Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 07:57

http://24heuresactu.com/wp-content/uploads/2010/11/marine_le_pen.jpg

Assez de calomnies ! Non Georges Marchais n’aurait jamais voté FN !

 

Une nouvelle infamie circule actuellement sur le Net, impulsée par des sites d’extrême droite. C’est une citation tronquée qui démontrerait que « Georges Marchais aurait voté Front national »

De quoi s’agit-il précisément ? Des faussaires ont trafiqué une lettre de Georges Marchais, publié dans l’Humanité le 6 janvier 1981, adressée au recteur de la Mosquée de Paris, qui explique la position du PCF sur la situation des immigrés.

Nous sommes alors dans les dernières années du giscardisme pourrissant. Les travailleurs immigrés sont accueillis, généralement sans leurs familles, dans de sinistres conditions, concentrés contre leur volonté dans les mêmes communes, en banlieue parisienne, majoritairement communistes. Grâce aux militants du PCF, des mobilisations ont lieu pour apporter des réponses concrètes afin qu’on détruise les bidonvilles et que chacun soit logé dans des conditions dignes.

C’est dans ce contexte que, à la veille de Noël 1980, le maire giscardien de Saint-Maur fait détruire un foyer d’immigrés et les refoule tous vers Vitry dont la municipalité est communiste. Désemparés, ces travailleurs se concentrent dans un foyer totalement vétuste qui devait être rénové. Le drame humain est à son comble, aucune condition de sécurité n’est respectée. Le gouvernement giscardien se lave les mains du problème. Pour éviter l’accident et refuser le coup de force du maire de Saint-Maur, le maire de Vitry décide de faire détruire ce foyer insalubre. Cette décision est une lourde erreur politique, qui va fort légitimement choquer beaucoup de gens. Mais elle n’est pas un geste raciste dirigé contre les immigrés. C’est un coup de colère contre les maires de droite qui chassent tous les travailleurs immigrés pour les concentrer aux mêmes endroits dans les pires conditions.

C’est de cela que parle Georges Marchais dans sa lettre : « la cote d’alerte est atteinte : il n’est plus possible de trouver des solutions suffisantes si on ne met pas fin à la situation intolérable que la politique raciste du patronat et du gouvernement a créée. C’est pourquoi, nous exigeons une répartition équitable des travailleurs immigrés entre toutes les communes ». Le FN manipule cette phrase en laissant croire que l’expression de « cote d’alerte » est à propos de l’immigration. C’est faux. Avec clarté, Georges Marchais précise : « Ce qui n’a rien à voir, avec la notion non scientifique et raciste d’un prétendu "seuil de tolérance″ dont nous ne parlons jamais. » Aujourd’hui, on dirait qu’il exige une réelle « mixité sociale ».

Ce faisant, il est vrai que, dans sa démonstration, Georges Marchais a une exigence sur laquelle le PCF reviendra très vite : « il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage (…). Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. » Comme le PCF aujourd’hui, je suis en désaccord avec cette phrase qui sous-entend que les travailleurs immigrés sont responsables du chômage qui augmente. Cette vision est fausse. La preuve ? Depuis le début 1980 le chômage a pratiquement quadruplé alors que le monde d’étrangers présents sur le territoire a stagné. L’un n’a donc pas de lien avec l’autre. Georges Marchais se trompe, mais il est abject de comparer ses propos avec ceux actuels du FN. Car, aussitôt après, il écrit avec fermeté : «  Mais non chasser par la force les travailleurs immigrés déjà présents en France(…). Nous disons également : il faut donner aux travailleurs immigrés les mêmes droits sociaux qu’à leurs camarades français. » Le propos est donc clair, rien à voir avec Marine Le Pen. « Nous pensons que tous les travailleurs sont frères, indépendamment du pays où ils sont nés, de la couleur de leur peau, des croyances, de la culture, des valeurs ou des coutumes auxquelles ils sont attachés », ajoute-t-il. Il conclut, fidèle au combat que le PCF a toujours mené : « C’est pourquoi dans les entreprises et les cités, nous invitons les travailleurs immigrés et français non pas à se combattre entre eux, mais à unir leurs forces contre les vrais ennemis commun, les exploiteurs et ceux qui les servent. »

Tout démontre donc les manipulations à coups de ciseaux du FN sont de basses calomnies. A la lecture attentive, jamais le contenu de cette lettre ne peut être assimilé aux propositions de « préférence nationale » mises en avant par les membres de la famille Le Pen. Ces derniers veulent expulser les étrangers et les priver de tous droits sur le territoire, Georges Marchais propose à l’inverse la totale égalité des droits entre travailleurs.

Le débat doit se poursuivre à gauche sur toutes les questions y compris celles complexes de l’immigration. Mais il est une chose que nul ne peut accepter. C’est que l’on salisse l’honneur d’un homme et d’un militant qui s’est battu sans relâche toute sa vie pour les intérêts des travailleurs, quelles que furent leurs nationalités.

Défendre la mémoire de Georges Marchais face aux ragots de l’extrême droite, c’est défendre l’honneur de toute la gauche

 

                                                                                                                                                                             Alexis CORBIERE

Conseiller de Paris

(vu dans l’Huma du 5 mai 2011)

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 07:01

http://pcf71.elunet.fr/public/pcf71.elunet.fr/HUMOUR/.MoinsChomeurs01-230ef_m.jpg

La « justice sociale » selon Nicolas Sarkozy, c’est forcer les chômeurs à prendre des emplois précaires. Une rhétorique absurde en plus d’être brutale, ces emplois précaires multiplient les entrées et sorties à Pôle emploi, donc l’activité d’un service public déjà asphyxié. Avec pour seul résultat d’éloigner un peu plus les chômeurs d’un véritable emploi.


49 000

C’est le nombre d’agents du Pôle emploi, dont 1 800 en contrats aidés, et une proportion importante en CDD.

 

1 000

C’est le nombre de salariés en contrat à durée déterminée que Pôle emploi avait embauchés en 2009 pour « faire face à la crise ». CDD non renouvelés pour « participer à la réduction des déficits publics »

4 millions

C’est le nombre total de demandeurs d’emploi début 2011. un chiffre qui devrait stagner cette année mais qui pourrait repartir à la hausse selon l’OFCE (+ 73 000 chômeurs en 2012) sous l’effet des politiques d’austérité menées

 

EN FRANCE :

150 AGENTS S’OCCUPENT DE 10 000 CHOMEURS CONTRE 377 EN ALLEMAGNE ET 349 EN GRANDE-BRETAGNE

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 11:23

http://www.agoravox.tv/IMG/jpg/vote_ouvrier_2012.jpg

 

Face au FN, il est « urgent de se réveiller », selon Alain Bocquet (PCF)

 

Sondages. Mme le Pen séduit l’électorat ouvrier. C’est ce que révèle en tout cas un sondage IFOP publié en début de semaine par le « JDD », en plaçant la présidente du FN à 36% des intentions de vote chez les ouvriers. En comparaison, les candidats de gauche semblent largués : Dominique Strauss-Kahn est le mieux placé avec 17% des intentions de vote, alors que Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot sont respectivement à 2% et 1%. Les ouvriers déçus par Nicolas Sarkozy (15%) ne se retrouvent donc toujours pas à gauche.

« Cela ne m’étonne pas du tout », explique le député communiste du Nord, Alain Bocquet. « Je ressens depuis des années, sur le terrain, cette fuite de la classe ouvrière qui existe pourtant bel et bien. Plus largement, le monde du travail a été particulièrement meurtri par les promesses non tenues du temps de la gauche, sous Mitterrand comme sous la gauche plurielle. » Pour le député communiste, « il ne s’agit pas d’un vote d’adhésion à des idées racistes mais de l’expression d’une colère forte », tandis qu’en face, « il n’y a pas de perspectives crédible à gauche ». «  Le monde du travail s’est fait avoir par le vote Sarkozy, et met un coup de pied dans la fourmilière avec le vote Le Pen ». Et Alain Bocquet de fustiger la « démagogie sans borne » de la présidente du FN. Selon lui, « on ne s’en sortira qu’avec une grande franchise envers le monde du travail, avec du concret, dans les luttes ».

