PERMANENCES HEBDOMADAIRES

Tous les vendredis de 16h à 18 heures
à La Maison du
 Peuple de Jarny,
elles sont ouvertes à tous!!!

Présentation

VISITEURS:

 



compteur pour site web


compteur visite

Pcf du Jarnisy

Créez votre badge

 

Partager

FLASHCODE:

 

flashcode

Ce que coûte à la France l'intervention en Libye

rafale-930x620_scalewidth_630.jpgSi l'Etat-major français n'est pas avare en communication sur les aspects purement militaires de l'intervention en Libye, il ne communique en revanche pas beaucoup sur son aspect financier. Il faut dire que les coûts sont exorbitants.

 

Combien coûte à la France l'intervention militaire en Libye ? Lorsque nous posons la question au ministère de la Défense, la réponse est laconique: « L'aspect financier n'est pas aujourd'hui une priorité; la priorité est la protection des civils ». S'il est de notoriété publique que l'argent est le nerf de la guerre, parler gros sous dans l'armée n'est pas chose facile. Pourtant, le budget de la Défense était en 2010 le quatrième de France, avec 32 milliards d'euros (dont 570 millions dépensés dans les opérations extérieures).

Rafale: 11.000 à 13.000 euros l'heure de vol

Comme toute opération militaire à l'étranger, l'engagement français en Libye coûtera cher. Principale source de dépenses: les moyens aériens. Outre les avions de surveillance radar, les appareils de ravitaillement et les traditionnels Mirage 2000, la France est la seule armée du monde à utiliser le Rafale, fabriqué par Dassault. Une heure de vol coûte entre 11.000 et 13.000 euros, sans compter le prix du carburant. Donc sans comptabiliser les onéreux allers-retours quotidiens entre la métropole, d'où décollent les chasseurs, et les zones d'intervention. Le calcul comprend notamment l'amortissement de l'achat de l'appareil et le prix de son entretien. Lors des trois premiers jours de l'engagement français en Libye, les Rafale ont effectué 400 heures de vol. Facture: entre 4.5 et 5.2 millions d'euros en 72 heures.

250.000 euros par missile envoyé

Mais le plus cher se trouve sans doute accroché sous les ailes de l'avion: les missiles. Ceux utilisés sont facturés 250.000 euros... pièce. On est néanmoins très loin de la facture d'un Tomahawk américain (missile air-sol tiré à 112 reprises rien que samedi soir) dont l'addition se monte à 650.000 dollars l'unité.

L'arrivée dans les eaux libyennes du porte-avions Charles-de-Gaulle devrait, certes, alléger les charges pour l'aviation. Or, le bâtiment lui-même et ses 2.000 membres d'équipages, a lui aussi un coût. Mais il est extrêmement difficile à établir.

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés