nouvelle Russie.

 

Avec ses énormes revenus du pétrole et du gaz, le gouvernement actuel n'a pas construit une production moderne à grande échelle. Dans l'intérêt de la concurrence et de la privatisation de la Russie "réforme" ont détruit plus de 75% d'un potentiel industriel puissant qui avait été créé par l’URSS. Il y règne une injustice flagrante, des personnes tres riche et des personnes tres pauvre.

 

Le Parti communiste garantit la nationalisation et l'industrialisation de nouveaux :

 

-         1. Nationalisation des ressources naturelles et de l'industrie pétrolière et gazière. Adoption de nouvelles terres, des forêts, Code de l'eau, et la loi du sous-sol permettra de consolider la propriété étatique des ressources naturelles. Sera restauré le monopole d'Etat sur les exportations. L'Etat va garantir une utilisation efficace des ressources naturelles en termes de déplétion mondial.

 

-         2. Nationalisé les industries, la détermination de la viabilité du pays. Tout d'abord, le complexe militaro-industriel, l'énergie, l'aéronautique, la métallurgie, des machines-outils et de machines. La nationalisation serait donner des fonds pour la restauration de l'économie russe, de renforcer sa sécurité et les problèmes sociaux.

 

-         3. L'Etat va restaurer la régulation de la vie économique. Le pays va se débarrasser de la domination destructrice sauvage du marché. Planification de sa base, la politique industrielle et agricole sera prise en compte du monde moderne et de l'expérience soviétique.

 

-         4. Le gouvernement tiendra la nouvelle industrialisation du pays. Pour créer une technologie moderne il sera mise en œuvre des outils de renaissance programme machine, l'instrumentation et l'électronique. Portez une attention particulière à la restauration de l'état industries de haute technologie, y compris l'ingénierie, de l'aérospatiale et l'industrie navale.

 

-         5. Le développement de l'industrie servira comme un progrès de pointe scientifiques et technologiques. La science revient à l'industrie des machines-outils, fabrication d'outils, mécanique, électronique, industrie aéronautique, automobile, construction navale et les industries chimiques. Leurs produits seront à nouveau produite en Russie, plutôt que l’achetés à l'étranger. Le gouvernement élimine sa dépendance sur les exportations de pétrole et de gaz, se protéger contre une chute des prix mondiaux des matières premières.

 

-         6. Il y aura des parcs industriels avec un écosystème unique et le «zéro émission». Cela va créer un système de récompenses aux personnes pour l'achat de véhicules écologiques et des appareils, et d'autres produits innovants de la production nationale.

 

-         7. L'Etat va soutenir le développement de l'industrie légère, en tenant compte de la possibilité d'un retour sur investissement rapide et de substitution des importations. Travailler dans ce domaine sera l'état des affaires d'investissement.

 

-         8. La nationalisation de l'électricité.

 

-         9. Le profit lucratif de l’industrie de l’alcool cessera de s'installer dans les poches des rois de la vodka et la bière. Il sera mis en place un monopole d'État sur la production d'alcool. La production illégale de vin et de vodka sera sévèrement punis.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Propositions du KPRF
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 12:15

http://www.rfi.fr/radiofr/images/100/arcelormittal_080402_432.jpgINDUSTRIE : LE BILAN AFFLIGEANT DU CHEF DE L’ETAT

 

En février 2008, Nicolas Sarkozy se rendait à Gandrange en Moselle sur le site d’ArcelorMittal. « Nous sommes prêts à faire le nécessaire, quel que soit le propriétaire, car notre objectif, c’est de garder des usines en France. Soit nous arrivons à convaincre Lakshmi Mittal, et nous investirons avec lui, soit nous trouverons un repreneur, et nous investirons avec lui », s’était-il engage auprès des ouvriers.

575 emplois ont été supprimés.

L’usine a fermé ses portes

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:59

http://www.cg54.fr/uploads/pics/otritz.jpgC’est avec une grande fierté que nous venons d’apprendre que notre camarade Olivier Tritz, conseiller général du canton de Conflans en Jarnisy en Meurthe et Moselle vient d’être élu par ses pairs Vice-Président du Conseil Général en charge de l’environnement

Nous adressons toutes nos félicitations à Olivier et plein de succès dans cette nouvelle fonction

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:53

DSCF0089.JPG

La section du Jarnisy s’est réunie le samedi 10 décembre 2011 à la Maison du Peuple à Jarny autour de notre camarade Olivier Tritz. Ce dernier nous a fait un premier bilan de ces 9 mois de conseiller général.