« Il y a urgence à se réveiller, et faire un travail de fond, de proximité avec les gens », prévient-il.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Elections
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 09:14

http://www.ouest-france.fr/photos/2011/04/19/110419133523138_26_000_apx_225_.jpg

Ces enfants n’auront plus ni prof ni classe : l’UMP veut gagner des voix……

 

DIVISION. A l’UMP, la chasse aux fonctionnaires est à nouveau ouverte. Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique, a déclaré le 24 avril que l’on pouvait »encore réduire le nombre de fonctionnaires », alors que près de 35 000 postes ont encore été supprimés en 2010. un peu plus tôt, le gouvernement avait annoncé la poursuite du gel des salaires de la la fonction publique pour 2011. le gouvernement l’assure, les raisons de cette purge n’ont rien d’idéologique. Il s’agit de « faire des économies », car les déficits ont atteint un niveau insoutenable. Mais de quelles économies parle-t-on ?

 

En 3 ans, la droite se targue d’avoir supprimé 100 000 postes de fonctionnaires. La Cour des comptes a chiffré l’ « économie » ainsi réalisée : en 2009, elle s’élève seulement à 160 millions d’euros…..Une paille, comparée aux 138 milliards de déficits publics affichés cette année là. Pour Nadine Prigent, secrétaire confédérale CGT, cette gestion au hachoir s’inscrit en fait dans une stratégie politique : « le gouvernement joue la carte de la division des salariés : il annonce la même semaine une prime pour le secteur privé et le gel pour le point d’indice pour le public ! » Ou comment opposer, encore et toujours, la « France qui se lève tôt » à celle « qui profite », les fonctionnaires étant toujours considérés en termes de coût et jamais de richesse. Electoralement, cette stratégie peut s’avérer payante, tant la question de la fonction publique joue dans ce pays un rôle de marqueur idéologique.

Un sondage réalisé en 2008 sur la « France en faillite » le rappelle : seulement 16% des « sympathisants de gauche » jugent qu’il y a trop de fonctionnaires… contre 50% à droite. En attendant, les conséquences de ces coupes claires affectent tout le monde, usagers comme salariés. A Pôle emploi, 150 agents suivent 10 000 chômeurs contre 377 agents en Allemagne. L’éducation nationale se retrouve prise en étau entre suppressions de postes et hausse du nombre d’élèves. Réponse du ministre de l’Education ? On ne change rien ! luc Chatel vient de confirmer la suppression de 1 500 classes dans le primaire. La France affiche pourtant le taux d’encadrement le plus faible de tout l’OCDE : 5 profs pour 100 élèves.

 

Article paru dans l’Huma Dimanche

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:17

TRACT-30-AVRIL-004.jpgTRACT-30-AVRIL-003.jpg

TRACT 30 AVRIL 002

Cliquez sur une image pour voir le tract.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 13:13

58080160.jpg

La section du Parti communiste du Jarnisy sera présente devant le Lycée Jean Zay

Le lundi 9 mai  dès 7h30 pour la distribution du journal de la jeunesse communiste «  l’Avant-Garde »avec la présence d’Olivier Tritz, conseiller général et Christian Tabaglio membre du Conseil national

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 07:05

http://www.sxminfo.com/wp-content/uploads/Schengen_Karte.jpgAVEC SARKO, C’EST L’EUROPE A LA CARTE, MAIS TOUJOURS LIBERALE

 

Migrants. Le 26 avril, Silvio Berlusconi, chef de gouvernement italien, et le président français, Nicolas Sarkozy, ont décidé de demander aux institutions européennes de revoir les accords de Schengen afin de permettre aux pays de cette zone de rétablir provisoirement les contrôles frontaliers. Une tentative un peu grossière pour l’UMP de récupérer les électeurs partis vers Mme Le Pen. Des privatisations (la poste, l’énergie, les transports etc…) à la circulation sans entrave des capitaux, à la réduction des budgets sociaux, la mise en concurrence des salariés… les traités européens sont toujours présentés comme intangibles, impossibles à contourner. Mais lorsqu’il s’agit de s’opposer à l’accueil des migrants, la réforme et l’adaptation de ces mêmes traités semblent miraculeusement possibles….

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans L'Internationale
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 07:57

http://www.lucien-fontaine.info/wp-content/uploads/2011/01/ump-repression-2.jpg

On peut imaginer, que si un jury populaire avait eu à statuer sur le cas de Bernard Tapie dans l’affaire qui l’opposait au Crédit Lyonnais, il ne lui aurait sans doute pas accordé 285 millions d’euros d’indemnités et 45 millions au titre du préjudice moral. On doute même qu’un tribunal normal les lui aurait accordés, ce pourquoi Christine Lagarde avait préféré sans doute un « tribunal arbitral », plus confidentiel, à la cour d’appel. Quarante-cinq millions de préjudice moral ! Cela, quand les victimes de l’amiante, du Mediator, de licenciements abusifs, de harcèlement moral, et chacun peut allonger la liste, doivent batailler des années pour un semblant de justice et un saupoudrage d’indemnités.

 

 Les jurys populaires en correctionnelle que Nicolas Sarkozy veut instaurer vont-ils enfin changer tout cela ? Eh bien non, justement, car le projet évacue du champ de cette réforme ce que le garde des Sceaux, Michel Mercier, désignait l’autre jour sur France Inter comme des affaires « trop complexes », à savoir, essentiellement celles qui relèvent du droit des affaires.

 

 Le populaire n’est pas capable de rentrer dans ces maquis de subtilités où les prédateurs sont en col blanc et costume de prix, et il pourrait céder à des emportements, motivé par la rancœur et la haine à l’égard des riches et des puissants. En revanche, les jurés populaires seraient tout à fait habilités à juger les voleurs de poules ou, ce qui est plus actuel, de scooters et de téléphones portables, les petits dealers, et ces délinquants étrangers que Nicolas Sarkozy avait déjà désignés dans son discours de Grenoble, soudain, l’été dernier.

 La petite musique que l’on entend dans ce projet, voilà des années que Nicolas Sarkozy la joue sur tous les registres.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 07:03

http://www.megados.com/admin/uploads/actus/France_Telecom

Un salarié de France Télécom s'est suicidé en s'immolant par le feu hier matin sur le parking d'une agence du groupe à Mérignac. Nos premières pensées vont à la famille et aux collègues de travail de ce salarié de 57 ans.

Après la vague de suicides au sein du groupe, la direction avait annoncé un changement dans les méthode de « management » et assuré que l'entreprise était parvenue à apporter des réponses fortes à la souffrance au travail à France Télécom. Malheureusement cette tragédie n'a pu être évité.

Aujourd'hui, face à ce terrible drame, peut-on encore attendre du groupe et de ses dirigeants une réelle transformation de son mode de fonctionnement ? La réponse est négative. C'est désormais aux salariés du groupe, avec leur organisations syndicales qui les représentent, de trouver des réponses rapides et adaptées pour sortir l'entreprise de la crise dans laquelle elle est plongée. Il y va de la vie d'autres salariées de France Télécom. Il y a urgence.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 08:25

http://3.bp.blogspot.com/-JNHQP7IAa7k/Ta7dqhgRBTI/AAAAAAAAF-g/53hP4PFobAs/s1600/lilianne-bettencourt_225.jpgEn raison de la réforme fiscale, la femme la plus riche de France se vera appliquer le même taux d'imposition qu'un contribuable touchant 1.300 euros net par mois.

Liliane Bettencourt paiera 4 fois moins d'impôt. La nouvelle ne manque pas de faire grincer des dents les contribuables lambda. Mais qu'on se rassure, cela ne devrait durer qu'un an ou deux. Explication.

Grâce à la réforme de l'impôt sur la fortune et l'enterrement de première classe du bouclier fiscal, "Liliane Bettencourt verra ses impôts divisés par quatre en 2012" avant que cela remonte en 2013.

La raison de cette subtilité fiscale: pour compenser la suppression du bouclier fiscal, les contribuables fortunés paieront l'ISF nouvelle formule à un taux plus bas…

Sauf que la réforme de l'ISF doit être mise en application dès 2011 alors que la suppression du bouclier fiscal n'intervient qu'en 2013.

Résultat : durant deux ans les contribuables soumis à l'ISF auront donc le beurre et l'argent du beurre, résume Le Canard Enchaîné.

En effet, les contribuables très fortunés verront leur taux d'ISF largement abaissé et seront encore remboursé du bouclier fiscal qui est calculé sur les revenus perçus deux ans auparavant.

Pour la femme la plus riche de France, 2012, période de transition pour l'instauration de la réforme fiscale, sera donc tout benef pour elle. Elle devrait payer 10 millions d'euros d'impôt, soit quatre fois moins qu'en 2010.

Son taux d'imposition s'élève donc à 4%, c'est à dire autant qu'un contribuable touchant 1.300 euros net par mois.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog