Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 19:18

http://a34.idata.over-blog.com/0/26/78/91/AVEC-JACKY-HENIN-A-LAIGNEVILLE/316897_10150376909257317_600922316_10285368_1864673421_n.jpgL’austérité étouffe la croissance réelle, celle de l’activité, diminuant les rentrées d’impôts et de cotisations, aggravant les gâchis du chômage ou du travail précaire. Les déficits se maintiennent donc.


Les 30 milliards d’allègements de cotisations sociales, la baisse de l’impôt sur la fortune, la suppressions de la taxe professionnelle, les cadeaux en cascade à un patronat qui en aura reçu tant et plus, au terme de ce quinquennat, plombent les comptes publics. Ceux-ci portent également la croix du soutien massif, sans contrepartie, accordé aux banques ou à des grandes entreprises, dans l’automobile notamment. Moyennant quoi, ces dernières licencient et les premières encaissent l’argent prêté sans intérêt ou presque par la BCE – 500 milliards d’euros sur trois ans à 1% !-, se gardent bien d’accorder des crédits aux PME et spéculent auprès des marchés avec ces sommes colossales.


Les agences de notation comme Standard &Poor’s, directement contrôlées par des fonds financiers, les servent avec zèle : après la perte du triple A, une hausse d’intérêt d’un point sur les emprunts augmenterait de 10 milliards la charge de la dette cumulée sur cinq ans.
Le serpent financier nous étouffe et il se mord la queue, précipitant,
par sa gloutonnerie, les pays dans des abimes économiques.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 17:45

Capture11-copie-1.PNGLe personnel pénitencier de la prison de Metz Queuleu  est en lutte  contre la suppression d’un mirador de la prison. Comme dans toutes les prisons de France, la population carcérale est en surnombre et la sécurité ne peut plus être assurée correctement.
La suppression d’un mirador, à comme seul objectif  de compresser encore un peu plus le personnel pénitencier dans cette prison. A ce jour, la seule réponse que le gouvernement a apporté à leurs revendications c’est : l’envoi d’une compagnie de CRS.
Cela nous rappelle étrangement ce qui s’est passé dans les aéroports de France pour les fêtes de Noël
POURQUOI LE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N’A- T-IL PAS ETE  PRESENTER SES VŒUX AU PERSONNEL  DE CETTE PRISON  LORS DE SA VISITE A METZ LE 1ER JANVIER 2012 ?


La section du Parti Communiste du Jarnisy apporte son soutien au personnel en lutte.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique regionale
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:31

1.jpgL’herbe est-elle tellement plus verte Outre-Rhin ? Tous les libéraux de l’Hexagone ont les yeux braqués sur l’Allemagne, qui affiche un taux de chômage de 7,1%, soit 3 points de moins qu’en  France. Mais à quel prix ? La physionomie actuelle du marché du travail allemand doit beaucoup aux réformes Hartz, adoptées entre 2003 et 2005 sous l’égide du chancelier social-démocrate Gerhard Schröder : réduction drastique de la durée d’indemnisation des chômeurs, qui passe de 32 à 10 mois ; développement des « mini-jobs », petits boulots à temps partiel payés 400 euros par mois ; embauche de chômeurs longue durée à 1 euro de l’heure pour faciliter leur « réinsertion », etc…. En clair, le chômeur est invité à accepter…n’importe quoi !
Résultats, toutes les statistiques font état d’une paupérisation à marche forcée.
Le taux de pauvreté a grimpé de façon spectaculaire, passant de 10% en 2000 à plus de 15% (12 millions de personnes) aujourd’hui. Dans le même temps, la proportion de travailleurs occupant des emplois précaires (CDD, temps partiel, mini-job, intérim) s’est accrue de 20%. Par ailleurs, 2 millions de salariés allemands touchent moins de 6 euros de l’heure. Il faut dire que, dans ce paradis terrestre les employeurs ne sont pas gênés par la SMIC : il n’y en a tout simplement pas !
Les rémunérations minimales sont négociées branche par branche.
Le vieux rêve du patronat français

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 19:18

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/134805.jpgCe mercredi 11 janvier 2012, le tribunal de grande instance de Paris s’est déclaré incompétent quant à la demande des héritiers Renault en réparation de la nationalisation sanction de 1945

