Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 11:44

Capture8.JPG"La capitale se vide de ses riches. Ils veulent mater Paris qui bouge trop.

Ils sont persuadés que sans eux ce sera la pagaille, le chaos…."

 

Sans illusions mais avec convictions

 

Il n’y avait sûrement pas que des gens généreux et fraternels dans le peuple Parisien.il n’y avait pas non plus que des ignobles chez les aristocrates et les bourgeois. C’est un fait. Mais lorsque la coupe est pleine, lorsque l’injustice et l’inégalité sont trop flagrantes, quand les intérêts des puissants dressent les peuples les uns contre les autres, quand les penseurs, les intellectuels de renom (les médias de l’époque, quoi !) s’affolent par crainte de voir exproprier ceux qui les nourrissent, alors là il faut choisir son camp.

Nous savons ce que sont les drapeaux et à quoi ils servent. Nous savons aussi que l’engagement sincère est rarement récompensé, qu’il peut être souvent trahi. Quoiqu’il en soit, le cynisme et le désenchantement sont souvent prétexte au renoncement et au consensus. Cet humanisme bon teint, qui tiendrait – sous prétexte qu’il y a des bons et des salauds dans les deux camps, celui des exploiteurs et des exploités – à noyer l’énergie de la révolte dans le marais du réformisme, ne nous fait pas rêver.

Et pour se bouger pour de vrai il nous faut aussi une part de rêve

« Si ta révolution ne danse pas, ne m’invite pas à ta révolution » sous-commandant Marcos

 

Compagnie Jolie Môme

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 19:26

http://vienne.pcf.fr/IMG/jpg/logo_cgt_penitentiaire.jpgLa Maison d’arrêt de Metz Queuleu vit des heures difficiles.

Les surveillants y exerçant sont quotidiennement menacés, insultés, et régulièrement agressés physiquement.

            La récente découverte d’armes factices au cœur même de l’établissement en dit long sur le climat d’insécurité qui demeure dans nos murs.

            Malgré tout, notre Administration Centrale a fait le choix, dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques, de supprimer un mirador, afin de pouvoir économiser cinq emplois à temps plein.

               Hormis le coût de modernisation de l’édifice (env. 650000€), notre Bureau local tient à vous alerter sur l’aspect sécuritaire de cette fermeture.

En effet, les surveillants ne seront plus en mesure d’accomplir pleinement leur mission de sécurité, le risque d’évasion, ou d’intrusion, va fortement progresser, et la sureté des riverains de la Maison d’arrêt ne sera plus correctement assurée.

 

C’est pour cela que la CGT appel  tous les agents et personnes concernés à se mobiliser le Mardi 20 mars 2012 à partir de 7h00 devant la Maison d’arrêt afin  d’exprimer son mécontentement à l’aube des élections présidentielles et être enfin entendu par sa hiérarchie.

 

Le bureau local CGT pénitentiaire  de Metz exprime tout son soutien aux sidérurgistes pour la grève du 22 mars 2012.

           

 

Bureau local

                                                                                                                                   Metz Queuleu

 

La section du Parti communiste français du Jarnisy sera présente devant la Maison d’arrêt de Metz Queuleu 

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:48

http://ab.img.v4.skyrock.net/abf/injustice57970/pics/2406275241_1.jpgPour défendre leur emploi, le manque d’effectifs, les

surveillants  pénitentiaires  seront en grève le

 

MARDI 20 MARS 2012 à 7 HEURES

devant la Maison d’Arrêt de Metz Queuleu

 

La section du Parti communiste du Jarnisy s’associe  au mouvement

 

Tout soutien sera le bienvenu

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 22:21

http://partisocialistemetz.files.wordpress.com/2011/09/florange-hf.jpgArcelorMittal, Aperam, Ascometal, Valdunes, Vallourec,

Riva,Tata Steel, LME, Akers, V&M St Saulves, GTS Industrie,…et Sous-traitants

La CGT organise le jeudi 22 mars 2012, dans toutes les régions, des initiatives avec les salariés pour mettre en perspective l'avenir des sites industriels. L’objectif de cette journée est de faire connaître les vrais problèmes d'investissements, de recherche, d'emplois et des salaires et de mettre en débat les propositions CGT pour en sortir. 

 

Dans cette période où l’industrie est impactée par des restructurations guidées par les actionnaires, la sidérurgie est particulièrement touchée. Dans plusieurs de nos grands groupes détenus par les financiers comme Mittal, Tata, Severstal ou des fonds de pension américains, c’est la recherche de la marge la plus forte qui est privilégiée au dépens des volumes, avec pour certains des opérations de délocalisation et de cession (Aperam, ArcelorMittal, Trefileurope, Ascometal-Lucchini,...).

 

Ce qui se passe à Florange actuellement est révélateur de l'impact de la financiarisation au détriment de l'intérêt des populations. Cela se traduit par des réductions d’activité, des fermetures d’outils, du chômage partiel, des suppressions d’emplois impactant compétences et conditions de travail, un recours abusif à l’intérim, une baisse des budgets Recherche et Développements, etc,....

Les luttes menées dans la sidérurgie et notamment sur Florange ont contraint la Direction à s'engager sur des investissements immédiats. Mais les dernières déclarations électoralistes ne répondent pas aux attentes de tous les sidérurgistes.                                      

Les sidérurgistes veulent des garanties pour l'avenir de leur site au delà de la période électorale ! 

Si nous laissons faire, c’est toute une industrie de base qui subira la logique de financiarisation au détriment d'une politique de développement industriel pour satisfaire les besoins des salariés, des régions, et participer à la croissance, élément moteur de l'économie.

La sidérurgie est un pilier de l’industrie. Elle est pour l’Europe une industrie stratégique car elle se situe tout au début de la chaîne de production industrielle dans de très nombreuses filières : bâtiments et travaux publics, automobile, construction mécanique, électromécanique, machines-outils, électroménager, emballage, construction navale et ferroviaire, l'énergie ...

Sans acier produit à proximité, ces industries qui représentent des millions d’emplois perdront encore de leur compétitivité et de leur capacité à produire de la richesse.

Pour la très grande majorité des applications, l’acier reste un produit de proximité, notamment pour favoriser une relation « client - fournisseur » efficace.  

La sidérurgie ne souffre pas de surcapacité, bien au contraire !

Alors que le gouvernement et les candidats à la présidentielle expriment le besoin de conforter notre industrie, il y a URGENCE à inverser les stratégies destructrices de valeur mise en œuvre dans nos entreprises. Cela passe forcément par le redémarrage immédiat des Hauts-Fourneaux de Florange.                                         

 

Le 22 mars 2012, avec les salariés, nous revendiquerons haut et fort

 

    Une production tournée vers les besoins des populations.

 

    Un vaste plan d’embauche. Plus de 10 000 salariés de la sidérurgie, soit près de 25% des effectifs « à statut » actuels, partiront à la retraite d’ici à 2015. C’est autant d’embauches (dont les précaires déjà sur les sites) qu’il nous faut pour préserver et développer les compétences. L’obtention de départs anticipés en retraite au titre de la pénibilité permettrait de nombreuses embauches supplémentaires.

 

    Une revalorisation des salaires, condition incontournable pour attirer les jeunes dans nos métiers.

 

    De véritables budgets Recherche et Développement et des investissements dans l'outil de production et environnementaux dont le projet ULCOS (captage du CO2), pour pouvoir développer les process et les produits de demain. La CGT a des propositions comme par exemple une aciérie électrique à Gandrange.

    L’extension des droits des comités d’entreprises, avec un droit suspensif aux décisions d’arrêts d’outils et de suppressions d’emplois.

 

    La création de comités inter-entreprise pour débattre de la stratégie avec, à la même table, les représentants des salariés des entreprises donneurs d’ordres et sous-traitants.

 

Ces axes sont des incontournables pour assurer le maintien et le développement durable de notre filière, et par extension celui de l’industrie toute entière. La CGT est favorable à une prise de contrôle par l'Etat dans les groupes qui ne développent pas l'activité industrielle, tels ceux de la sidérurgie.

 

De même, les pouvoirs publics doivent exiger des contreparties aux aides publiques dont bénéficient largement nos entreprises de la sidérurgie (crédit impôt recherche, suppression de la taxe professionnelle, allocations de chômage partiel, exonérations de charges patronales sur les salaires jusqu’à 1,6 x SMIC, aides à la formation, …)


LE 22 MARS, PARTOUT EN FRANCE, LA CGT APPELLE

LES SIDERURGISTES A LA GREVE

pour exprimer tous ensemble et en même temps nos revendications.

CONVERGEONS TOUS VERS FLORANGE, la CGT organise des déplacements collectifs au départ de tous les sites de la sidérurgie.

 Rassemblement à partir de 11 heures devant la Mairie de Florange

 

La section du Parti communiste du Jarnisy s’associe à cette journée de lutte.

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:28

 

Image144444-copie-1François Hollande a affirmé qu’il n’y avait plus de communistes en France, en tout cas beaucoup moins, et que la finance, de ce point de vue, n’avait plus grand-chose à craindre. Il expliquait que les socialistes lorsqu’ils étaient au pouvoir avaient été de bons élèves en matière de libéralisme. Cela pourrait rassurer le grand capital et les agences de notation… Au fond, François Hollande prouve a contrario que la présence et les voix obtenues par les communistes, sont non seulement utiles mais nécessaires et sont l’assurance qu’une vraie politique de gauche sera appliquée et que la finance aura du souci à se faire si les communistes obtiennent un nombre de voix important lors des scrutins présidentiel et législatif .

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 12:38

http://www.viefemme.com/images/11-04-15/marine_le_pen.jpgMarine Le Pen s’est insurgée contre la création d’une tranche d’imposition de 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an en la jugeant « absurde et idéologique ». Papa  est sans doute menacé….

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:54

http://a21.idata.over-blog.com/0/22/80/86/jan11/tva_sociale_h.jpgC’est le nombre d’emplois que pourrait détruire la TVA « sociale », selon l’OFCE.

L’organisme a bâti plusieurs scénarios : dans le pire d’entre eux, les patrons augmenteraient leur prix et casseraient la consommation, donc l’ACTIVITĖ

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 21:51

http://a1.idata.over-blog.com/300x300/1/97/88/35/Dossier-www.ndjamena-matin.com/Dossier2---www.ndjamena-matin.com/Journee-internationale-de-la-femme.jpgDans cette société capitaliste en crise, quelle sont les conditions des femmes, c’est-à-dire  comment les femmes vivent-elles ? Comment les inégalités millénaires qui pèsent sur elles sont-elles maintenues, entretenues, prolongées ?

Des milliers de femmes participent avec le Parti communiste aux luttes politiques destinées

-  à changer la société,

à créer les vraies conditions du bonheur, de l’égalité,

à construire une société d’égalité entre hommes et femmes, et, en se débarrassant de cette société capitaliste entretenue par des hommes tel que Sarkozy

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:19

http://gehv.verdun.pagesperso-orange.fr/Pierre-Semard-portrait.jpg8 mars : 70ème anniversaire de l'assassinat par les nazis de notre camarade communiste Pierre Sémard. Comme chacun le sait (peut-être pas les plus jeunes) le Secrétaire de la CGTU Cheminots d'avant-guerre, Membre du Comité central du PCF, livrés par la police de Vichy aux allemands, exécuté par la Gestapo le 7 mars 1942, nous a laissé un message d'espoir sur la justesse de notre combat politique et sur la nécessité de l'engagement communiste.

Militant ouvrier aux prises avec un temps, qui c'est vrai, n'est pas le nôtre, nous bénéficions tous encore aujourd'hui du courage, de la lucidité et du sacrifice d'Hommes comme Pierre Sémard.

Demain, pendant quelques minutes, à l'angle de la Rue Pierre Sémard et du boulevard

Joffre au centre-ville de Nancy, nous pourrons réfléchir justement à ce temps où un militant, parce qu'il était du côté du monde du travail, parce qu'il était militant puis dirigeant syndical ET communiste, était condamné à passer tant de mois de sa vie en prison.

Révoqué du chemin de fer plusieurs fois, arrêté puis détenu plusieurs fois dans les geôles

françaises pour son combat contre les guerres et jugé en tant qu'élu, pour infraction au décret qui ordonnait la dissolution du PCF, il fut condamné à 3 ans de prison en 1939.

Alors qu'il est emprisonné, il apprend l'arrestation de sa femme, en août 1941, puis celle de

sa fille début 1942, ce qui en dit long sur le rôle des femmes dans la Résistance, sur la place

légitime, indispensable qui devrait être la leur, pas seulement à l'occasion du 8 mars

d'ailleurs, mais partout, dans les instances politiques, les administrations, le service public, l'ensemble de l'activité économique du pays.

N'oublions pas qu'il y aura bientôt, un an, le 8 mars 2011, à Nancy, celui qui est devenu

depuis notre candidat à la présidentielle, tenait meeting à Nancy et qu'hier encore, sur le petit écran, la femme candidate d'un front qui n'est pas le nôtre, s'est abaissée en reniant le droit à l'avortement dans notre pays.

Pour Pierre Sémard, la suite est plus connue, il ne sera pas libéré en 1942 mais transféré de

Bourges au camp d'internement de Gaillon. Le 6 mars, il est incarcéré à Evreux et fusillé dès le lendemain, au titre d'otage, à la demande des autorités allemandes.

J'écris cela pour que l'on sache se souvenir de la dureté des combats d'hier et que ceux

d'aujourd'hui, doivent être dirigés contre nos ennemis de classe et concentrer toute notre énergie militante.

 

Jean-Michel

 

Extrait de sa dernière lettre:

 

 Chers amis,

Une occasion inespérée me permet de vous transmettre mon dernier mot, puisque dans quelques instants je serai fusillé. J'attends la mort avec calme. Je démontrerai à mes bourreaux que les communistes savent mourir en patriotes et en révolutionnaires.

. Je meurs avec la certitude de la libération de la France. Dites à mes amis, les cheminots, que ma dernière volonté est qu'ils ne fassent rien qui puisse aider les nazistes.

Les cheminots me comprendront ; ils m'entendront ; ils agiront; j'en suis convaincu.

Adieu, chers amis, l'heure de mourir approche. Mais je sais que les nazistes, qui vont me fusiller, sont déjà vaincus et que la France saura poursuivre le grand combat.

 

Pierre SÉMARD.

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 17:31

REPAS REPUBLICAIN

DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS DU JARNISY

4 MARS 2012

André Gerin : « Revenons à nos racines et à nos fondamen- taux historiques avec un Parti communiste fier de son histoire nationale, pour partir à la reconquête du peuple, en osant analyser le populisme, chercher à le comprendre et choisir de l’affronter. » Photo RL

hjkyiulco.jpg

 

 « On vous dit n’importe quoi ! Nous n’avons pas perdu notre triple A. À Jarny, on n’a pas perdu notre triple A. Il figure toujours dans le mot "camarade" ! » Hier, c’est un Jean Baus tout sourire qui a officiellement ouvert le repas républicain du Parti communiste du Jarnisy. Un banquet loin, bien loin de la première édition, organisée il y a 8 ans au foyer Guy-Môquet, avec seulement 12 participants.

 

Cette fois, le secrétaire de la section locale du PC a officié dans une salle Jean-Lurçat noire de monde. Une salle à l’image de la vitalité du groupe de militants de Jarny et des environs. Avec un peu plus de 100 adhérents encartés, l’antenne communiste locale est la plus importante du département, voire de la région. Et pour les agapes d’hier, des « camarades » de Briey, Hayange, Frouard, Metz, Nancy et même du Loiret n’ont pas hésité à venir grossir les rangs.

L’histoire ne dit toutefois pas si, dans cette fameuse salle blindée, tous les participants étaient dans les mêmes dispositions pour le rendez-vous des élections présidentielles. Voteront-ils pour le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, par enthousiasme ou par défaut ? Ce n’est un secret pour personne, dans le Jarnisy comme ailleurs, certains purs et durs auraient largement préféré soutenir un candidat clairement estampillé PC.

 

Objectifs prioritaires

Toujours est-il qu’hier, « le dernier député ouvrier de l’Assemblée nationale », comme l’a présenté Jean-Baus, s’est chargé de galvaniser les troupes. Député du Rhône et ancien maire de Vénissieux, André Gerin était en effet l’invité d’honneur du repas dansant.

Pour lui, seules deux questions importent aujourd’hui : « Comment battre Nicolas Sarkozy et mettre un coup d’arrêt à son entreprise de démolition de la France ? » Mais aussi « Comment faire pour que la gauche ne déçoive plus et surtout qu’elle réussisse durablement en tournant la page des désillusions ? » André Gerin a assigné trois objectifs : « Battre la droite, battre Le Pen et faire reculer l’abstention. »

Et dans son long « plaidoyer en faveur des classes populaires », il a beaucoup été question du Front national, « aujourd’hui qualifié de premier parti ouvrier ». Le député du Rhône est formel : « Nous devons parler droit dans les yeux à ces ouvriers, employés qui votent FN, sans complaisance, sans stigmatisation, sans culpabilisation, en les appelants à la coresponsabilité. » L’heure serait donc à la reconquête. « Prenons à bras-le-corps la question de la nation. Osons être offensifs avec le drapeau de la laïcité. »

 

Lu  dans le Républicain Lorrain du 5 mars 2012


Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article