Cette matinée fut très enrichissante et constructive pour toutes et tous.

DSCF0085.JPG

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 20:06

http://media.senat.fr/VOD/gouvernement/2011/DG20110524-04-politiqueforrestiere-didier.jpgArcelorMittal délocalise alors que le groupe dégage des milliards de bénéfices

Désindustrialisation

Question adressée à M. le ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique

par Evelyne Didier, Eric Bocquet / 15 novembre 2011

Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, l’industrie sidérurgique est en cours de démantèlement en France et dans le reste de l’Europe.

Le groupe ArcelorMittal accélère les délocalisations de production d’acier vers des pays où les réglementations environnementales et sociales lui permettent d’accroître encore ses bénéfices. Le résultat, ce sont neuf hauts fourneaux européens à l’arrêt en 2011, alors que le groupe a dégagé un profit net de 3,5 milliards d’euros durant les neuf premiers mois de l’année 2011 et qu’il a promis 1 milliard de plus en 2012 à ses actionnaires.

Après Gandrange et Liège, le groupe continue la casse de l’outil industriel ici, abandonnant des parts de marché, qu’il récupère en Inde ou ailleurs, et laissant ainsi des milliers de salariés sans emploi.

À l’annonce de l’arrêt du haut fourneau de Florange, des centaines de travailleurs ont été plongés dans l’angoisse : 405 intérimaires et 350 cotraitants remerciés, 600 salariés au chômage technique, 160 fournisseurs et sous-traitants menacés.

La direction d’ArcelorMittal a annoncé la prolongation jusqu’au premier trimestre de 2012 de la fermeture des hauts fourneaux P3 et P6 de Florange et l’arrêt temporaire sur les laminoirs à froid de la ligne d’étamage 2 de la filière packaging sur les aciers d’emballages. Aucune visibilité ! Aucune date de reprise ! Ce sont 45 salariés de plus mis au chômage partiel.

La filière liquide et le packaging sur les aciers d’emballages en Lorraine sont plus que compromis.

Il y a urgence à mettre en œuvre une vraie politique industrielle. Les délocalisations dans la sidérurgie accéléreront les délocalisations dans la métallurgie et dans d’autres secteurs d’activité.

Aujourd’hui, certains se raccrochent au projet ULCOS de captage et de stockage du CO2. N’est-ce pas d’abord un projet destiné à augmenter la productivité – on parle de 30 % – de la filière acier au bénéfice d’ArcelorMittal avec l’argent public ? À quel prix ? Et pensez-vous que l’Europe est prête à investir dans un outil qui fonctionnerait six mois dans l’année ?

Monsieur le ministre, pouvez-vous nous garantir la remise en marche et la modernisation des hauts fourneaux P3 et P6 ainsi que le maintien de l’activité sidérurgique en Lorraine ? (Applaudissements sur les travées du groupe CRC et du groupe socialiste-EELV, ainsi que sur certaines travées du RDSE.)

M. le président. La parole est à M. le ministre Eric Besson

Madame la sénatrice,

 La sidérurgie reste un secteur important en France puisqu’elle emploie actuellement 50 000 personnes environ. Nous nous battons pour qu’elle conserve ses positions.

Concernant le site de Florange, ArcelorMittal a annoncé un arrêt temporaire de son haut fourneau ; je ne peux que vous dire ce qu’est l’engagement d’ArcelorMittal, à savoir qu’il n’y aurait pas de fermeture à terme de ce haut fourneau. C’est d’ailleurs dans ce cadre que le groupe s’est engagé à investir plus de 50 millions d’euros en maintenance. On ne maintient pas un site qu’on a l’intention de fermer.

Nous nous battons aussi pour que le projet ULCOS de captage et de stockage du CO2, qui ferait du site de Florange l’un des plus compétitifs en Europe, se réalise.

Vous avez évoqué un certain nombre de pistes. Nous avons réservé une enveloppe de 150 millions d’euros aux investissements d’avenir. J’ai signé, il y a une quinzaine de jours, le permis exclusif de recherches nécessaire pour ce projet. Je suis allé à Bruxelles, le 8 novembre dernier, plaider ce projet auprès des trois commissaires européens concernés, afin que les financements européens – 250 millions d’euros – puissent être accordés.

S’agissant de Gandrange, je vous ai trouvé un peu injuste. Sachez que, sur les 571 suppressions de postes qui ont eu lieu, 99 % des salariés ont été reclassés et ont retrouvé un emploi. La promesse du Président de la République a donc été respectée.