 Avant de commenter plus avant cette décision, nous voulons ici saluer la mémoire des victimes courageuses de la répression au sein de la SA Renault, propriété quasi exclusive de Louis Renault. Non contente de développer ses capacités de production au service de l’occupant, la SAUR pratiqua une répression féroce, mit ses réseaux de délation au service de la chasse aux résistants, aux militants politiques clandestins et aux syndicalistes. Traqués, dénoncés nommément par la direction de la SAUR à la police, arrêtés, torturés, livrés à la Gestapo, certains comptèrent parmi les fusillés du Mont Valérien, les autres furent internés et déportés. Il est obscène qu’aujourd’hui les héritiers de Louis Renault tentent d’apitoyer les Français sur le sort de leur grand-père, reprenant les affabulations de toute une clique de nostalgiques de Vichy, dans le seul objectif, in fine, d’obtenir des dédommagements, sans avoir un mot pour les véritables héros, ces ouvriers qui ont su résister, et qui l’ont, pour certains d’entres eux, payé de leur vie.

 Le TGI a motivé sa décision sur le fait que les consorts Renault ne justifient pas que l’ordonnance du 16 janvier 1945 constitue une décision administrative. Plus encore, le fait de poser une question prioritaire de constitutionnalité pour l’établir suffit à démonter qu’il n’est pas manifeste que l’ordonnance n’a pas valeur législative.

 Le TGI décide en conséquence que la demande des consorts Renault n’est pas de son ressort, c'est-à-dire qu’il est incompétent, et que seules les juridictions administratives peuvent juger ce cas. Rappelons ici que, dans la voie administrative, le sujet a déjà été jugé en 1959 et 1961 par le conseil d’Etat et que les héritiers Renault ont perdu.

 Seconde conséquence : le Tribunal, qui n’est pas compétent, ne peut transmettre la question prioritaire de constitutionnalité.

 La décision du TGI dit aussi recevables les interventions volontaires, dont celle de notre association. Cette intervention, n’étant pas contestée par les consorts Renault, cela allait sans le dire, mais va encore mieux en le disant.

 Cette première étape est positive, et nous nous en félicitons. Toutefois, les enjeux sont tels que les héritiers Renault ne vont pas forcément renoncer aussi simplement. Il convient donc de rester mobilisés et vigilants. A nous de faire connaître la réalité de la collaboration de Renault avec l’occupant, qui lui a attribué un taux de profit supérieur à celui de tous ses autres fournisseurs. A nous de faire connaître aux Français d’aujourd’hui la dure réalité de la répression dans les usines Renault pendant la guerre.

 Paris le 11 janvier 2011

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 19:24

 

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2012/01/11/image_71981591.jpgLA STELE ARRACHEE DE SON SOCLE

La stèle installée depuis trois ans aux portes de l’aciérie abandonnée de Gandrange a été arrachée dans la nuit de lundi à mardi. Elle était devenue un lieu de pèlerinage politique pour les anti-sarkozystes et le symbole de la désindustrialisation de la France et de la Lorraine.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique regionale
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 18:12

http://s.tf1.fr/mmdia/i/49/2/3971492uqqto.jpg?v=1« Ces derniers 18 mois, le maïs a augmenté de 93% et la tonne de blé meunier a doublé tandis que le budget du Programme alimentaire mondial (PAM) est tombé de 6 milliards à 3,2 milliards de dollars.

Toutes les cinq secondes un enfant meurt de faim et 37 000 personnes chaque jour sont tuées par la sous-alimentation tandis que la spéculation boursière sur les aliments de base et le vol des terres arables permettent aux géants de l’agroalimentaire et aux trusts de biocarburants de se gaver. Un massacre organisé et légal, inouï et inacceptable ! Car l’agriculture est capable de nourrir 12 milliards d’êtres humains, le double de la population mondiale. On peut stopper ce fléau indigne.

Le meurtre collectif par la faim de millions d’êtres humains a, avant tout, des raisons structurelles. Les ennemis du droit à l’alimentation sont la dizaine de sociétés transcontinentales privées qui dominent presque complètement le marché alimentaire. Elles fixent les prix, contrôlent les stocks et condamnent les pauvres, puisque seuls ceux qui ont de l’argent ont accès à la nourriture.

Le massacre de millions de personnes par la faim reste, en effet, le scandale de notre temps, 35 millions de personnes meurent chaque année de la faim ou de ses suites immédiates.

Toutes les 5 secondes, un enfant âgé de moins de 10 ans meurt de faim. Près de 1 milliard de personnes sont en permanence gravement sous-alimentées et la situation est de plus en plus catastrophique. Cela, sur une planète où, selon l’ONU, l’agriculture pourrait nourrir normalement-2 200 calories/adulte par jour- 12 milliards d’êtres humains. Or, nous ne sommes actuellement que 7 milliards.il n’y a aujourd’hui plus de fatalité. Un enfant qui meurt de faim est assassiné.

La faim est faite de main d’homme. Elle peut être éliminée par les hommes.

30 millions de personnes sont en état de sous-alimentation et de malnutrition en Europe. Le programme européen d’aide aux plus démunis vient d’être sauvé pour 2 ans, qui subventionne  une centaine d’associations caritatives en Europe, banques alimentaires et soupes populaires essentiellement, mais l’Allemagne demande la disparition de ce programme en 2014. Au prétexte qu’il s’agirait d’une aide sociale déguisée.C’est le gouvernement Merkel qui attaque ce programme. L’argument de Merkel est d’un cynisme abyssal, d’un mépris des pauvres tout à fait détestable. Sans ce programme, des millions d’européens de plus seraient jetés dans l’abîme de la sous-alimentation, la plupart des Etats nationaux (surtout de l’Est) n’ayant pas les moyens de se subsister à l’UE.

L’année dernière, les Etats Unis ont brulé 138 millions de tonnes de maïs et des centaines de millions de tonnes de blé, pour produire des agro carburants. En Suède, près de la moitié des voitures roulent au bioéthanol. Le réservoir moyen d’une voiture est de 50 litres. Il faut donc brûler 352 kg de maïs pour produire 50 litres de ce carburant. Or, ces 352 kg de maïs permettraient à un enfant en Zambie ou au Mexique, où le maïs est la nourriture de base, de manger et de vivre pendant 1 an !

Je le répète, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim toutes les 5 secondes. Les charniers sont là. Et les responsables sont identifiables : grands banquiers, gestionnaires de hedge funds et autres prédateurs du système financier mondial.

L’ordre cannibale du monde peut être détruit. Ce qui manque, c’est la mobilisation populaire.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:02

http://www.helenelecacheux.fr/wp-content/uploads/2011/10/panorama-3.jpgLe 26 novembre 2006, Warren Buffett, aujourd’hui troisième fortune mondiale, déclarait au CNN : « Il y a une lutte des classes aux Etats-Unis, bien sûr, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène la lutte. Et nous gagnons. » Aveu étonnant. Pourtant non seulement rien n’a depuis démenti ce diagnostic, mais jamais, il n’a été aussi durement ressenti dans le monde entier, ainsi que la crise actuelle le démontre amplement.

Il faut au tenant du système, affolés et incapables d’offrir des solutions dans l’intérêt général, renforcer leur emprise, au risque d’être balayes. La répression du mouvement social est évidemment une pièce essentielle de cet édifice. Elle n’est pas nouvelle : la scandaleuse comparaison entre grévistes et preneurs d’otages participe du conditionnement idéologique. Dès lors, que trouver à redire au fichage génétique des mal loges repeints en squatteurs, des lycéens en casseurs, des ouvriers ou des faucheurs d’OGM en saccageurs à l’occasion de telle ou telle action de contestation ?

 

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 10:15

http://contactim.unblog.fr/files/2008/03/mg0210.jpgJe tiens tout d’abord à vous souhaiter mes meilleurs vœux pour cette année 2012, pour vous, votre famille et tous ceux qui vous sont chers.

 

Plus que jamais, il nous faudra collectivement être solidaires pour affronter les échéances à venir qu’on nous annonce difficiles. Toujours plus de pauvreté, toujours plus d’efforts toujours demandés aux mêmes, à la France d’en bas, à celle qui se lève tôt.

 

Ma colère est grande face à ce « coup d’Etat » financier des banques et des marchés qui aujourd’hui dirigent l’économie mondiale. Depuis 30 ans maintenant, ils nous disent : les sacrifices d’aujourd’hui permettront les emplois de demain. Mais en vérité, l’emploi n’a jamais globalement cessé de reculer pendant que la spéculation permettait aux très grosses fortunes de progresser. La France n’a jamais compté autant de milliardaires. Jamais l’argent public, notre argent, n’a autant été utilisé pour maintenir à bout de bras ce système. Comme des affamés, ils veulent même capter les 200 milliards d’euros que les collectivités locales investissent en moyenne chaque année au bénéfice des populations pour les transférer dans le circuit privé de la finance mondiale.

 

Nous courons tout simplement le risque de nous replier sur nous-mêmes et d’accroître les inégalités d’accès aux services, au mépris du respect des droits humains. Nous sommes tous concernés : les entrepreneurs, les commerçants, les artisans, les salariés du privé comme du public, les demandeurs d’emploi, les élus des collectivités etc. Il nous faut unir nos volontés pour construire du neuf en s’appuyant sur les traditions républicaines françaises de solidarité et d’équité qui cimentent le lien social intergénérationnel et le « vivre ensemble ».

 

Le Peuple de France a la possibilité d’affirmer la nécessité d’une nouvelle construction européenne où l’humain doit primer sur la finance.

 

Faisons des prochaines élections un moment fort de débat et de prise de conscience. Pensons à notre jeunesse, à son avenir.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 13:15

http://lh4.ggpht.com/_onVdt24pCwM/TB7VT2Ce5lI/AAAAAAAA9c4/_xDINwt00HU/claude-gueant.jpgDans la France de 2012, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. On ne brûle aucune voiture dans les banlieues et les feux de poubelles ont miraculeusement disparu du paysage hexagonal. Les délinquants ont préféré les cotillons aux larcins, les chauffards ont laissé Sam les conduire en discothèque et la neige n’a pas osé pointer le bout de son nez, trop effrayée par l’arsenal impressionnant déployé par le ministre de l’intérieur

Non, franchement, sans passer pour un indécrottable Candide, y a pas à dire, ce passage à l’an 2012 fut proche de la perfection. Pas de fausse note, pas d’inquiétudes et encore moins de sentiment d’insécurité. Sans faire injure au défunt Roger Gicquel, la France n’a pas si peur que cela. Elle était trop occupée par ses toasts au saumon fumé et ses coquilles d’huîtres pour se demander si quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays. C’est vrai qu’il y en a marre de tous ces rabat-joie de journalistes qui ne parlent que des trains qui arrivent en retard, de la hausse du nombre de violences faites aux personnes et des multiples cambriolages qui ont émaillé les fêtes de fin d’année. Ne manquerait plus qu’ils se mettent à critiquer l’attitude de la préfecture de Meurthe et Moselle qui, à l’instar de toutes ses consœurs, s’est évertuée, bien sagement, à ne rien communiquer sur les évènements de la Saint Sylvestre.

Au contraire, il faudrait remercier le ministre de l’intérieur d’avoir imposé un black-out à ses troupes un jour de fête. Déjà qu’on avait le foie en vrac après quelques excès de table, il aurait été dommage qu’on ait mal au crane en apprenant que des petits sauvageons ont brulé des voitures au coin de notre rue.

Alors franchement, du fond du cœur, merci M. Guéant

Vu dans le RL du mercredi 4 janvier 2012

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 20:02

http://1.bp.blogspot.com/-uJ3QYX5mNfs/TfJF1wkJYQI/AAAAAAAAA5M/3m01D1bO8j4/s760/JR%2Bweb.jpg« Je n’ai pas refusé trois fois la Légion d’honneur sous la gauche

pour l’accepter une fois sous la droite »

 

L’ancien ministre communiste Jack Ralite, 83 ans, dont le nom figurait sur la liste du Nouvel An de l’Ordre national de la Légion d’honneur, a refusé la promotion. « Je suis seul de la gauche au milieu d’un lot de la majorité dont l’un deux l’a même refusée avec éclat pour une dignité que je partage », poursuit-il.

Un autre ancien ministre, ex-sénateur UMP, a lui aussi refusé une distinction  « bafouée par la nomination de n’importe qui ».

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article