Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 13:50

pcfEt l’œcuménisme !

 

«  500000 jeunes à Madrid pour JMJ. Et demain on en attend le double. » Mon Dieu ! Et personne pour s’indigner de ces prières dans les rues ! Qu’en serait-il si ces jeunes étaient musulmans et qu’ils se rassemblaient eux aussi pour prier ?

 

C’est grave ! 

«  Ce 2 septembre, Sarkozy a déclaré à Sainte-Marguerite (Vosges) : "C’est pas grave de perdre son emploi, le plus grave c’est de ne pas en retrouver un !″ Ces propos sont véritablement scandaleux dans la bouche du Chef d’Etat qui n’a jamais dissuadé les patrons de licencier à tout va et qui mène depuis 2007 une politique globalement catastrophique pour les créations d’emploi. Même si la crise mondiale n’a pas favorisé les choses. Alors, si Sarkozy perd son emploi en 2012, ce n’est pas grave pour la France ni pour la majorité des Français qui souffrent ! »

 

"Braves″ riches

« Oyé, oyé bonnes gens ! les grandes fortunes implorent nos gouvernants de les taxer, mais "raisonnablement″. Le gouvernement les a entendues, un petit 3% symbolique pour ne pas les effaroucher et les dissuader de s’expatrier […] Après 4 années de vaches grasses pour ces ``braves’’ riches, ils seront reconnaissants à leur bienfaiteur, en mai 2012.

Dommage pour lui, les pauvres sont plus nombreux !

 

Lu dans le RL

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 07:47

LOGO RESEAU NATIONAL

Les communistes de « Faire vivre et renforcer le PCF » invitent à une rencontre débat à la Fête de l'Humanité :

 

Euro, inégalités, guerre et misère...

L'urgence, c'est de sortir du capitalisme!

Ensemble construisons le projet et le parti nécessaires à ce combat!


Ce débat aura lieu samedi à 14h au stand de la fédération du PCF du Pas de Calais.

Hervé Poly, Secrétaire départemental du Pas-de-Calais et membre du Conseil national, introduira la discussion.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:00

Image144444-copie-1Vers un suicide collectif

 

… et le gagnant est !... Jean Luc Mélenchon ! Un ex-socialiste en rupture de base, mais qui reste socialiste. Le Parti Communiste ne sera pas présent lors de la prochaine élection présidentielle et le premier parti de France, voire du Monde, à confier son destin à un ennemi de classe. Dans quel but ? A qui va profiter le crime ? LE BUT est de le faire disparaître du paysage politique français et le dissoudre dans un conglomérat hétérogène de partis, fédérations, mouvements soi-disant de gauche afin de l’empêcher d’être et de redevenir le parti de la lutte de classe et la force majeure de la lutte contre le capitalisme.

A qui profitera le crime ? A tous les plantocrates, autocrates et politiciens qui se gavent de leur bonheur fait du malheur des autres. A une direction nationale vendue et corrompue, coupée du monde prolétarien dans sa concupiscence, factice et dérisoire, pour obtenir des maroquins ministériels qui ne seront que des strapontins.

Camarades ! Ne renions ni notre passé ni notre histoire. Il est encore temps. Ne laissons pas cette direction nationale, tel un gourou de secte, nous conduire vers un suicide collectif pour espérer la victoire du Peuple. C’est un leurre dont le monde du travail ne se relèvera pas.

Le renforcement du Parti et un retour aux vraies valeurs communistes sont les seuls outils pour vaincre le capital. Définitivement !

 

Alain Constantini,

Membre du Bureau.

 

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 07:30

MOBILISONS NOUS TOUS LE 27 SEPTEMBRE

http://michelchampredon.fr/wp-content/uploads/2011/04/ecole_en_danger.jpg

 MANIFESTATION UNITAIRE

ECOLE PUBLIQUE ET ECOLE PRIVEE

 

Nicolas Sarkozy disait le 8 janvier 2008 « je m'impliquerai personnellement pour bâtir une école du savoir, de la culture. La priorité de cette politique ira à l'école primaire que l'on a trop longtemps délaissée. »

La politique du système Sarkozyste a bien fonctionné car 50000 postes d'enseignants sont supprimés dans le primaire et le secondaire entre 2007 et 2010.

Pour la rentrée 2011, 16000 postes d'enseignants ont été supprimés, 1500 classes primaire fermées sans oublier qu'il est prévu d'ici 2013 de supprimer 50000 autres postes.

La situation aujourd'hui en France est de 6,1 enseignants pour 100 élèves soit la plus  faible parmi les 34 pays de l'OCDE.

Les Français ont aussi quitté le groupe  des forts en math (22ème place).

Les résultats de l'évaluation internationale Pisa 2009 révèlent que le grand écart se poursuit entre les très bons élèves et ceux en échec.

La France est l'un des pays ou l'impact du milieu socio-économique sur la performance des élèves est extrêmement élevé.

EINSTEIN disait « on ne peut pas résoudre un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré. »

Ce gouvernement ne peut pas continuer à mentir aux peuples, à celles et ceux qui paient les conséquences d'une crise dont ils ne sont ni coupables ni responsables.

Nous devons travailler à la transformation sociale de notre pays par une rupture franche avec le capitalisme.

Un changement de société ouvrant la voie vers une société socialiste  ne peut se faire que par un changement de civilisation sinon nous laisserons le monde ouvrier et le peuple baisser le regard vers un avenir beaucoup plus sombre encore.

 

Le parti communiste du Jarnisy appelle à venir nombreux

à  14 heures devant la gare de Metz

Éric Monnini

Membre du bureau de section et du comité départemental

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 11:00

http://cdn1.beeffco.com/files/poll-images/normal/jean-luc-mlenchon_6232.jpg

Jean-Luc Mélenchon, il faut le savoir est un ancien cadre d’un des groupements trotskiste les plus farouchement anticommuniste, l’OCI, qui est passé au parti socialiste ou il a été encarté pendant 31 ans. Le PS en a fait l’un des dirigeants nationaux, un ministre et un sénateur.

Aujourd’hui il préside une organisation groupusculaire, le parti de gauche composé pour l’essentiel d’ex-adhérents du PS dont la plupart ont été laissé par ce parti au bord de la route lors de différents scrutins électoraux et qui ne cachent pas leur rancœur à l’égard de leurs anciens camarades. Mais leur hostilité se limite à du dépit personnel, sur le fond politique ils restent des sociaux-démocrates.

Il est important de savoir que JL Mélenchon a fait campagne de façon très active pour le traité de Maastricht en 1992, traité fondamental qui a instauré l’Europe ultralibérale que nous subissons et sans lequel traité il n’y aurait pas eu ce fameux traité de Lisbonne si justement décrié par les vrais gens de gauche.

Il est important de savoir qu’il a aidé Michel Rocard et toute la droite du PS à prendre la direction de ce parti en 1993 et qu’il était publiquement favorable à la candidature de Laurent Fabius aux dernières élections présidentielles.

Il est important de savoir que pour les élections présidentielles de 1995 il préconisait la candidature de …Louis Joxe ancien ministre de De Gaulle car avait-il dit, ainsi qu’en ont témoigné plusieurs dirigeants du PS « c’est un grand bourgeois, il dispose d’un patrimoine confortable et donc il rassure les possédants ».

Il est important de savoir qu’il a déclaré durant la campagne des européennes de 2009, «  José Bové, je lui ouvre les bras et lui donne ma place ». José Bové l’ami politique de l’animateur vedette de TF 1, Nicolas Hulot qui courtise l’ex-ministre sarkosyste Jean-Louis Borloo… !

Il est important de savoir qu’il a, à de nombreuses reprises : déclaré que son modèle en politique était François Mitterrand. François Mitterrand qui avait dit immédiatement après avoir signé le programme commun en 1972 que son objectif était de soutirer au PCF la moitié de ses voix. Il a hélas pas mal réussit.

Soyons lucides et parlons vrais.

Camarades n’oubliez jamais cela sinon vos désillusions seront alors à la mesure de vos illusions !

Quant à ceux qui disent que J-L Mélenchon peut avoir changé, il ne faut pas être naïf ; quel crédit peut-on apporter à quelqu’un qui vagabonde ainsi dans la politique depuis si longtemps au gré des ambitions personnelles. Que faut-il penser également de J-L Mélenchon et de son mouvement politique, le PG, qui ont fait déposer, en catimini et pour leur propre compte, le titre « Front de Gauche » et son logo, retirant ainsi aux autres composantes de ce mouvement le droit de les utiliser librement. Une telle manipulation est malhonnête, indigne, et montre bien ce dont ils sont capables ainsi que leur état d’esprit. La direction de notre parti quant à elle, face à un tel diktat, n’a pu rien faire d’autre que protester.

Non, ne soyons pas naïf, ne nous laissons pas manipuler, les socialistes eux ne s’y trompent pas. Il faut entendre que ce que certains de leurs dirigeants disent : pour eux, Mélenchon est un parfait social-démocrate sur lequel ils pourront toujours compter, ses coups de gueule ne les inquiètent pas du tout, mais alors vraiment pas du tout !... « Sacré Jean-Luc-devait dire un dirigeant national du PS l’ayant longuement côtoyé- il sera toujours égal à lui-même ». On peut faire confiance à cet avis de connaisseur !

Ce n’est surement pas sur un tel politicien que l’on peut compter pour faire avancer les revendications concrètes des travailleurs, ni leurs aspirations à la mise en œuvre d’une vraie politique de gauche dans les domaines économiques, sociaux, démocratiques.

Dans la période récente sur les problèmes internationaux, la Lybie et la Palestine par exemple, son positionnement n’est pas celui d’un défenseur responsable des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est le moins que l’on puisse dire, mais celui d’un social-démocrate pur jus. Pour ne parler que de ces deux pays, mais l’on pourrait allonger la liste.

Ces faits ne doivent pas être censurés. Lorsque l’on aspire à devenir président de la République il ne faut rien cacher, il faut jouer la transparence totale.

Il est parfaitement légitime de s’interroger sur les choix que pourrait faire demain quelqu’un ayant un parcours politique à la géométrie variable.

Ses éclats de voix, ses propos virulents (ce qu’il a déclaré concernant l’enseignement du breton est scandaleux et inadmissible) à la limite de la vulgarité et du populisme, sont méprisants et étrangers au monde du travail, celui des ouvriers et des intellectuels qui vivent de leurs bras et de leur intelligence. Ils ne pourront jamais cacher un fond politique réformiste, social-démocrate classique. Ils traduisent un manque de sincérité qui ne peut inspirer confiance et dont nous devons tous nous méfier.

Des camarades nous diront peut être « on sait tout ça » soit, eux sans doute, mais ce n’est absolument pas le cas pour nous tous et encore moins une raison pour le censurer, bien au contraire, car tout le monde a droit d’être totalement informer, de savoir la vérité, il ne faut donc pas le taire, surtout pas.

Quant au programme partagé qui doit être dit-on, la base de sa démarche et qui, officiellement, nous lie politiquement à lui ne soyons pas dupe, il n’en parle jamais et il s’en bat l’œil ! Lors du congrès de son parti il n’en a même pas été fait état une seule fois, l’Huma l’a d’ailleurs souligné.

Il faut ouvrir les yeux et regarder les choses en face : Mélenchon poursuit sa carrière politique personnelle, en délicatesse avec le PS (pour des raisons liées à son comportement « arrogant », « méprisant » et « autoritaire » disent ses ex camarades), PS ou il y a trop plein de postulants à des fonctions électives et ministériels, il manœuvre pour obtenir une existence politique à partir de laquelle il escompte apparaître pour pouvoir retrouver une place ministérielle au gouvernement si la gauche gagne en 2012.

Les communistes dans tout cela ne sont pour lui qu’une masse de manœuvre, un outil électoraliste. Demain il aura vite oublié tous les engagements qu’il aurait pu prendre. Au fond de lui-même Mélenchon doit bien s’amuser de rouler ainsi les communistes dans la farine.

Il faut être lucide, le parti et ses adhérents n’ont d’intérêt pour Mélenchon que pour la force militante qu’ils peuvent lui apporter sur le terrain, coller ses affiches, distribuer ses tracts, organiser ses réunions électorales et remplir les salles et rien d’autre. Car il sait très bien qu’il ne peut pas compter sur ses propres « troupes » qui ne pèsent rien et sont inexistantes dans la quasi-totalité des villes et des entreprises.

Soyons des communistes libres

Prenons garde à ces comités de front de gauche qu’il veut mettre en place et qui conduisent à phagocyter le parti. Avez-vous remarqué que partout où ces comités se sont installer sous différentes appellations (il y en a très peu heureusement), il n’y a plus d’expression libre et indépendante des idées communistes comme s’ils étaient honteux et infamant de parler de l’humaniste moderne que nous portons et surtout de prononcer ce beau mot de communiste pour lequel tant et tant de nos camarades ont lutté et sont morts. Oui ce beau mot de communiste qui est né dans notre pays et qui porte aujourd’hui les idéaux de justice, de liberté, de paix, de bonheur de tout une jeunesse comme le montre le succès de la très belle chanson de Cyril Mokaiesh « communiste » et qui sera à la fête de l’Huma cette année.

Chacun aura remarqué qu’il n’y a qu’aux communistes que l’on demande le silence sur leurs opinions, pour tous les autres courants de pensée, PS, UMP, MODEM, NPA, FN, y compris ceux ayant une existence fantomatique comme le PG, la GU, la FASE etc…il est normal qu’ils s’expriment, eux, librement…..

Ce constat, ne doit en aucun cas, nous conduire à accepter l’effacement des valeurs que nous portons. Tout au contraire, nous devons assumer clairement, courageusement et honnêtement le courant de pensée politique que nous représentons. Nos idéaux ne sont pas solubles dans le plat de lentilles social-démocrate de Mélenchon. Nous n’avons aucun intérêt, tout au contraire, à légitimer les groupuscules qui gravitent autour de lui et n’ont qu’un objectif nous contraindre au silence, nous faire disparaître ainsi que l’affirment sans gêne certains de leurs membres que l’on trouve entre autre à la CGT ou ils mettent constamment des bâtons dans les roues du syndicat.

Le front de gauche ne doit pas être une accumulation de sigles sans aucune représentativité populaire et politique mais un vrai mouvement de citoyens, ouvert, libre, moderne, démocratique. Il ne doit pas s’en remettre à un homme providentiel, un sauveur suprême, un leader populiste quel qu’il soit. Il ne doit compter que sur lui-même, sa capacité à mobiliser le monde du travail sur le terrain concret des luttes sociales et politiques

Non, les communistes ne doivent pas être réduits au silence, ils ne seront pas les idiots utiles de Mélenchon.

 

Analyse faite par des communistes bretons

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 11:00

Capture4.PNGDans les bois de Labry, un hommage a été rendu aux quatre fusillés à la veille de la Libération de la ville, en présence de nombreux élus de Conflans en Jarnisy, famille des fusillés, habitants de la commune,
 associations patriotiques et une forte délégation du Parti communiste français du Jarnisy.

Au cours de cette cérémonie (qui a lieu tous les ans) Evelyne Didier, sénatrice et maire de Conflans en Jarnisy a retracé le passé et a tenu à rendre un grand hommage à ces quatre fusillés qui ont donné de leurs vies afin qu'aujourd'hui nous puissions vivre libre et ne jamais oublier ce qu'était la barbarie nazi

BAUS Jean

Vendredi 2 septembre 2011

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:54

http://a2.idata.over-blog.com/350x233/1/02/36/32/photos/24-juin-2010-Paris.jpgC’est au fur et à mesure que s’applique la réforme des retraites que les français découvrent l’ampleur du désastre. La réforme doit permettre aux seniors de rester plus longtemps au  travail. En fait pour beaucoup ce sera plus longtemps…au chômage. On apprend ces jours-ci que le nombre de chômeurs âgées de plus de 50 ans  atteindrait 800 000 fin juin 2011, soit 100 000 de plus qu’un an plus tôt. Cette situation est en partie liée à la suppression progressive de la dispense de recherche d’emploi (DRE) votée en juillet 2008, qui permettait aux chômeurs de 57,5 ans d’attendre leur retraite sans craindre d’être radiés. S’y ajoute le scandale issu de la suppression de l’allocation équivalent retraite (AER) attribué aux privés d’emploi ayant cotisé suffisamment pour une retraite à taux plein, mais n’ayant pas encore atteint l’âge légal de départ à la retraite.

30 000 bénéficiaires potentiels en sont privés cette année. Or le relèvement progressif de l’âge légal de la retraite provoque un grave problème de jointure. Les Echos révélait récemment une estimation de l’Unedic sur l’impact de premier relèvement de quatre mois de l’âge légal (60 ans et 4 mois) au 1er juillet 2011. Verdict : 8 700 chômeurs supplémentaires cette année. Parmi eux, 1 500 verraient leur indemnisation interrompue, du fait de l’épuisement de leurs droits.

Et pour 2012, le nombre des privés de retraite maintenus à la case chômage pourrait atteindre 27 000, dont 4 500 sans indemnisation

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 08:02

http://www.tiwinoo.com/wp-content/uploads/bourse.jpg

En plaidant à nouveau pour l'inscription de la règle d'or dans la Constitution de notre pays, François Fillon en appelle à se plier à la dictature des marchés.

De quel droit des agences de notation, des banques font la loi et imposent leurs mesures d'austérité aux gouvernements qui acceptent docilement les sentences ?! La mobilisation est plus que jamais nécessaire pour imposer des mesures qui prennent radicalement le contre-pied de ce plan d'austérité, en favorisant le pouvoir d'achat par l'augmentation des salaires des Français, en taxant fortement la spéculation et les revenus du capital, en mettant réellement fin aux exonérations sociales et fiscales.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 13:34

Image144444-copie-1En 2012, il n’y aurait donc pas de candidat communiste à l’élection présidentielle ?

 

Le vote des adhérents qui s’est achevé le 18 juin 2011, et qui intronise Jean-Luc Mélenchon comme candidat aux élections présidentielles de 2012 de la coalition électorale dénommée « Front de Gauche » (Marque déposée du Parti de Gauche), est la conséquence logique des tractations et accords tenus au sommet entre le groupe dirigeant le PCF et les états-majors du PG et le groupuscule Gauche Unitaire. Dans leur principe et sur la forme, ces accords bafouaient le principe de la souveraineté des organisations de base du Parti Communiste Français, socle élémentaire de la démocratie interne du Parti.

 

La section du PCF du Jarnisy a depuis le début contesté la légitimité de ce processus.

 

Il est indéniable que le contenu des débats vifs qui se sont tenus lors de la conférence nationale du PCF du début du mois de juin a contrarié les plans du groupe dirigeant le PCF puisque ce dernier s’est vu contraint d’accepter le principe d’une primaire, ce malgré les efforts inédits déployés tous azimuts pour démoraliser les adhérents et leur faire accepter la candidature de J.L. Mélenchon par un véritable coup de force. Le résultat de cette primaire qui semble en apparence faire la part belle au nouveau cheval de course de la direction du PCF, c'est-à-dire au très mitterrandien  J.L. Mélenchon, révèle en fait une fracture profonde au sein du PCF, fracture ou divisions dont le direction du parti porte l’entière responsabilité.

Au niveau national, la candidature d’A. Chassaigne remporte la majorité des votes dans de nombreux départements dont la Meurthe et Moselle

Cette fracture n’est pas uniquement une conséquence de la stratégie d’accords au sommet qui préside toujours au fonctionnement de la coalition électorale dénommée « Front de Gauche ». Elle naît du malaise réel causé par les orientations du leader du Parti de Gauche en matière de politique intérieure et de politique internationale, orientations qui font la part belle à la démagogie, à l’opportunisme et au bellicisme de circonstance, des caractéristiques qui s’opposent aux fondements du communisme français.

Le « programme partagé », sorte de programme de gouvernement censé cimenter la démarche électorale dudit « Front de Gauche » n’est finalement partagé en Meurthe et Moselle que par une infime minorité de militants peu impliqués dans le mouvement syndical et social.

 

C’est peu dire, mais la démarche globale du « Front de Gauche », trop découplée des mouvements sociaux et essentiellement muet par les appareils politiques ne fait recette ni parmi les militants syndicaux, ni parmi la masse des travailleurs et des classes populaires touchés de plein fouet par la crise capitaliste et la politique du gouvernement Sarkozyste.

Conscient des enjeux actuels, le bureau appelle tous les adhérents du PCF de Meurthe et Moselle à entrer dans l’action:

 

-pour sortir le PCF de l’ornière de ce cartel politicien qu’est le « Front de Gauche »

-pour empêcher la transformation formelle de ce dernier en parti politique social démocrate qui signerait le véritable arrêt de mort du PCF

-pour redonner sa couleur révolutionnaire au Parti communiste français en Meurthe et Moselle, dans la lignée des héros anonymes de la République des Conseils de 1918, du Front populaire antifasciste de 1936 et concrétisée au niveau national par les réalisations du Conseil National de la Résistance aujourd’hui mises en pièce par le régime Sarkozyste.

 

Le bureau de section, prend acte de la désignation du socialiste J.L Mélenchon et annonce qu’il ne soutiendra pas cette candidature aux prochaines élections présidentielles (mais laisse le libre choix aux adhérents de faire ou non la campagne)

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 10:44

http://q.liberation.fr/photo/319572/?modified_at=1314183939&ratio_x=23&ratio_y=13&width=460Alors que des millions de jeunes souffrent du chômage et de la précarité, le Premier ministre se réjouit de la destruction de 130 000 emplois publics, des 15 milliards de réduction des dépenses publiques réalisée grâce à la RGPP, de l'asphyxie des collectivités territoriales.

Son super plan d'austérité sera appliqué au plus grand nombre, et la contribution des plus riches – au delà de son caractère exceptionnel – sera seulement de 3% : une provocation ?

Non, c'est la conception qu'a le gouvernement de la justice sociale : pénaliser les revenus les plus modestes. En effet, la Sécurité sociale et les droits sociaux sont en ligne de mire, avec dans un premier temps l'augmentation de la taxation des conventions d'assurance qui coûtera 1,2 milliard aux assurés. Mais aussi, l'augmentation de la taxation sur le tabac, l'alcool, les sodas ou encore les déremboursements nouveaux envisagés.

Aucune des mesures annoncées ne restaurera la croissance ni l'équilibre des comptes publics !

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article