M. Roland Courteau. À vérifier !

M. Éric Besson, ministre. ArcelorMittal a par ailleurs signé avec l’État une convention d’ancrage territorial très exigeante, qui a conduit à la réalisation de 30 millions d’euros d’investissements additionnels : laminoirs et ateliers de coupe, centre technique de formation des apprentis, fonds lorrain des matériaux. En outre, ArcelorMittal finance une convention classique de revitalisation à hauteur de 3 millions d’euros afin d’aider à la création de projets locaux.

Je le répète, les engagements demandés par le Président de la République ont été tenus : tous les salariés ont été reclassés et ArcelorMittal consacre des moyens importants à la revitalisation du site.

M. le président. La parole est à M. Éric Bocquet, pour la réplique.

 Monsieur le ministre, je doute que cette réponse soit à la hauteur des enjeux.

Le déclin de l’industrie française est fort et marqué : 600 000 emplois ont disparu dans le secteur ces dix dernières années, fruits amers des gains de productivité arrachés au travail et au développement du « précariat », notamment sous la forme du travail intérimaire.

La recherche de la rentabilité financière de court terme trouve toute application : ici, délocalisation – ma collègue Évelyne Didier l’a rappelé et je le constate sur le site Sevelnord, dans mon département du Nord – ; là, liquidation de la recherche-développement ; ailleurs, absence d’investissements productifs ; partout, réduction progressive de l’emploi comme des capacités de production.

Cette course au profit met en cause l’industrie comme élément durable et fondateur de notre économie.

Aujourd’hui, 16 % du PIB français dépendent de l’industrie, contre 30 % en Allemagne. Il est temps d’arrêter ce déclin, en s’appuyant non pas sur le Fonds stratégique d’investissement, qui n’a rien réglé, mais sur nos atouts, nos plus grandes entreprises, les compétences et qualités de leurs salariés – techniciens, cadres comme ouvriers

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 07:47

 

358px-KPRF.svg1 Santé de la Nation

 

Dans les années 1990, les dépenses en soins de santé ont diminué par 12 ! Même aujourd'hui, soit trois fois plus faible que dans les pays développés. L'incidence dans le pays a augmenté de 7 millions de personnes par an, et le réseau d'hôpitaux a été réduit de moitié. 3000 cliniques en moins… De même, moins de consultations prénatales. 7000 Fermeturs des centres de sages-femmes.

En 2010, la "Russie unie" a approuvé la loi numéro 83, qui transforme les cliniques et hôpitaux en établissements commerciaux. L'abolition des examens de santé universel de la population. Les pharmacies sont submergées par des médicaments coûteux et faux. Le pouvoir n’assume pas la responsabilité d’un service de santé de qualité et de sécurité pour la population.

La population russe est en baisse en moyenne de 640 000 personnes par an. N'est-il pas légitime de parler de génocide?


Le Parti communiste propose des solutions :

 

-        1. Mettre un système de santé financé par le gouvernement pour remplacer  l'assurance maladie obligatoire. Pour fournir des soins de qualité médicale gratuite, y compris les opérations les plus complexes. Les cliniques privées ne peuvent exister que comme un ajout à un système complet de santé publique.

 

-        2. Prendre des mesures pour résoudre le problème du personnel dans les établissements de santé. Augmenter le bien-être des travailleurs de la santé. Régler le salaire moyen dans les soins de santé à un niveau dépassant la moyenne nationale. Garantie de la survenance de médecins hautement qualifiés dans la catégorie des personnes les plus grassement payés.

 

-        3. Adopter un programme d'Etat pour les grandes réparations, rénovation et construction des établissements de santé. Pour fournir des soins de qualité dans toutes les régions de la Russie, tant en milieu urbain et dans les zones rurales, y compris le "quota-free" l'accès aux cliniques des meilleurs spécialistes à tous ceux qui ont désespérément besoin d'aide.

 

-        4. Relancer le système de soins d'urgence dans les zones rurales.

 

-        5. Restaurer les services de santé dans les grandes industries, notamment dans la métallurgie et les mines, les transports et l'ingénierie. Restaurer les centres de santé dans les industries à moins de 1000 personnes.

 

-        6. Relancer l'industrie pharmaceutique nationale. Etablir un monopole d'État sur la production et la vente de médicament. Démarrer la production de haute qualité de matériel médical et de fourniture.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Propositions du KPRF
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog