Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:57

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/9711316164967.jpgIl est resté quatre heures sanglé sur le brancard d’exécution. Troy Davis attendait le verdict de la Cour suprême  des États-Unis. Un sursis inutile : ni les rétractations des témoins, ni l’absence d’arme, ni la preuve des mensonges du médecin légiste n’ont suscité le moindre doute d’une justice américaine qui oscille entre la loi du lynch et celle du fric.

 A la Maison-Blanche, Ponce Pilate s’en est lavé les mains. Le pays rentre en campagne électorale et un peu de barbarie ne fait pas de mal aux primaires.

Ainsi un homme a-t-il été assassiné hier matin, un innocent quasiment à coup sûr.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 11:26

http://www.enciezadigital.com/public/170208AumentanAccidentesTrabajoMurcia.jpgA Istanbul (Turquie), lors d’un rapport d’ouverture du 19e congrès sur la sécurité et la santé au travail ( 11 au 15 septembre), l’Organisation internationale du travail faisait état de 6 300 décès dus au travail chaque jour à l’échelle de la planète. Sans compter les 317 millions de travailleurs blessés annuellement, dont 650 000 en France. Si ces chiffres baissent chez nous, ils n’ont cessé d’augmenter dans le reste du monde entre 2003 et 2008.

Une évolution inadmissible, d’autant plus que toutes les études montrent que la sécurité et la santé au travail coûtent beaucoup moins cher que la réparation : «  Les entreprises peuvent espérer un retour potentiel de 2,20 euros pour chaque euro investi dans la prévention, par année » et par salarié », démontre l’association internationale de la sécurité sociale, l’autre organisateur du congrès.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:34

http://s.tf1.fr/mmdia/i/38/9/manifestation-gandrange-arcelor-mittal-2474389_1902.jpg?v=1

«  Le site industriel  de Florange a perdu une bataille ! Mais les salariés de la vallée de la Fensch n’ont pas perdu la guerre ». Le slogan est celui figurant sur le dernier tract de l’intersyndicale d’ArcelorMittal Florange qui invitent les sidérurgistes et la population à se mobiliser pour manifester vendredi 23 septembre 2011 à 10 heures devant les grands bureaux à Florange.

Un cri du cœur qui résonne une semaine après l’annonce du groupe de suspendre l’activité de toute la filière liquide dans la vallée de la Fensch jusqu’à la fin de l’année.

Malgré les affirmations de la direction de l’entreprise, qui assure juste vouloir passer une mauvaise conjoncture, salariés et élus ne sont pas rassurés et redoutent un désengagement de Mittal en Lorraine

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 13:07

Image144444La crise actuelle dans laquelle s’enfonce inexorablement toute l’économie, montre l’injustice et la folie de ce système : des sommes extravagantes partent en fumée à la bourse en quelques jours pendant que la moitié de l’humanité vit dans le dénuement le plus extrême. Même dans les pays les plus développés. Ici même en France des millions de femmes et d’hommes sont transformés en chômeurs et poussés vers la pauvreté.

Le capitalisme, ce système où presque toutes les activités sont organisées par « la loi du marché », c’est-à-dire par la course au profit de quelques grands groupes industriels et financiers, démontre sa faillite.

Comment lui substituer une organisation capable d’organiser l’économie d’une façon plus juste et rationnelle, capable de satisfaire les besoins de chacun ? C’était l’idéal communiste, tel qu’il a été formulé par Marx, celui qui défendait à leur origine le parti socialiste puis le parti communiste. Cet idéal représente-t-il toujours une perspective pour l’ensemble de la société ?

Une minorité de capitalistes, parce qu’elle possède des pans entiers de l’économie, peut imposer sa loi à l’ensemble de la société. Comment renverser cette « dictature du profit » ? Il est naïf de croire que de simples élections pourraient suffire pour enlever à cette minorité son contrôle sur la production des richesses.

Et qu’apporterait aux travailleurs une simple « alternance » qui verrait un gouvernement de gauche succéder à celui de Sarkozy ? Ceux qui, à gauche, au Parti socialiste, se préparent à remplacer Sarkozy, annonce déjà que le montant de la dette ne leur laisse pas d’autre choix que de mener une politique de rigueur. En d’autres termes, faire payer les pays les classes populaires pour une dette dont elles ne sont en rien responsables. Comme l’ont fait avant eux des gouvernements socialistes en Grèce, au Portugal et en Espagne.

La seule force qui sera capable d’imposer un véritable changement de politique, capable de faire payer aux capitalistes la crise dont ils sont responsables, c’est la force collective des travailleurs en utilisant tous les moyens de lutte qui leur sont propres : grèves, manifestations, mais surtout par l’utilisation de leur rôle irremplaçable dans la production pour imposer une politique qui soit au service de leurs intérêts de classe.

La classe ouvrière, si elle est guidée par une conscience politique, a la force de faire bien plus encore : enlever le pouvoir politique à la bourgeoisie, exproprier la classe capitaliste et fonder une organisation sociale qui ne soit pas dirigée par le marché aveugle, par les intérêts privés, mais par les décisions conscientes des hommes.

Cette perspective, celle de la révolution sociale, était celle du parti communiste à sa création en 1920 à Tours. Ces idées communistes et révolutionnaires sont plus que jamais d’actualité.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:53

Capture9.PNGSamedi  17 septembre dès  l’aube de nombreux bus sont partis de la Lorraine direction Parc des Expositions au Bourget pour se rendre à la fête de l’Humanité. Plus d’une quarantaine de personnes du Jarnisy ont pris place dans les différents bus. Certains sont partis de Jarny. D’autres de Metz, d’autres de Sainte Marie aux Chênes avec la Fédération de la Moselle.

L’amitié et la fraternité était au beau fixe, malgré le temps maussade annoncé pour le week- end.

Après deux jours de festivités et de rencontres sur la fête, nous sommes rentrés aux environs de 1 heure le lundi matin , heureux mais bien fatigués et politiquement des questions plein la tête.

 

Capture11.PNGCapture10.PNG

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:24

http://www.francesoir.fr/sites/default/files/dynimagecache/1032/1370/971/87-1032-1370-971-155-110/sipa_00490434_000002.jpg

Le gouvernement dit que les mutuelles peuvent « ne pas répercuter la hausse de la taxe sur les conventions d’assurance »

C’est une contre-vérité absolue. Les mutuelles sont des organismes à but non lucratifs qui ont un fonctionnement très simple : elles encaissent les cotisations et reversent les prestations à ceux qui sont malades. Elles n’ont ni trésor caché, ni bas de laine pour absorber les chocs fiscaux. Elles ont évidemment des sommes en réserve  (qui représente 200 à 300 euros par adhérent), mais c’est une obligation légale. Désormais les mutuelles vont être taxées à hauteur de 13,27%. Cela signifie que lorsqu’elles perçoivent 100 euros de cotisations, elles versent d’emblée 13,27 euros à l’Etat. Ce sera forcément répercuté sur le prix des contrats.

4 millions de « sans mutuelle »

Ø  4 millions : c’est le nombre de personnes qui n’ont pas de complémentaire santé

Ø  547 euros : c’est le reste à charge par personne et par an d’un assuré en 2008. Il était de 217 euros en 1980.

Ø  10% : c’est la part que représente une complémentaire santé dans le revenu des ménages les plus pauvres (- de 800 euros par personne).

Ø  10,5% : c’est la part de femmes au foyer qui n’ont pas de couverture complémentaire.

Ø  30% : c’est le nombre de personnes sans mutuelle qui refusent à se soigner.

Ø  76% : c’est la part de cadres qui bénéficient d’une mutuelle d’entreprise, contre seulement 58% des ouvriers. 

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:06

http://www.mediaslibres.com/tribune/public/religion/andre-gerin.jpg 

Monsieur Pierre LAURENT

Secrétaire National

PARTI COMMUNISTE

2 place du Colonel Fabien

75019 PARIS

 

 

Cher Pierre,

Le feuilleton quotidien de l’aggravation des dettes souveraines, les purges d’austérité imposées aux peuples et revues sans cesse à la hausse font monter une exigence : la sortie de l’Euro.

Il n’échappe à personne que l’idée fait son chemin à mesure que la monnaie unique étale ses ravages et que les mesures pour la sauver enfoncent les pays concernés encore un peu plus avant dans la crise.

Faut-il nous en étonner, nous les communistes ?

Nous avons combattu, en 1992, le traité de Maastricht et ses fameux critères. Ils visaient à couler chacun dans le même moule, à imposer les mêmes taux de changes et d’intérêt à des nations aux histoires et configurations économiques et sociales si diverses. Ils imposaient à tous la rigueur budgétaire sans considération des niveaux de développement respectifs.

Tout cela au profit de qui ? Des multinationales, qui ainsi pouvaient aller et venir, jouant sur les différences de coûts du travail, délocalisant à leur gré et tirant partout les droits des salariés vers le bas ; des marchés financiers qui, grâce au crédit, tant aux États qu’aux particuliers, ont nourri une bulle financière explosive car non fondée sur l’économie réelle.

Les traités intervenus depuis 1992 ont conforté cette fabrication du cancer financier et spéculatif. Et nous avons eu raison en 2005 de prolonger notre combat contre le projet de traité constitutionnel européen destiné à parachever la disparition des souverainetés nationales.

Aujourd’hui, nous avons sous les yeux les résultats catastrophiques de cette intégration européenne qui nous a été imposée.

Il est illusoire de penser qu’un quelconque rafistolage est possible. L’Euro et ses structures institutionnelles sont des instruments de domination. Elles constituent un nouvel impérialisme « un collectivisme à l’européenne » enserrant les peuples dans un carcan et les privant de toute perspective d’alternative et de changement.

Il n’est d’autre issue que d’en sortir dans des modalités qu’un nombre croissant d’économistes d’horizons divers exposent à travers colloques et articles, que moi-même je me suis efforcé de formuler en janvier et juillet derniers. Le caractère national de la politique budgétaire s’impose.

Cette sortie est tout simplement impossible car les promoteurs de l’Euro agitent l’épouvantail de l’apocalypse économique. Cette vison est destinée à interdire toute remise en cause de l’Euro. Or, l’expérience nous montre que l’Euro n’a pas tenu ses promesses, elle apporte même un sérieux démenti et prouve que tout était faux.

En nous inscrivant dans une démarche de sortie de l’Euro, nous serions fidèles aux batailles conduites en 1992 et 2005 et à nos idéaux communistes d’émancipation.

Soyons clairs : sans sortie de l’Euro et des carcans qui l’accompagnent, il n’y a pas de politique de gauche de transformation sociale possible, ni de définition de nouvelles coopérations en Europe. Nous sommes dans une situation d’urgence car le pire des scénarios serait celui d’une sortie des pays du Sud. Nous le voyons avec la Grèce et  l’effet domino qu’elle provoquerait.

La question de la sortie de l’Euro fait débat dans les classes populaires qui ont été trahies après le référendum de mai 2005. C’est pourquoi je crois utile et urgent que le Conseil national du Parti communiste et tous les communistes engagent un débat sur ce sujet.

Reçois, Cher Pierre, mes fraternelles salutations.

 

André GERIN

Député du Rhône

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 13:00

Image2-copie-1

Dès 7 heures 15, une dizaine de camarades de la section du Jarnisy
étaient présents devant le lycée Jean Zay à Jarny pour la diffusion du journal "L'Avant Garde' de la jeunesses communiste.
Plus de 700 journaux ont été diffusés.
Malgré l'étonnement des lycéens de voir des communistes venir vers eux,
 l'accueil était chaleureux et courtois entre les lycéens et les militants.

Capture989 Capture466.PNG


Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 09:54

http://www.populaires.fr/wp-content/uploads/nadine-morano-renault.jpgNadine MORANO

Ministre de l’apprentissage, Nadine Morano a, en avril dernier, connu quelques problèmes lors d’un accrochage dans un grand magasin de Nancy qui a conduit au renvoi d’une employée. Celle-ci aurait tenu des propos déplacés. Ses dérapages sont nombreux : en 2009,  elle demande aux jeunes français musulmans de ne plus parler « verlan »

http://s2.lemde.fr/image/2011/03/04/540x270/1488576_3_f629_gerard-longuet-ministre-de-la-defense-a.jpgGérard LONGUET

Le passé de Gérard Longuet le précède bien avant son entrée au gouvernement. Il est accusé d’avoir détourné des commissions et établi un financement obscur de son parti républicain, les rebondissements se poursuivent jusqu’en 2010. Il bénéficie alors d’un non-lieu. En 1998, l’actuel ministre de la Défense se voit relaxé alors qu’il était poursuivi pour recel d’abus sociaux lors de la construction de sa villa à Saint-Tropez. Oubliés les ouvriers impayés. Dernière affaire en date, la société GDF Suez lui verserait des indemnités pour une charge fictive. Il aurait pour mission de réfléchir à la question du nucléaire en France.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 11:03

http://tout-metz.com/wp-content/uploads/2008/08/arcelormittal.jpgUne fois de plus, notre région subit l’absence totale de politique industrielle
d’un Président plus agité qu’actif.


La fermeture du deuxième haut fourneau de Florange ne fait que
confirmer que Mittal ainsi que ses comparses n’ont qu’une seule
ligne d’horizon : la courbe des profits, toujours plus de profits.
La finance sacrifie sur l’hôtel de la rentabilité de plus en plus d’ouvriers,
c’est le cas une nouvelle fois à Florange.


La Lorraine est à nouveau saignée.


Avec la suppression de 822 postes dans l’Education Nationale cette
rentrée s’annonce douloureuse pour de nombreuses familles.


Nous refusons ce gâchis et exigeons du gouvernement, non pas des
promesses jamais tenues, mais des actes pour la sauvegarde de nos
emplois.

Le 9 septembre 2011

Le groupe Communiste

Le Président,
Roger TIRLICIEN

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article