Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCF DU JARNISY 54
  • PCF DU JARNISY 54
  • : PCF du Jarnisy Section Henri Bezon
  • Contact

PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

VISITEURS :



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge 

/ / /

Le Parti communiste du Jarnisy organise son traditionnel
REPAS RÉPUBLICAIN DANSANT

 

DIMANCHE 13 MARS 2011 à 12 heures

 

à la salle Jean Lurçat « Espace Gilbert Schwartz » à Jarny

 

Apéritif offert par la section du
Jarnisy

Menu

Assiette périgourdine
Filet de loup
Gigotin de volaille au vin jaune et tagliatelles fraîches
Salade fromage
Glace
Café

Prix : 26 euros
(boisson comprise)
A régler à la réservation


Ce repas est ouvert à tous !


Téléphoner au 03/82/33/97/37 ou 06/75/87/51/71 ou s’adresser à la permanence (tous les vendredis de 16 heures à 18 heures au 1er étage) à la Maison du Peuple à Jarny en face de la gare SNCF


Règlement à la réservation : chèque à libeller à l’ordre du PCF section du Jarnisy  et à envoyer chez Mme BAUS Elise
9 rue Principale 54800 VILLE SUR YRON

Nous croyons en effet qu’on ne peut pas être heureux tant que subsiste la crainte du lendemain, l’incertitude de l’avenir. De ce point de vue le bonheur, c’est la sécurité, une sécurité que la société actuelle n’offre pas aux travailleurs. La sécurité, c’est avoir la certitude de pouvoir se soigner si l’on est malade. La sécurité, c’est le droit élémentaire au travail, qui aujourd’hui, hélas, n’est pas garanti puisque 4 millions et demi d’hommes et de femmes en sont privés, et 12 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans notre pays.

 

C’est le droit à l’instruction la plus élevée pour tous.

Le bonheur c’est une société où travailler ne sera plus une contrainte et une charge exténuante, mais où l’homme se réalisera dans son travail. Le bonheur c’est avoir le temps et les moyens de vivre, de se cultiver. De vivre tout ce que notre époque peut donner. Le bonheur se situe dans une autre organisation, supérieure, de la société et qui donnera une qualité toute nouvelle aux rapports entre les hommes. Il se situe dans la lutte pour une telle société.

Pour un monde où les jeunes de toutes les nations ne se rencontreront plus avec des fusils, mais avec des livres et des fleurs à la main.

Et le bonheur d’être communiste ?

C’est de travailler au bonheur des autres, au bonheur de tous et pouvoir mériter de dire un jour ces fières paroles de Goethe :

J’ai été un homme

Et cela signifie un combattant.

Partager cette page

Published by