Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 13:43

Dimanche 27 mars 2011, nous appelons l’ensemble des électeurs du Canton de Conflans en Jarnisy à une mobilisation massive autour du candidat et de sa suppléante du rassemblement de toutes les forces de gauche et de l’écologie.

Chaque voix comptera pour qu’ensemble nous maintenions notre canton dans la majorité départementale de gauche. Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous oppose.

D’ores et déjà nous vous invitons à nous rejoindre pour en débattre lors d’un grand meeting unitaire

 

 

Jeudi 24 mars 2011

Salle J.Lurçat

 20h30

à Jarny

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique locale
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 07:02

http://dafina.net/forums/file.php?52,file=36167,filename=Le_chasseur_bombardier_Falcon_F16.jpg

En adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d'un engrenage en s'inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.


 Le Parti communiste français, qui n'a cessé d'exiger l'arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition. De lourdes questions se posent aujourd'hui. Toutes les possibilités d'aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales? Des experts, des journalistes expliquent déjà qu'il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l'objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi…


 Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances, rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance. Il s'étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 07:42

baisse-pouvoir-achat.jpgjpg_Augmentation_des_prix_Khalid.jpg

Parmi les hausses prévues en 2011 :

Consultation médecins : 23 € (+1 €)

Assurance auto : entre 2,5 et 4,5%

Assurance habitation : entre 3,5 et 8%

Mutuelles santé : entre 5 et 8,5%

Médicaments : la vignette bleue baisse de 5% (35 à 30%), donc plus chers pour les patients

Hôpital : forfait 18 € appliqué sur actes médicaux de plus de 120 € au lieu de 91 € actuellement, Ticket modérateur de 2O% pour actes en dessous de 120 €

Sans oublier le fuel, le gaz, l’électricité, le carburant…

 

Des chiffres à méditer :

La fortune totale des 500 plus gros patrimoines français a augmenté de 25% en 1 an, passant de 194 à 241 milliards d’euros en 2009, soit à peu près le montant de la masse des pensions versées aux 15 millions de retraités.

Et si on touchait enfin aux profits !

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 17:47

http://www.sentinelles-de-la-republique.com/wp-content/uploads/2009/11/article_bulletin-urne-election.JPG

Aux urnes, dimanche, pour faire exploser les scénarios du pire. Il reste quelques heures pour convaincre. Ce sont des heures décisives où nombre d’électrices et d’électeurs font leur choix. Des peuples «  dégagent » leurs dictateurs et réclament un vrai droit de vote. Ce n’est donc pas le moment pour les classes populaires, d’abandonner le leur, lui aussi conquis de haute lutte par les générations qui nous ont précédés. Cela ne ferait que mortifier la dictature des puissances d’argent. Aux urnes !

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Elections
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 17:00

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Video
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 07:33

http://www.lefigaro.fr/medias/2007/09/03/20070903.FIG000000438_29600_1.jpg

 

Pour le nouveau Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant les Français « ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux », à cause d'une « immigration incontrôlée ». Voilà ce qu'est devenu l'ex-secrétaire général de l'Élysée, un rabatteur de voix pour le Front National. Terrifiant. Mis en pièce dans les sondages par une opinion publique qui n'en peut plus de leur politique, le pouvoir sarkozyste tente de nous refaire le coup du bouc-émissaire, l'immigré responsable de tout ce qui ne va pas dans le pays.
Cette minable petite phrase est indigne. Cette droite ouvertement xénophobe doit être sanctionnée dès ce dimanche lors des élections cantonales. Le PCF condamne de toutes ses forces les propos du ministre et continuera de combattre le racisme et ceux qui le portent.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 17:09

http://www.mon-immeuble.com/uploads/images/thumbs/446x268_s_constructionimmeuble-jpg.jpg

Selon les chiffres du ministère, 66 % des ventes d’appartements construits en 2010 par les promoteurs sont achetés dans le cadre de la loi Scellier et que les studios et les deux pièces représentent la majorité des transactions. Ce qui évidemment réduit la possibilité pour les familles avec enfants de se loger.

De la loi Besson à la loi Scellier, le gouvernement a choisi de favoriser le patrimoine de ceux qui, fuyant la Bourse, se ruent sur la pierre.

De ce fait, l’augmentation des prix des logements devient de plus en plus insupportable. En 12 ans, le pouvoir d’achat immobilier des Français s’est réduit de moitié : avec la somme qui permettait d’acheter un 132 m2 en 1999, une famille peut se loger dans un 65 m2 en 2011 (étude du courtier en crédit immobilier Empruntis)! A Paris, où la situation est encore pire, la surface achetable a diminué de 70 %. Les familles sont rejetées de plus en plus loin.

Rappelons que la loi Scellier permet à un investisseur de déduire de ses impôts entre 25 % et 37 % du prix d’achat d’un logement neuf, dans la limite de 300 000 euros. La seule obligation est de limiter le loyer proposé pendant 9 ans. Mais les barèmes de loyers maxima fixés par l’Etat sont en moyenne supérieurs de 28 % au prix du marché (cf. Le Figaro du 30/08/2010) et la réforme de 2011 ne change pas la situation car les plafonds n’ont été baissés en moyenne que de 15 %.

 

En faisant miroiter aux futurs propriétaires des réductions d’impôts (en 2011, 7 333 euros maximum et cela pendant 9 ans) les promoteurs, tous liés à des groupes bancaires puissants, augmentent leur marge. Et aujourd’hui des dizaines de milliers d’emprunteurs des couches moyennes sont étranglés par le remboursement des crédits.

C’est la raison pour laquelle l’UFAL milite en faveur d’un retour au secteur public du financement du logement.

-Il faut un programme massif de construction de logements comme dans la période des années 1965-1970, où la politique du logement permettait de construire plus de 600 000 logements par an.

-Il faut supprimer les niches fiscales qui constituent une subvention au patrimoine des plus aisés.

Outre-mer, des mesures de défiscalisation particulièrement scandaleuses (Scellier et Girardin) permettent même d’obtenir une réduction d’impôt supérieure au montant investi, ce qui a profité à quelques grandes fortunes bien informées. Des dizaines de programmes de logements sont restés invendus et ont dû être rachetés aux promoteurs par les collectivités locales…

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:03

http://www.blogintree.com/wp-content/uploads/2009/11/chomage-chiffres-00037.jpgLe nouveau numéro d'Alternatives Économiques (n°300 du mars 2011) fait sa couverture sur la jeunesse dite « Génération galère ». Dans cette enquête, AE fait un état des lieux du chômage des 15-25 ans qui atteint les 24% en 2010. Notons qu'il s'agit là d'une enquête sur la jeunesse qui est déjà dans la vie active, ou qui essaye désespérément de l'être.
Un autre chiffre me vient en tête, dans un article du Time du 28 février sur les révoltes de la jeunesse arabe. Il y était mentionné que le chômage des jeunes dans ces pays atteignait les 25%. Drôle de coïncidence. Sauf que nous, jeunes Français, nous ne faisons rien pour changer les choses. Nous sommes pris dans ce marasme. Et pourtant, notre quotidien est de plus en plus difficile.


Difficile d'être jeune aujourd'hui
Selon les critères économiques et sociaux, la « jeunesse » est un terme bien plus vague qu'il y a cinquante ans. C'est pourquoi les limites de cette enquête sont très vite atteintes. Le quart de siècle ne marque pas la fin de la jeunesse et l'entrée dans la vie active et le monde adulte. Au contraire, le concept évolue en fonction des difficultés économiques et sociales auxquelles font fasse ces nouvelles générations. A 30-35 ans, nous rentrons encore dans la case « jeunesse ». Nous sommes des « vieux-jeunes ».
Aujourd'hui, être jeune est un réel défi. Entre faire des études plus longues car on nous a promis que plus d'études = plus de sécurité, trouver un stage, un premier emploi (souvent précaire), ou un CDI (sésame du droit au bonheur ? ) ou encore pouvoir être locataire, il semble bien loin le temps où la jeunesse française trouvera une stabilité pourtant bien méritée.
La pauvreté frappe lourdement les jeunes : 20% des 20-24 ans et 12% des 25-29 ans. Alors que le Smic a augmenté de 121 euros en quinze ans pour atteindre en 2011 la coquette somme de 1 071 euros mensuel net, la jeunesse doit se battre pour joindre les deux bouts.

 

Nous sommes de plus en plus dépendants de nos parents. Et même si nous finissons par trouver un travail, celui-ci demeure précaire. Aujourd'hui, si un jeune trouve un premier emploi, il a de grandes chances pour que ce CDD soit suivi d'une nouvelle période de chômage de plusieurs mois avant de retrouver un emploi.
Il est donc difficile d'accéder à une toute relative indépendance financière sans retomber au moindre revers dans les pattes de papa et maman. Et qu'en est-il d'une partie de cette jeunesse qui ne peut pas compter sur un parent pour le nourrir ?
En France aujourd'hui, une partie de la jeunesse vit en dessous du seuil de pauvreté. Et ce ne sont pas les dernières mesures du gouvernement permettant un RSA jeune qui arrivent à endiguer ce phénomène.
Alors que les Français se battaient pour sauver leurs retraites à l'automne 2010, la jeunesse était dans la rue, consciente que son sort était lié à ce mouvement. Nous étions aux côtés des manifestants et nous scandions ce message : « Laissez-nous payer vos retraites ». Délibérément provocateur, ce slogan avait pour but de sensibiliser l'opinion publique sur le problème du chômage des jeunes.


Les
stages, une nouvelle forme d'esclavagisme
La réalité est brutale : la crise économique de 2008 a aggravé la situation. Aujourd'hui, la période d'essai payée est remplacée par un stage (rémunéré à 30% du Smic au-delà de deux mois de stage) qui est loin d'être la garantie de l'embauche à la fin du stage.
Autre fait majeur, les postes dits « juniors » ont eux aussi été remplacés par des stages. En gros, c'est du travail dissimulé. J'irai même plus loin, c'est une nouvelle forme d'esclavagisme moderne. D'ailleurs, quels sont les droits des stagiaires ? Ils ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de l'entreprise, ils n'ont pas le droit à des congés payés, et n'ont pas de syndicat.
Par contre, ils sont très productifs ces petits jeunes, souvent surqualifiés, acceptant des postes déclassés, et prêts à faire des heures supplémentaires non rémunérées par espoir d'être embauchés à la fin de leur stage (ce qui demeure un fait assez rare). Il est bien loin le temps du stage café/photocopieuse.
De 800 000 stagiaires il y a quelques années, nous sommes passés à prêt de 1,5 million en 2010.
Les étudiants ne font plus un seul stage de fin d'étude, mais plusieurs stages tout au long de leur parcours académique. La multiplication des stages par étudiant découle de cette pénurie d'emplois. Drôle de société dans laquelle nous vivons où il y a du travail (les stages le prouvent) mais pas d'emplois.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Economie
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 06:54
visuel 1002
Parfois une image vaut mieux qu'un long discours et lorsqu'on regarde de près les listes des candidats de la majorité, dans le cadre des élections cantonales, on ne peut que constater qu'ils cachent leur appartenance à l'UMP, le parti majoritaire. Ainsi, dans beaucoup de cantons, les candidats de la majorité privilégient plutôt leur ancrage local, selon l'endroit où ils se trouvent.
Le but est donc d'éviter à tout prix une politisation du scrutin afin d'éviter une déroute politique dûe à l'impopularité record du Président sortant, puisque que 71 % des français sont mécontents de son action selon les derniers sondages, et même éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle. Il sera donc très intéressant d'examiner les résultats qui sortiront des urnes, alors même que ce scrutin ne passionne guère les foules, et de voir si la gauche sortira renforcée de ce scrutin, et si l'UMP limitera la casse.

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Politique nationale
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 20:35

http://www.leplacide.com/document/11-01-21-sarkozy-education-nationale.jpg

L’éducation n’est plus une ambition pour ce gouvernement. Il aura supprimé 50 000 postes dans le service public d’éducation en cinq années mettant en difficulté écoles et établissements, dégradant de façon systématique les conditions d’accueil, de formation et de qualification des élèves, détériorant les conditions de travail de l’ensemble des personnels. La Révision générale des politiques publiques (RGPP) aura déstabilisé les personnels et affaibli les capacités de nombreux services comme celui de la Jeunesse et des Sports. Les universités sont confrontées à des difficultés budgétaires et des promesses non tenues.

Le service public d’éducation, cible de la chasse budgétaire, est tiré vers le bas.

À la rentrée 2011, ce seront 16 000 postes supplémentaires qui seront supprimés malgré l’augmentation des effectifs d’élèves. Les conséquences auront des effets immédiats sur la taille des classes dans les écoles, les collèges et les lycées, la scolarisation des enfants de deux et trois ans, les élèves en difficulté, le fonctionnement des services et l’offre d’enseignement…François MOREL - Député de droiteLe gouvernement fait le choix de la régression. Il a fait aussi ce choix en supprimant la formation initiale des enseignants entraînant ainsi démissions et effondrement du recrutement. Dans le même temps, la majorité parlementaire a décidé de favoriser l’enseignement privé au détriment du service public.

Le gouvernement ne prépare pas l’avenir. Ses choix dessinent une École où les inégalités seront renforcées, une École plus dure pour les moins favorisés, une École où la concurrence entre établissements, par l’abandon de la sectorisation, sera la règle. Les enquêtes internationales, comme PISA, confirment que les inégalités se creusent. Le gouvernement ne répond qu’avec des effets d’annonce.

La mobilisation citoyenne doit permettre d’inverser ces choix. Les organisations, rassemblées dans le Collectif "L’École est notre avenir", appellent tous ceux et toutes celles qui soutiennent le service public d’éducation et son engagement permanent pour la réussite des jeunes, sans distinction de fortune et d’origine, à une journée nationale d’action déclinée dans chaque académie le samedi 19 mars.

http://www.partisocialisterhone.fr/wp-content/2011/01/UMPEcole.jpg

Partager cet article

Published by PCF du Jarnisy 54 - dans Initatives et rendez-vous
commenter cet article